MANGER NICOIS : C’EST POSSIBLE

Receta de Jou : de la gare au piano

MARC SEASSAUMarco SEASSAU est un personnage haut en couleur, un passionné de la cuisine niçoise. Son parcours est pour le moins curieux.

Depuis tout jeune, il admire sa mère et sa grand-mère qui cuisinent tous les jours les recettes traditionnelles niçoises.

Mais dans la famille on est cheminot de père en fils, et donc, il abandonne son projet d’école hôtelière pour devenir aiguilleur à la SNCF, très vite il devient contrôleur : un beau métier agréable et de contacts.

Cependant, la cuisine est inscrite dans ses gènes. C’est même une accroche pour la drague. Pour faire connaissance, avec des copains, il propose aux filles de cuisiner pour elles. Un bon plat niçois, ça ne se refuse pas. Il crée une adresse Facebook pour échanger avec des copains la « receta de jou » et chacun apporte sa contribution. 

Un jour, à la place de la gare du sud, il passe devant « La cantina » qui est à vendre. Une onde positive pénètre en lui, il sait que ce local sera le sien. Ce n’est pas facile, au bout de 25 ans de SNCF, il faut demander un congé de 5 ans, puis affronter les banquiers qui sont frileux, après tout ce n’est pas le métier de Marco mais les portes s’ouvrent et c’est le début de la grande aventure. L’enseigne change et devient la « Receta de Jou ».

RECOMPENSETout le monde met la main à la pâte et, depuis 4 ans, c’est un succès. Tout est fait sur place sauf les oignons et la sauce qui sont cuisinés à la maison. C’est un plaisir de voir travailler Marco qui a été obtenu le label cuisine Nissarde décerné par l‘Office de Tourisme et des Congrès de Nice (OTCN). Ce label est attribué aux restaurateurs par un comité technique, selon des critères de sélection portant sur :

  • le respect des recettes traditionnelles
  • la qualité des produits et des matières premières utilisées
  • la qualité de l’accueil et de l’information des clients
  • et bien sûr la conformité avec la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité.

Ces spécialités doivent aussi être cuisinées sur place avec de beaux produits.CALAMARS FARCIS. ET CUISSON SUR PLACEpsd

 Pour Marco la recette, c’est uniquement l’authenticité en tout. De l’entrée au dessert, c’est bon, tarte à la tomate et à l’ail, farcis niçois, pissaladière, socca, la morue, pan pagnat, cagades, calamars, la daube terre et mer.MARC SEASSAU. avec la socca

Voici son hit-parade des ventes.

HIT-PARADE

Mais vous aurez aussi le choix entre la tarte à la tomate et à l’ail, les capouns, la pissaladière revisitée ou bien chaque jour un plat différent, comme le jeudi les lasagnes noires ou le dimanche les encornets farcis.QUELQUES PLATS

Le choix personnel de Marc se porterait sur le civet de lapin avec les gnocchis, ou les merda de can (gnocchis verts), la grive à la polente, les capouns ou la ratatouille de sa mère. Il se dit le plus heureux des hommes et quand il part en vacances avec Agnès son épouse, aussi gourmande que lui, c’est pour faire le tour des bonnes tables.

1 menu Niçois à 16.50 €, composé par nos soins

TARTE A LA TOMATE ET AIL
Une tarte à la tomate et à l’ail 2.50 €
2 farcis 3.00 €
1 capoun 4.00 €
1 sardine farcie 3.00 €
1 dessert 4 €

Avec tout cela on ne peut que vous dire boun apeti

 

À Nice il aime bien manger :

Café Lea 31 rue Gioffredo, 06000 Nice +33 9 83 56 57 59
Chez Cane, 17 Avenue de Fabron, 06200 Nice +33 4 93 86 78 03
Lou Pistou 4 Rue Raoul Bosio, 06300 Nice +33 4 93 62 21 82

Sa salade niçoise

Pour terminer, il nous livre les ingrédients de la salade niçoise tomates, radis, céleri, cébette, basilic, œuf, olives, thon, anchois, poivrons et quand il y en a les févettes et des artichauts. De l’huile d’olive et un chicou de vinaigre.

Pour le pan-bagnat il utilise, non pas un pain rond, mais un demi-restaurant, ça pastisse moins, surtout, penser à frotter le pain avec de l’ail.

Son congé se termine l’an prochain, nous ne pensons pas que Marc SEASSAU s’arrêtera pour regagner les quais des gares, son petit sourire en dit long.

 MARCO LE CUISINIER NICOIS

Pour presque tout savoir

RECETA DE JOU  :  place Gare du Sud, 06000 Nice sur place ou à emporter. Prudent de passer des commandes
Tél. 0986253503 0680281977 seassau.marc @bbox.fr
Mefi, c’est fermé le lundi et le mardi
Du mercredi au dimanche : de 6h30 à 16hplan

PRO Paul et Raydo Obadia

Photos PRO

LA BELLE ÉTOILE

Une belle étoile est née

Un couple d’amis nous a fait découvrir une très bonne adresse gastronomique à Villefranche-sur-Mer : « LA BELLE ÉTOILE ». En descendant les ruelles typiques de la vieille ville  à environ 40 mètres de la mer, vous découvrez ce magnifique restaurant. Selon votre souhait, vous pouvez opter soit pour la terrasse dans un décor de verdure qui peut accueillir 20 personnes ou l’intérieur, tout blanc, décoré avec goût pour 30 personnes

.LA BELLE ÉTOILE exterieur

Un restaurant sans gluten

D’emblée, on se sent bien et surtout merveilleusement accueillis par le couple Manuel et  Tamara DUPONT, les actuels propriétaires des lieux. Ce qui frappe en premier lieu en lisant la carte, c’est que 98 % des plats portent la mention sans gluten, de quoi satisfaire les nombreux adeptes de cette spécificité. Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous voulons en savoir un peu plus. Manuel Dupont a un parcours étonnant et très diversifié. Après un début à « La Bourride » à Caen, deux étoiles au guide Michelin, il rejoint l’homme au chapeau noir, Marc Veyrat. Un petit passage en Angleterre aux côtés de chefs étoilés, il revient en France au Palais de la Méditerranée, mais c’est au fameux « Terroir divin » à Nice qu’il amplifie sa notoriété.

Manuel et TamaraLe couple souhaite posséder un établissement pour pouvoir s’exprimer, et c’est Tamara qui trouve ce lieu « La belle Étoile ». Pour Manuel, ce n’était pas un endroit auquel il avait pensé, mais il nous confie « Mon étoile c’est ma femme et je lui fais confiance ». C’est ainsi que le 13 avril 2017 le restaurant ouvre ses portes.

Des produits locaux

Manuel a un style de cuisine simple et bonne avec les bons produits locaux notamment pour le poisson fourni par les pêcheurs de Villefranche-sur-mer . En plus d’un menu, la carte change tous les deux jours en fonction du retour du marché et des surprises de la pêche.LA BELLE ÉTOILE CARFTE DU JOUR

Le choix de la carte tient sur une page, c’est un adepte du 5, 5, 4 : 5 entrées, 5 plats, 4 desserts, tout est fait maison, à la minute. Les végétariens ne sont pas oubliés. Tout est bon, ce jour-là, nous avons opté pour la bonite de Villefranche, vinaigrette de palourdes, les joues de cochon grillé et nectarine marinée. JOUES DE COCHON

BONITEPour les plats un filet pageot sauvage, jus aux olives et origan et un carré d’agneau de l’Adret, jus au romarin. Le tout, accompagné de petits légumes du moment, et du fameux écrasé de pommes de terre. Pour terminer, il nous conseille le parfait glacé de melon, nougatine. Au niveau de la carte des vins, l’offre est d’origine régionale comme le Château Roubine Lion et Dragon ou le Minuty Prestige. Le menu, (formule 2,2,2), est composé d’une partie immuable en entrée, la soupe de poissons de roche ou la terrine de canard et en plat, une viande ou un poisson, pour terminer avec deux desserts. Un bon compromis, rapport qualité-prix à 32 €.

CARRE D'AGNEAU

FILET DE PAGEOTCe qui fait plaisir, c’est de voir ce couple heureux. Principalement destinée au service, Tamara virevolte de table en table, quant à Manuel, quand il n’est pas aux fourneaux, il aime bien aller au contact afin de connaître le ressenti de la clientèle.

Une très belle fréquentation par les étrangers, le site internet uniquement anglais est une bonne approche pour ce type de clientèle. Les réseaux sociaux sont dithyrambiques avec 5/5 et de nombreux commentaires en anglais, quant aux sites de recommandations, c’est le même esprit qui domine.Manuel Dupont avec Paul Obadia et Claude Tomatis

En conclusion, une bonne adresse à retenir avec un très bel avenir et sûrement de belles distinctions.

Pour presque tout savoir :

La BELLE ÉTOILE : 1 rue Baron de Bres, 06230 Villefranche-sur-Mer, France.
Tél :+33 4 97 08 09 41
https://www.labelleetoile-villefranche.com
OUVERT du LUNDI au DIMANCHE de 19h00 à 22h00. Déjeuner samedi et dimanche selon les saisons.
EMAIL labelleetoilevillefranche@gmail.comLA BELLE ÉTOILE PLAN DETAILjpg

Paul et Raydo Obadia, PRO juillet 2018

Photos PRO

EXPOSITION AU GRIMALDI FORUM

Comme chaque année, le GRIMALDI FORUM,  nous présente sa grande exposition de l’été. Après la Chine en 2017, c’est un sujet fascinant qui sera présenté :

L’or des Pharaons.

GF IMAGE generique

La Commissaire de l’Exposition Christiane ZIEGLER, qui est, entre autres, Directrice honoraire du Département des Antiquités Égyptiennes du Musée du Louvre, précise d’emblée : on entre dans l’histoire ce n’est pas une leçon d’histoire.

Une collection fabuleuse constituée par 150 chefs d’œuvres du musée du Caire, dont certains sortent pour la première fois. De nombreuses pièces sont rajoutées à ces trésors venant d’Autriche, Belgique, France et d’Italie.

GF PECTORALVous saurez tout sur les techniques pour extraire l’or et l’isoler. Vous ferez connaissance avec tous les personnages qui gravitent autour de ce filon, depuis le prospecteur jusqu’au Pharaon, en passant par le joaillier. Vous assisterez au procès des pilleurs de tombes qui tenteront de se justifier, nous ne vous en disons pas plus…

Comme toujours, la scénographie est exceptionnelle pour vous faire plonger dans un passé ancien en suivant les différentes salles :

GF BRACELET

La Salle de L’Eldorado
Les Techniques de L’Orfèvrerie
Le Pillage des Tombes
Le Moyen Empire
Troisième Période Intermédiaire

Et pour les enfants tout a été prévu avec des activités pédagogiques :

LES ATELIERS JEUNESSE

Chaque atelier pédagogique (25 enfants maximum par groupe) comprend une visite ludique de l’exposition « L’Or des Pharaons, 2500 ans d’orfèvrerie dans l’Égypte ancienne », et une initiation aux arts plastiques dont le but est de développer la créativité chez les enfants en recourant à différentes techniques et en étudiant un certain nombre d’œuvres de l’exposition.

egyptian-159708_1280 copieLundi : je sculpte un masque de momie
Mardi : je dessine sur papyrus
Mercredi : je reproduis le visage d’or du pharaon
Jeudi : j’écris en hiéroglyphes
Vendredi : je réalise mon amulette

Uniquement du 9 au 20 juillet 2018;

Tarifs des ateliers : Visite exposition + stage art plastique 19 €  ou 85 € pour cinq jours

Renseignements et réservation Billetterie du Grimaldi Forum +377 99 99 3000 – ticket@grimaldiforum.mc http://www.grimaldiforum.mc

Notre conseil malin : utilisez les préventes pour un tarif préférentiel à 6 € au lieu de 11 € jusqu’au 30 juin 2018.

Notre conseil pratique : prévoyez une petite laine, l’exposition est très bien climatisée.

Pour presque tout savoir :

Dates : du 7 juillet au 9 septembre 2018
Horaires :  ouvert tous les jours de 10h00 à 20h00
Nocturnes les jeudis jusqu’à 22h
Plein tarif = 11 €.
Tarifs réduits :

Groupes (+ 10 personnes) = 9 € 
Étudiants (-25 ans sur présentation de la carte) = 9 €
Seniors (+65 ans)= 9 € –
GRATUIT pour les moins de 18 ans
Pour tous les visiteurs munis de leur billet SNCF du jour : 9 €
Visites guidées = 9 €, tous les jeudis et dimanches à 14h30 et 16h30 dans la limite des places disponibles (maximum 25 personnes)
Audioguides = 5 €

Accessibilité : Exposition accessible aux personnes handicapées moteur et à mobilité réduite
Billetterie Grimaldi Forum Tél. +377 99 99 3000 – Fax +377 99 99 3001 – E-mail : billetterie en ligne ticket@grimaldiforum.mc et points de vente FNAC.
Catalogue de l’exposition : Format : 24 X 28 cm. Textes en français. Prix public édition brochée 29 €. Date de publication : Juillet 2018. Éditeur HAZAN.

Naturellement, nous ferons un reportage sur notre visite début juillet 2018.

PRO (Paul et Raydo Obadia) juin 2018

Photos Grimaldi Forum et Pixabay

Un Proviseur pas comme les autres

Un Proviseur pas comme les autres…

Denis Ferault_PORTRAIT-1Nous allons vous faire partager un parcours atypique d’un homme qui aime le surpassement.

Denis FERAULT, Proviseur du Lycée des métiers Hôtellerie Restauration Paul Augier à Nice depuis septembre 2017. Ce qui le différencie de tous ses collègues, c’est qu’il est MOF (meilleur ouvrier de France). Un fait unique et rarissime pour que nous lui consacrions un article.

Pas de courte échelle.

En effet, il gravit tous les échelons par sa volonté de réussir.

Dans sa famille, aucun antécédent qui aurait pu le prédisposer à choisir cette voie. Par la force des choses, il débute, à l’âge de 15 ans sa formation d’apprenti au CFA de Besançon, ville dont il est natif, et obtient un CAP « salle ». Déjà on perçoit une volonté de se différencier puisqu’il travaille en parallèle au restaurant de son village, le Vigny.

L’homme des challenges.

POMPON JEANNE D'ARCÀ 18 ans, il s’engage dans la Marine nationale et prépare tout seul le concours d’entrée de l’école des maîtres d’hôtel de la marine nationale de Saint Mandrier. Non seulement il le réussit mais sort major de sa promotion. Il choisit le Ministère de la mer et apprend toutes les subtilités du métier et notamment, les exigences du protocole. Un jour, le Premier Ministre de l’époque, Pierre MAUROY, lui demande s’il a déjà embarqué sur un bateau, il lui fait part de son souhait de servir sur la Jeanne D’Arc. Son rêve devient réalité en 1983. Il passe trois années à découvrir les cinq continents et met en exergue le raffinement du “service à la française” en servant des hôtes prestigieux.

Après un passage à Djibouti, il démissionne de la marine au grand étonnement de ses supérieurs et prend le chemin de la vie professionnelle.

À 22 ans, avec comme seules armes sa valise et son pompon rouge, il retourne à Paris, rencontre sa future femme puis obtient son premier poste au Grand Large sur l’île d’Oléron dont la spécialité est le homard et la sole. Il aime les challenges et se présente en candidat libre, il obtient du premier coup le Brevet professionnel et le BTS. Fort de ses succès, il continue sa carrière dans les relais et châteaux et commence en Angleterre au « Manoir aux Quat’ Saisons » sous les ordres de Raymond Blanc qui lui permet de découvrir les grands crus et surtout d’avoir le privilège de servir la famille royale.

De son passage sur la Jeanne, il a gardé le besoin de changement. Donc après une immersion en terre bourguignonne à la Côte Saint-Jacques à Joigny, il retourne à Paris pour un nouveau challenge. Participer avec succès à l’obtention de deux étoiles pour la première grande table d’hôtel à Paris avec le Clos Lonchamp au sein du Méridien Étoile.

Après avoir appris presque tout, tout seul, il a envie de transmettre et d’enseigner. Il commence par Calais puis Le Touquet, Tahiti, Auxerre, il se stabilise au lycée hôtelier Savoie-Léman à Thonon-les-Bains. La compétition lui manque et il s’impose deux objectifs importants :

– Décrocher le MOF du Maître d’Hôtel en 2007. Après avoir obtenu cette distinction, son avenir change, toutes les portes s’ouvrent, il collabore pour un guide gastronomique et devient conseiller pour le chef Régis MARCON.

Se présenter, en 2008 au concours de Personnel de Direction de l’Éducation Nationale. 700 postes à pourvoir pour les 7000 candidats. Comme à son habitude il réussit du premier coup et commence une nouvelle ère.

DENIS FERAULT DIPLOME MOF;pg

L’homme des défis.

Après avoir occupé le poste de Principal adjoint, à Étampes, il est nommé comme Principal dans un collège d’éducation prioritaire dans le « 93 » au milieu de la cité du Clos Saint-Lazare. Il participe à la reconstruction de cet établissement et son objectif est de donner une autre image que celle véhiculée par les médias. Il réussit puisque 4 ans après il existera une liste d’attente pour avoir une place dans ce collège et quelques élèves seront même acceptés par le Lycée Henri IV. Pendant 3 ans, il partage son expérience avec Olivier Ayache-Vidal qui réalisera le film les Grands Esprits.

Après cette expérience, il désire devenir le Proviseur du Lycée Paul AUGIER à Nice. Cependant il existe une difficulté : 70 collègues ont le même souhait. Seulement, un seul candidat MOF ! Il est nommé à Nice pour la rentrée de septembre 2017.

Un nouveau défi l’attend : la reconstruction du Lycée. 30 millions ont été affectés pour réhabiliter les 8 étages et construire une nouvelle aile côté nord. Cette situation n’impressionne pas le proviseur qui a d’autres ambitions pour cet établissement.

Il veut mettre en application les principes de base de la bonne éducation qui ouvrent toutes les portes, à savoir, être à l’heure, respecter sa tenue vestimentaire avoir toujours présent à l’esprit l’hygiène. Il désire que tout son personnel connaisse les marqueurs régionaux dans le cadre d’un développement durable, respectueux des saisons. Son souhait, que le Lycée Paul AUGIER devienne un pôle reconnu par la profession régionale, nationale, voire internationale. Pour ce faire il envisage plus de rigueur dans la sélection et dans la vie professionnelle.

Nouveau Lycee Paul Augier

De plus, il est l’un des initiateurs du Trophée du Maître d’hôtel dont la première édition a eu lieu au SIRAH en 2017. Compétition réservée aux Maîtres d’hôtel, chefs de rang ou encore sommeliers qui doivent avoir comme principes : l’innovation, la transmission et l’excellence.

L’homme

Aujourd’hui, Denis FERAULT est un homme comblé à 54 ans, il est marié avec Michèle, ils ont trois enfants qui ont tous suivi une voie différente, mais toujours dans le domaine de l’hôtellerie. Après 18 déménagements, ils ont adopté Nice, une ville magnifique entre mer et montagne, très dense aux multiples activités. Il nous dit : J’ai parfois l’impression d’être dans un autre pays, avec tous ces commerces dont certains me font penser à l’Italie.

À la grande joie de sa femme Michèle, Denis fait la cuisine.  Ils aiment particulièrement faire leur marché à la libération.

DENIS FERAULT GUILDE DES FROMAGERSDenis cuisine la poularde au vin jaune et aux morilles, la truite sauvage de la loue (rivière qui traverse le Doubs et le Jura), et le gibier. Pour accompagner ces mets, un excellent bourgogne, blanc ou rouge et de préférence un chablis ou un meursault. Pour terminer un bon fromage comme le comté avec un peu de bleu et du banon. Pour les desserts,  de préférence une tarte.

Avec toutes les qualités de son nouveau Proviseur, le Lycée Paul Augier tient bon le cap et tient bon le flot.

Bon vent, Monsieur le Proviseur…

PRO (Paul et Raydo Obadia) juin 2018

Photos Denis  Férault et PRO

 

 

ESCAPADE DANS LE VAR

Escapade dans le var.

Nous avions reçu un cadeau original : un week-end dans un Relais & Château de notre choix.

Nous avons opté pour un endroit merveilleux dans le var afin de passer un magnifique week-end. Il s’agit d’un hôtel cinq étoiles Relais & Château au Lavandou, le Club de Cavalière.

Dès notre arrivée, nous avons été séduits par toutes les facettes de cet endroit.

CLUB DE LA CAVALIERE VUE CHAMBRE-1Tout d’abord sa situation insoupçonnée lorsqu’on arrive dans le Lavandou. Aucun signe extérieur ne nous permet de deviner que nous pénétrons dans un lieu enchanteur. Une très belle bâtisse, d’inspiration toscane, située à l’ouest du Cap Nègre et face aux îles du Levant et de Port Cros, à 30 km de Saint-Tropez, en direction d’Hyères. Nous avons été sous le charme de la douceur de vivre et cet endroit discret et reposant.

CLUB DE LA CAVALIERE CHAMBRELes chambres sont décorées, avec goût et raffinement et possèdent tous les services requis pour un tel établissement. Le hasard n’a pas de place dans le détail des finitions, tout est pensé pour goût et utilité pour nous combler. Nous avons admiré la vue depuis notre terrasse, nous n’avons pas pu résister à l’appel de la plage.

 

Au milieu des pins parasols, un sable d’une extrême finesse nous permet de goûter la douceur de la grande bleue.

CLUB DE LA CAVALIERE LA PLAGE

Cette alchimie résulte de l’action d’une équipe conduite de façon professionnelle par Marielle et Édouard RUCHTI, les Maîtres de Maison, depuis 27 ans. Ils sont d’authentiques spécialistes de ce secteur et accueillent tous leurs hôtes, avec une attention particulière. Marielle est attentive à tous les détails quant à Édouard, il se plaît à dire que leur volonté est de créer une « atmosphère familiale et sympathique ».

Et voici un élément essentiel du succès : la restauration.CLUB DE LA CAVALIERE A TABLE

Tout est conjugué pour être parfait. La situation du restaurant « La Vieille Fontaine », idéalement situé sur une terrasse, face à la mer. Le service de qualité, avec un soin particulier accordé à la tenue vestimentaire. Enfin, un chef exceptionnel en la personne de Marc Dach, d’origine alsacienne. C’est en Allemagne que Marc Dach débute dans le milieu culinaire professionnel, au Traube Tonnbach (***). , Marc Dach fait ses classes chez les plus grands, de Gérald Boyer à Reims (***) à Nandron (**) à Lyon, puis Michel Guérard à Eugénie-les-Bains (***). En 1991, Marc Dach pose ses valises dans les cuisines de l’hôtel Le Grand Cœur (****) à Méribel, célèbre station de ski française. L’hôtel travaille de pair avec L’Hôtel Club de Cavalière (*****) au Lavandou, sur la Côte d’Azur. La qualité des produits est un impératif du chef qui est d’une exigence redoutable.

Voici quelques illustrations de ce que nous avons dégusté.

CLUB DE LA CAVALIERE RESTAURANT

Quelques informations complémentaires.

CLUB DE LA CAVALIERE RESTAURANT PISCINECe relais et château compte 37 chambres climatisées, un salon avec terrasse et bar. Nous avions découvert la plage, mais nous avons également testé la piscine chauffée à 28° ainsi que le Jacuzzi, mais nous avions également à notre disposition un Spa Wellness dédié aux soins du corps, du visage et aux massages, avec une salle de remise en forme, des douches « pluie » relaxantes ainsi qu’un hammam. Il ne faut pas moins de 95 personnes pour mener à bien les objectifs ambitieux de cet hôtel de charme. Tél. : +33 4 98 04 34 34  cavaliere@relaischateaux.com  SITE INTERNET DE L’HÔTEL

Hôtel le Club de Cavalière & Spa, 30 Avenue du Cap Nègre, 83980 Le Lavandou

Logo_Relais_et_ChateauxUn rappel sur les Relais & Châteaux.

Créée en 1954, c’est une association de 550 hôtels et tables d’exception, tenus par des hommes et des femmes indépendants, tous animés par la passion de leur métier et très attachés à l’authenticité des relations qu’ils établissent avec leurs clients.

Les membres de Relais & Châteaux ont le profond désir de protéger, faire vivre et valoriser la richesse et la diversité de la cuisine et des cultures hospitalières de la planète. Ils ont porté cette ambition, comme celle de la préservation des patrimoines locaux et de l’environnement, au travers d’un Manifeste présenté à l’UNESCO en novembre 2014.

Ambition : Être bien davantage qu’une association, défendre une éthique du partage de l’art de vivre, des savoir-faire et de la protection des territoires et des cultures locales. Les trois principes de cette association :

L’humanisme : Chaque maison œuvre dans le respect des hommes et des femmes qui incarnent les lieux et leur culture.

Le partage : Chaque maître de maison transmet sa passion à ses équipes et ses clients.

L’engagement : Relais & Châteaux contribue à enrichir l’histoire de l’hospitalité et de la cuisine.CLUB DE LA CAVALIERE ENTREE

Paul et Raydo Obadia (PRO) Juin 2018

Photos PRO

 

Japon Chapitre 6

Nous terminons notre séjour à TOKYO.

GINZA

Nous commençons par GINZA, le quartier chic de la capitale. Certains n’hésitent pas à le surnommer les Champs-Élysées japonais. Vous ne serez pas étonnés d’apprendre que c’est le lieu le plus cher au monde au m², on parle même de millions de Yens !

GINZA-1Naturellement les grandes enseignes mondiales sont présentes dont, de nombreuses Françaises. Les Japonais ne sont pas de reste avec le fameux Wako et son horloge symbolique qui est le magasin préféré de l’empereur.

Chanel, Vuiton, Dior Cartier, Hermes, Ladurée rivalisent de beauté pour attirer les nombreux touristes.

 

Nissan présente son show-room futuriste dans lequel vous pouvez déguster un super café à la crème avec votre photo.

 

 

 

Un peu plus loin, le célèbre théâtre Kabuki. Nous n’avions pas programmé de séance dans ce lieu mythique, mais nous avons été séduits par ce théâtre ancestral dans lequel tous les rôles sont tenus par des hommes. Les acteurs portent des masques et des costumes élaborés aux couleurs vives. Ils expriment la nature et les sentiments de leurs personnages par des gestes et des postures exagérés.

GINZA-THEATRE

Nous avons déjeuné dans le quartier, au célèbre restaurant Chez Tomo.

TOMO-5

Son restaurant est situé au 11e étage et nous avons été accueillis par le chef lui-même et en français s’il vous plait. En fait, Tomo a fait ses classes chez Troigros à Roanne. Nous retrouvons donc chez lui, la symbiose entre la base de la cuisine française et le raffinement de la cuisine japonaise. Il nous explique, qu’il met un point d’honneur à nous présenter des produits de qualités et de surcroît Bio. Excellent compromis entre la France et le Japon. De plus, Tomo est éminemment sympathique ce qui apporte une touche supplémentaire au décor étudié avec soin.

 

TOMO-4Ginza Chez Tomo 1-7-7 Ginza | Pola Ginza Bldg. 11-12F, Chuo 104-0061, (Ginza, Tokyo Nihonbashi) +81 3-5524-886, réservation obligatoire.

Puis direction un nouveau quartier ODAÏBA

 

Nous avons emprunté le monorail sans chauffeur pour nous rendre à Odaiba qui est une île artificielle située dans la baie de Tokyo, au sud-est du cœur de la capitale. Constituée majoritairement de bureaux et de centres commerciaux, elle est construite sur un polder imaginé dès 1853. Considérée comme une station balnéaire urbaine. On peut y venir aussi en bateau.

ODAIBA-4

Nous étions accompagnés de TOKIKO qui a tenu à revêtir l’habit traditionnel en notre honneur.

ODAIBA-1

Nous avons déambulé sur une grande esplanade pour admirer la merveilleuse vue depuis Odaiba. Puis nous sommes allées à l’antenne locale du restaurant Gonpachi qui propose ses plats traditionnels avec une vue panoramique sur Tokyo.

 

 

HÔTEL GAJOEN

Enfin, le dernier jour nous avions réservé un moment pour visiter l’hôtel Gajoen qui est l’un des meilleurs sites de mariages et de cérémonies au Japon. Les superbes boiseries, les peintures japonaises et les laques qui ornent le bâtiment à ce jour créent une ambiance inimitable.

GAJOEN-2

Puis, nous avons déjeuné dans l’un des restaurants de l’hôtel le Hama, un steak house. Assis au comptoir le chef nous préparé le célèbre bœuf de Kobe, un régal.

 

Le retour

IMG_2603.jpg

Comme tout à une fin, il fallait bien repartir. Nous avons passé un séjour magnifique avec notre amie Laurence. Certes, l’accueil c’est son métier, mais elle a mis tout son savoir-faire pour nous concocter un programme de découverte bien dosé et qui allait crescendo. Sans elle, nous serions passés à côté de trésors sans les voir et surtout sans comprendre et apprécier la mentalité japonaise. Nous étions tellement contents, qu’au moment du départ, elle nous a présentés à la police de l’air et des frontières qui spontanément a salué notre départ.

aeroport-3

Nous sommes sûrs que nous reviendrons dans cet envoutant Japon.

Et pour ne pas faillir à la tradition, voici parmi les curiosités.

CURIOSITÉS :

KIT URGENCE LIFT

On ne saurait penser à tout? mais les Japonais ont une bonne longueur d’avance… Pour preuve, le kit de survie utilitaire dont tous les ascenseurs sont équipés ( à la fois, siège, w.c. et coffre pour éléments de première nécessité).

 

 

Autre monument d’ingéniosité, les toilettes chauffantes bidet/ douche agrémentées d’un bruitage cascade pour dissimuler les sons naturels, mais parfois incongrus pouvant indisposer nos voisins immédiats. La délicatesse extrême…

À bientôt, avec d’autres articles sur d’autres sujets.

PRO Paul Raydo Obadia Avril 2018

Photos PRO

Merci à Laurence Shishido Tél : +81.90.1799.7755

Email : laurenceshishido@gmail.com

Japon Chapitre 5

KAMAKURA

Pour sortir de la capitale et visiter une ville emblématique nous sommes allés à Kamakura, une ville située au bord de la mer, à moins d’une heure de Tokyo en autobus. Ancienne capitale du Japon aux 11e et 12e siècles, Kamakura est aujourd’hui, de par son histoire très riche d’un point de vue culturel, une destination de toute première importance.

CARTE

 

Il faut compter une heure de bus ou de train pour rejoindre cette ville.

 

Le premier trésor à découvrir est le Temple Jomyo-In dans lequel avons assisté à la cérémonie rituelle  du thé dans l’atmosphère reposante de la Maison de Thé, construite il y a 400 ans.

JOMYO-JI-0

KAMAKURA JOMYO-JI TEMPLE

CÉRÉMONIE DU THÉ

 

DAIBUTSU-  LE GRAND BOUDDHA

Puis nous sommes allés voir Daibutsu, le grand Bouddha. Situé dans le temple Kotoku-in, vous découvrez cette majestueuse statue en bronze de 1252 mesurant 13.35 mètres de haut et pesant 121 tonnes, il est le deuxième plus grand bouddha du Japon.

LE GRAND BOUDDHA-1jpg Vous pourrez le contempler de l’extérieur mais, également de l’intérieur !

LE GRAND BOUDDHA-2jpg

Le grand Bouddha trône de façon imperturbable, il  intrigue et passionne les foules et impose le respect.

TEMPLE HOKOKU-JI

Puis nous avons eu l’occasion de visiter le Temple Hokoku-ji, un modeste temple bouddhiste zen, situé sur les hauteurs de Kamakura qui est réputé pour son jardin de bambous.HOKOKU-JI TEMPLE.jpg

 

L’ÎLE D’ENOSHIMA

Enfin nous avons terminé par  la visite de l’île d’Enoshima et à son temple, offrant une vue imprenable sur l’océan. Vous pourrez profiter de la promenade le long de la rue commerçante Benzaiten Nakamise.

ENOSHIMA STAION BALNEAIRE

Une journée inoubliable au bord de l’océan !

SHIBUYA-LE QUARTIER BRANCHÉ DE TOKYO

Retour à Tokyo et visite du fameux  quartier branché de Tokyo :  SHIBUYA.  Surtout, allez au carrefour croisé  qui met en scène une chorégraphie rythmée à la seconde par des feux tricolores,  550 000 piétons par jour. Il faut traverser pour se sentir emporté par la foule.

shibuya-3

shibuya-2

shibuya-4

 

shibuya-1

L’histoire fabuleuse du chien fidèle.

HACHIKO, tel est son nom. Son maître, Hidesaburo Ueno, professeur d’université à Tokyo, dans les années 1923 avait pour habitude d’amener son chien à la gare de Shibuya. Le chien l’attendait sagement jusqu’au soir.  Cependant en mai 1925, le professeur mourut et HACHIKO l’attendit tous les soirs à la gare de Shibuya pendant 10 ans, et ce, jusqu’à sa mort. Les Japonais lui ont érigé une statue pour l’honorer.

shibuya-5

CURIOSITÉ

CHOIX DU PLAT EN VITRINE-1

Il est habituel de voir en vitrine la reproduction des plats que le restaurant vous propose. Très utile, lorsque la carte est uniquement en japonais. Cela vous évitera quelques surprises.

À demain pour la suite

PRO Paul Raydo Obadia Avril 2018

Photos PRO

Merci à Laurence Shishido Tél : +81.90.1799.7755

Email : laurenceshishido@gmail.com