GASTRONOMIE, PORTUGAL

Algarve le retour et Séville

Nous sommes retournés au Portugal dans cette région du sud l’Algarve pour retrouver nos amis Anne et Philippe qui nous reçoivent merveilleusement bien dans leur superbe maison accompagnés de Valérie et Maurice.
Cette région se développe à une très grande vitesse, mais tente de conserver son authenticité avec des centres-villes qui gardent leur cachet original. C’est la périphérie qui s’accroît pour satisfaire une demande en constante augmentation.

Toujours basés à proximité d’Olhão, nos amis nous avaient concocté un programme intense sur une courte durée. Nous avons découvert le côté ouest de l’Algarve, visité une exposition éphémère avec des sculptures de sables et pour terminer une incursion en Espagne à Séville.

LAGOS

LAGOS est une ville de l’Algarve qui a su conserver l’âme d’une ville portugaise et son centre historique renferme tout ce qui fait le charme d’une ville traditionnelle portugaise, à savoir rues pavées, restaurants authentiques et une ambiance tout aussi détendue qu’accueillante.

Nous avons déniché un petit restaurant typique AL-BRAVO dans une ruelle étroite. Le patron un ancien guitariste se fait appelé Bravo met un point d’honneur à ce que tout soir préparé à la dernière minute, même la sangria blanche. Ici le fromage, la charcuterie, les conserves sont familiales et authentiques.

Bravo, nous propose un très large choix de plats : salades, tapas, crêpes, jus de fruits naturels, vins. Sans oublier le fromage.Tout est préparé devant nous, et en plus de l’accueil, chaleureux, l’addition est plus que correcte. AL-BRAVO Rua da Estrema n°31 Lagos tel 952 902 437 http://www.al-bravo.com (Bravo parle un peu français).

À 3 km de Lagos, se trouve l’un des plus beaux paysages de l’Algarve : Ponta da Piedade « Pointe de la pitié » c’est un cap isolé avec des falaises abruptes qui forment un tableau sculpté par la nature et qui plongent dans une eau turquoise. Du haut de la falaise, le panorama est infini et on aperçoit le cap Saint Vincent qui est le point le plus au sud-ouest de l’Europe.

En bas, on a l’impression que les formations rocheuses sont en équilibre et la découverte en bateau est splendide.

Sand City

Sand City est la plus grande exposition de sculptures sur sable au monde. Ce festival (le FIESA) existe depuis 15 ans et utilise plus de 65 000 tonnes de sable sur une surface de 6 hectares. Lieu unique en son genre a été construit par plus de 60 artistes de divers continents venant sculpter (Brésil, Espagne, Portugal, Russie… Les sculptures sont très éclectiques malgré un thème annuel et c’est ainsi que Ronaldo est voisin du Dalaï-Lama ou de Michael Jackson .

Attention, l’entrée est payante pour les plus de 5 ans et c’est ouvert de juin à novembre. Conseil, prenez un chapeau ou une casquette, car c’est en plein air et il fait très chaud, sauf si vous visitez le soir avec attraction artistique. Sítio dos Lombos Pera Algarve, Portugal. (à 50 km de Lagos)

En allant à Sand City, nous avons fait une halte au restaurant Hexagone, situé à Sesmarias, entre les villages pittoresques de  Ferragudo et de Carvoeiro, ouvert du lundi au samedi pour déjeuner et dîner. La cuisine est d’inspiration méditerranéenne et portugaise. Nous avons apprécié tous les plats proposés à notre grande satisfaction. Les prix sont raisonnables. HEXAGONE +351 917 889 344 http://www.restaurantehexagone.com

SÉVILLE

Séville est la capitale de la région de l’Andalousie. En fait, l’Espagne n’est pas loin de l’endroit où nous étions. Nous avons décidé de faire une incursion dans ce pays voisin et nous sommes allés à Séville. Nous avons été charmés par cette ville et ses différentes facettes. Une journée c’est trop court et nous devons y retourner pour apprécier les différents atouts de cette ville.
Un peu d’histoire : construite au bord du Guadalquivir, une véritable porte vers le monde méditerranéen, Séville a connu toutes les invasions à commencer par les Romains qui l’avaient baptisé Hispalis. Puis Spali avec les Wisigoths, enfin Ichbiliva du temps du royaume arabo-musulman, puis c’est la reconquête. Toutes ses influences nous les retrouvons. Cependant, voici ce que nous avons vu:

Cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville

La cathédrale de Séville occupe l’emplacement de l’ancienne mosquée édifiée par les Almohades dans le courant du 11e siècle ce n’est qu’au début du 15e siècle que le projet de construction d’une nouvelle cathédrale prend forme et fut achevée en 1528. Grande cathédrale gothique dotée d’un clocher mauresque emblématique donnant sur la ville et qui accueille le tombeau de Christophe Colomb. Tout en le comprenant, dommage que l’entrée soit payante.

Le Parc de María Luisa

C’ est le plus grand parc de Séville. C’est un havre de paix, ombragé avec une végétation rare et luxuriante.

La Plaza de España Place d’Espagne :

C’est l’un des espaces les plus connus et les plus spectaculaires de l’architecture régionale. Conçue pour l’exposition ibéro-américaine de 1929, la grandiose Plaza de España de Séville est une place publique semi-circulaire débordant de fontaines en brique et de tuiles, de canaux et de passerelles, qui lui a valu le surnom de Venise de Séville. Ses dimensions sont exceptionnelles : 200 mètres de diamètre et sa superficie de 50 000 mètres carrés. Cette place est orientée vers le fleuve Guadalquivir qui est la voie à suivre vers l’Amérique.

Les Bodégas

Les Bodégas sont partie intégrante du paysage. Originellement, ces caves à vins proposent du vin de la bière et toutes sortes de boissons pour accompagner les célèbres Tapas. Pratiquement à toute heure de la journée on peur faire une halte. C’est appétissant et on prendrait tout. En plus la décoration est parfois authentique et très belle.

Retour à Olhão

Nous sommes retournés à Olhão pour une dernière visite au marché avant notre départ et faire une entorse à notre règle de suivre uniquement de l’authenticité en découvrant un restaurant de Sushi à Faro. C’était tellement bon que nous l’avons rajouté à cet article. Il s’agit de Sushi Ya Fusion R. Jose Estevao 1, 8000-343 Faro. +351 916 914 696

PRO Paul et Raydo Obadia Juillet 2019
Photos PRO, Philippe DUNESME, Yasmine BOUZERGAN

PRO Paul et Raydo Obadia juin 2019
Photos PRO
Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

Art, États Unis, BIO, BRETAGNE, CANADA, CANCER, COURS SALEYA, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, HÔTEL, JAPON, MEDECINE, Nice, PORTUGAL, RESTAURANT, SANTE

acomme.blog fête ses 3 ans

Comme le temps passe, déjà trois ans que nous avons commencé à écrire notre premier article. En guise de gâteau d’anniversaire, nous avons pensé réaliser un « spécial trois ans » avec les articles qui sont toujours consultés. Notre plus grande surprise réside dans le fait que les lecteurs sont issus d’une centaine de pays. Pas un jour sans consultations. En tant que concepteur d’un site gratuit, c’est notre plus belle récompense. Merci beaucoup pour votre fidélité.

Pour vous donner un aperçu de nos articles, nous avons repris la classification en quatre secteurs et présenté les contenus pas ordre alphabétique, avec une image, un commentaire et un lien pour accéder au contenu, si le cœur vous en dit.

L’article le plus lu

Chaque semaine cet article est consulté :
Le CYCLOTRON : un appareil méconnu pour guérir le cancer de l’œil. Pour lire L’article, cliquez ICI.

Les voyages

Le Canada

À La découverte de la belle province : Montréal. Pour lire l’article, cliquez ICI.

De Québec à Tadoussac pour voir les baleines. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Canada tel qu’on l’aime avec la capitale, Ottawa, la gigantesque Toronto et les chutes du Niagara. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les États-Unis

Chicago, l’une des plus belles villes des États-Unis. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Washington, la capitale aux multiples facettes. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Japon

Merveilleux voyage au Japon pour découvrir Tokyo et Kyoto. Pour commencer à lire l’article, cliquez ICI.

Toujours à Tokyo pour les temples en centre-ville
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Tokyo, telle qu’on l’aime avec une croisière dans la baie. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Destination Kyoto pour le Japon tel qu’on l’imagine.
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Direction Kamakura à Daibutsu, le grand Bouddha
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Retour à Tokyo, une dernière visite dans cette ville trépidante avant le départ. Pour lire l’article, cliquez ICI

Le Portugal

À la découverte de Lisbonne.
Pour commencer à lire l’article, cliquez ICI.

Vers l’ouest les circuits Adraga et Sintra
Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’estuaire du Tage avec le Cristo Rei
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les transports à Lisbonne
Pour lire l’article, Cliquez ICI.

Au sud du Portugal Faro et ses environs dans la région de L’Algarve et son immensité.
Pour Lire l’article, cliquez ICI.

La France

Région authentique, Brest et sa région
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le domaine de Courchevel en raquettes. Pour lire l’article, cliquez ICI

De Provence à la Camargue, une région qui a de l’accent. Pour lire l’article, cliquez ICI

Les restaurants

ANTICA TRATTORIA GARIBALDI, une trattoria dans un décor de Federico Fellini à BORDIGHERA. Pour lire l’article, cliquez ICI.

CAFÉ PAULETTE à Nice, un restaurant pas comme les autres. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Chabrol Nice, à découvrir pour la « Pitance » d’un nouveau genre. Pour lire l’article, cliquez ICI.

DAME NATURE, le restaurant Bio-gourmand à Saint-Laurent-du-Var. Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’ATELIER D’ÉMILE, sur le port de BEAULIEU SUR MER, une création de l’ « AFRICAN QUEEN ». Pour lire l’article, cliquez ICI.

LE LASCAR le bar à cocktails, bar à tapas avec cuisine bistronomique. Pour lire l’article, cliquez ICI.

LE PLONGEOIR, le restaurant à Nice, les pieds dans l’eau. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Séjour Café Nice, quand la bonne cuisine, fait alliance avec une excellente cuisine. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les Agitateurs Nice, quand 3 anciens de l’Institut Paul BOCUSE se rencontrent, l’innovation est au rendez-vous. Pour lire l’article, cliquez ICI.

La Belle Étoile dans les ruelles de Villefranche-sur-mer, de très bonnes compositions sans gluten. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Oh ce Cours, sur le cours Saleya à Nice, Marie-Thé, étale son savoir-faire de spécialités niçoises. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Ostéria Magiargé Vini e Cucina à Bordighera, c’est la vraie cuisine italienne dans un décor de cinéma. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Receta de Jou : Marco Seassau, un ancien cheminot au piano pour partager sa cuisine niçoise. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les Portraits et les découvertes

Antoine Graff, un artiste spécialisé dans la mise en plis. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Bernard Flipo, médecin malgré lui. Un engagement quotidien. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Denis FERAULT, Proviseur à Paul Augier Nice, est différent, il est MOF. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Gilbert Melkonian, aux manettes de la salle Nikaïa. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Joël Robuchon a présidé le salon Agecotel aux côtés de Paul Obadia pendant 4 éditions. Un homme simple et brillant. Pour lire l’article, cliquez ICI.

La fin des pépins. Henri BESTAGNO, dit Gino, a consacré sa vie aux parapluies et ombrelles. Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’empereur de la Socca, Roland DE ZORDO est un personnage incontournable à écouter. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Ponant, merveilleux navire à taille humaine pour des croisières idéales. Pour lire l’article, cliquer ICI.

Le yoga des yeux. Conférence pendant le salon Bionazur. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le nom des MALACARNE est indissociable de l’histoire du RUHL PLAGE, depuis sa création en 1920. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Pierre BORD, a dirigé de nombreux établissements prestigieux, le Négresco, l’Hôtel de Paris, le Richemond, le Royal Évian, Pour lire l’article, cliquez ICI.

Marc Bailliart, ancien directeur régional d’Air-France. Une vie en mouvement. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Découvertes

Mathieu Houlbert artisan créateur de vélo en bois sur mesure, pièce unique et numérotée. Pour lire l’article, cliquez ICI.

MANGEZ MIEUX : UN BIENFAIT POUR VOTRE CERVEAU. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Paul Raymonde Obadia juillet 2019
Photos PRO et amis

PRO Paul et Raydo Obadia juin 2019
Photos PRO
Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

DECOUVERTE, PORTUGAL, RESTAURANT

Au sud du Portugal : l’Algarve

1- Faro la capitale de l’Algarve

Pour notre deuxième voyage au Portugal, nous avons choisi le sud, donc la région de l’Algarve. FARO  est la capitale de cette région touristique. Le nom de celle-ci est d’origine arabe (الغربAl gharb)  qui signifie l’ouest.

FARO abrite un aéroport international surprenant par son activité. Pour venir de Nice, 2 compagnies EasyJet et TAP, mais un seul vol direct avec Easyjet. 2 h 30 de vol. Décalage horaire de moins une heure. Au départ de France, 17 villes ont une liaison directe avec Faro.

1-FAROLa colonie française est très importante dans cet Eldorado où l’on ne compte pas moins de 300 jours de soleil par an. Cerise sur le gâteau, depuis mars 2013, les pensions privées des retraités étrangers qui y vivent au moins 183 jours par an sont exonérées d’impôt sur le revenu. De plus, la vie est nettement moins chère qu’en France et les Portugais sont très accueillants. Le seul bémol par rapport à la méditerranée, une baisse de la température de l’eau.

FARO, est une station balnéaire qui sépare la région de l’Algarve en deux parties, à l’est par très loin de l’Espagne environ une soixantaine de kilomètres où les plages sont constituées par de longues étendues et vers l’ouest (plus de 110 kilomètres pour relier l’extrême pointe du Portugal) où l’on trouve de magnifiques falaises abritant des plages surprenantes.

2 – Cacela Velha 

2-Cacela Velha

Du côté de l’est : Une halte s’impose à Cacela Velha pour découvrir ce magnifique mirador sur la mer et sur les îles du Parc Naturel Ria Formosa.

3 –  Santa Luzia

2-Santa Luzia

En revenant vers Faro, il faut s’arrêter à Santa Luzia, petit village connu pour la pêche au poulpe, nous sommes allés spécialement à Casa do Polvo, restaurant spécialisé dans le poulpe, pas de réservation. Nous avons tenté notre chance, mais nous n’avons pas apprécié les plats de poulpes. Nous nous attendions à mieux. Cependant, sur le bord de mer une kyrielle d’autres restaurants du même type restent à tester. Le village vaut le détour.

4- Le Marché d’Olhão

À 8 km seulement de Faro, le grand marché couvert, composé de deux bâtiments en brique rouge surmontés de dômes. Une structure qui nous rappelle quelque chose puisque l’architecte qui a imaginé le marché n’est autre que… Gustave Eiffel. C’est l’une des meilleures adresses pour s’approvisionner en poissons et crustacés frais.4-Le Marché d_Olhão 2-3-4

Le premier bâtiment de la halle propose des fruits, des légumes, de la viande, des fromages et des produits régionaux. L’autre bâtiment est exclusivement réservé à la pêche. Nous avons été séduits par l’avalanche de poissons frais, mais aussi par les prix plus que raisonnables par rapport à chez nous.4-Le Marché d_Olhão 1-4-8

Infos pratiques : Le marché d’Olhão est ouvert tous les jours de 7 h à 13 h, mais le meilleur jour est le samedi.

5 – Praia da Marinha 5-Praia da Marinha-1

La très belle Plage de Marinha, située sur la commune Lagoa est considérée parmi les cent meilleures du monde, dans un recoin de nature préservée, presque à l’état sauvage. 5-Praia da Marinha-2Les falaises sculptées par l’érosion offrent une magnifique vue sur le paysage côtier déchiqueté, sont d’une beauté assez unique.

6 – Praia do Carvalho

5-Praia do CARVALHO-2Une magnifique plage.  Pour y accéder, il faut pénétrer dans un petit tunnel où les marches ont été creusées à même la roche. Pour les Méditerranéens que nous sommes, l’océan est un peu froid.5-Praia do CARVALHO-3

7 – Algar Seco

En contrebas du cap Carvoeiro, à 1 km vers l’est nous avons atteint le site marin d’Algar Seco. Une vue magnifique de rochers rougeâtres sculptés par la mer. Il faut descendre plus d’une centaine de marches pour s’arrêter, tout d’abord à mi-chemin au « Restaurante Boneca Bar ».

6-Carvoeiro -RESTAURANT BONECA BAR 0 1 2

Plus bas, les porches béants de plusieurs grottes à demi immergées. Sur la droite, nous avons pénétré dans un petit tunnel qui aboutit à une caverne, percée de deux ouvertures naturelles d’où la vue embrasse les falaises côté ouest.6-Carvoeiro -ALGAR SECO-0-1-2-3

8 – Grottes de Carvoeiro

 Puis, nous avons fait une balade en bateau entre  Praia do Carvoeiro et Praia de Benagil pour la visite dans les grottes, nous étions 9 dans un bateau de taille moyenne avec un pilote sympathique parlant portugais et anglais.6-Carvoeiro -GROTTES-1-2 La visite est impressionnante, car notre capitaine du jour maniait le bateau avec maestria dans les grottes en passant tout près des parois et parfois dans le noir le plus complet.6-Carvoeiro -GROTTES-5-6-7 Un très beau souvenir, pour admirer l’œuvre de la nature qui laisse une large place à notre imagination pour reconnaître quelques symboles. Dans la principale grotte spectaculaire à trois ouvertures en forme d’arches et un plafond troué s’ouvrant au ciel.6-Carvoeiro -GROTTES-3.-4 Les murs de cette grotte absolument unique sont recouverts de jolies strates de grès et il y a même une espèce de petite plage fréquentée par des personnes venues en canoë.

9 – Praia do Ancão

7-Restaurant 2 passos 2 -3À l’ouest de Faro et près de la petite ville d’Almancil, on découvre une plage magnifique, Praia do Ancão, avec deux restaurants au bord de mer qui valent le détour, tant par leur situation exceptionnelle que par la qualité des mets qui sont proposés.7-Restaurant 2 passos 0-3-4
Restaurant 2 PASSOS ​Praia do Ancão 3404, 8135-162 Algarve, +351 289 396 435. Nous vous recommandons le loup en croûte de sel et les Gambas au four7-Restaurant 2 passos plats
http://www.restaurante2passos.com
geral@restaurante2passos.com
GPS N37 02.034 W08 020.231

Restaurant PARRILLA BEACH CLUB Natural Group (+351) 289 350 040. Nous avons aimé la fameuse salade de poulpe et apprécié les poissons, tout simplement grillés.7-Restaurant Parrilla -2

8-Restaurant PARRILLA-5

www.naturalgroup.com.pt    info@naturalgroup.com.pt

10 – La Vale do Lobo

Pour terminer notre périple, nous avons visité la Vale do Lobo, l’un des plus importants resort immobilier et touristiques de luxe au Portugal. Un magnifique golf est entouré de somptueuses villas avec une vue sur la mer, imprenable.10-Villa del Lobo

En conclusion, un grand merci à nos amis, Anne et Philippe qui nous ont accueillis dans leur magnifique villa. Ils nous ont pilotés pour nous faire découvrir les beaux coins de l’Algarve, en compagnie d’un couple d’amis très chers, Valérie et Maurice.

10-Villa Philippe

anne et philippePRO Paul et Raydo Obadia Août 2018

CARTES

Photos PRO et amis.

PORTUGAL

Si tu vas à Lisbonne jour 4

En marche pour notre ultime journée à Lisbonne. Cette fois-ci, pas de voiture mais toujours accompagnés par notre ravissante guide Marisa, avec l’usage des différents moyens de transport de Lisbonne. Le plus utile et pittoresque, le tram jaune et sa fameuse ligne 28.Tram jaune N° 28

On est loin de la première utilisation qui date de 1873 où le tram utilisait des chevaux comme traction. Aujourd’hui tout fonctionne à l’électricité.Tram à l'intérieur

Lisbonne est pourvue d’une diversité très importante de transports en commun, outre le réseau du tram jaune emprunté par les Portugais et les touristes et sa fameuse ligne 28, vous trouverez des trams rouges ou verts plus destinés aux touristes pour faire un tour de la ville.

Depuis peu sont apparus les Tuk Tuk, en s’inspirant des fameux  pousse-pousse d’Asie, et avec l’aide de la crise économique, cette activité florissante est née. Il en existe de partout et pour toutes sortes de découvertes. Nous vous conseillons d’utiliser ceux qui roulent à l’électricité, c’est beaucoup moins polluant et surtout silencieux.  Attention à la suspension c’est très ferme !

Le métro et le réseau ferré viennent compléter le choix des transports en commun de Lisbonne et environs.metro

Cependant si vous souhaitez aller avec plus d’autonomie, vous serez tenté par d’autres expériences.

Nous avons poursuivi notre visite de Lisbonne à pied et découvert des églises. Elles sont toutes belles, mais différentes avec des inspirations qui ont évolué à travers les âges. Si vous privilégiez ce secteur, prévoyez une journée au moins pour tout découvrir.

Nous en avons sélectionné deux :

Église de Saint Antoine intéressante de style baroque qui fut construite sut le lieu même des Parents de Saint Antoine et où il naquit. Détruite en 1755 elle fut reconstruite tout en conservant la Crypte d’origine.EGLISE SAINT ANTOINE

Et l’égliseEGLISE EGLISE SANTA MARIA MAIOR

Après les églises, il faut de rendre au Castelo S Jorge.

Un haut lieu touristique qui est un monument national situé dans la partie la plus noble de l’ancienne citadelle médiévale. Cette fortification fut construite par les musulmans  vers le milieu du XI siècle pour devenir les derniers retranchements des élites qui vivaient dans la citadelle ! Comme quoi les privilèges ont toujours existé !CASTELO S. JORGE VUE

De ce point de vue merveilleux, nous redescendons par les rues étroites de Lisbonne où nous ressentons le poids de l’histoire et la mise en exergue de la fonction utilitaire de la défense.

Et ça continue, et ça continue, Marisa, qui n’avait pu le venir le jour de mon anniversaire applique le principe que cet évènement peut se fêter tous les jours et voici encore une belle surprise qui confirme la gentillesse de ce peuple.

.

Puis après le déjeuner, nous avons continué notre visite (plus de 8 km sans compter les transports en commun) par deux institutions incontournables :

A Vida Portuguesa depuis toujours ! Un magasin où l’on trouve tous les produits typiquement portugais.

La Confeitaria nacional depuis 1829

Il est impossible d’échapper aux fameuses pastéis de nata que l’on pourrait qualifier de petit flan portugais. On ne raconte pas, on déguste, on se régale  et c’est tellement bon !pasteis de nata

 Nous terminons sur cette note gourmande, mais il nous reste tellement de choses à découvrir que nous nous sommes promis de revenir.

Marco vient nous chercher au matin du cinquième jour pour nous amener  à l’aéroport,

Il en profite pour passer dans ce nouveau quartier de Lisbonne PARQUE DAS NAÇÕES qui fut le site de l’Expo Universelle de 1998. Quartier très moderne avec un téléphérique qui parcourt  un trajet de 1.230 m. sur le Tage,  à trente mètres d’altitude, un superbe panorama.

C’est avec regret que nous quittons Lisbonne en se promettant d’y revenir  pour y découvrir d’autres horizons …

Adeus, Au revoir…

Merci à Marisa, Marco et Pédro de AGENDADIRECTA – Rua da Venezuela 34 1500-621 LISBOA – PORTUGAL

PRO Paul Raydo Obadia Mai 2017

Photos PRO/Castelo S Jorge/ dilettante3 over-blog

PORTUGAL

Si tu vas à Lisbonne jour 3

Ce troisième jour coïncidait avec l’anniversaire de Paul , nous  n’avions rien dit et au petit déjeuner, une attention particulière de la direction de l’hôtel, Paul eu droit à une petite fête et fut très touché.Puis Marco vient nous chercher pour nous amener à :

San Francisco ? Non, c’est le Ponte da 25 abril.

Ce pont a une histoire :

Le pont suspendu du 25 avril est une structure d´acier de plus de 2 km qui traverse le Tage, et relie Lisbonne au nord avec Almada au sud. Les travaux de constructions du pont ont commencé en 1962 et duré plus de trois ans. Le pont allait s´appeler Salazar, mais avec l´arrivée de la démocratie, il fut nommé pont du 25 avril, date de la révolution des œillets. Il a fallu 72 000 tonnes d´acier pour le construire. Il représente un ouvrage indispensable pour relier Lisbonne à Setubal et la région des plages.

Après avoir traversé le pont, Marco nous réservait une autre destination !Rio de Janeiro ? Non, nous sommes toujours au sud de Lisbonne, dans la commune d’Almada. Cristo Rei, tel est son nom, du haut de ses 113 mètres au-dessus du niveau de la mer, il veille sur Lisbonne avec ses bras tendus et domine le pont du 25 avril et en contemplant de son regard figé, le magnifique estuaire du Tage.

Raydo a bien essayé de se mesurer au Cristo Rei, mais impossible, car les bras mesurent 10 m de longueur et l’envergure entre les deux mains est de 28 mètres !

Cependant sans demander son autorisation, nous avons réussi à réaliser un selfie.

À noter que Cristo Rei est l’un des éléments du Triangle d’Or du tourisme religieux de la péninsule Ibérique le Cristo Rei, avec Fatima (qui a accueilli récemment le Pape François) et Saint-Jacques-de-Compostelle. À ce sujet nous avons trouvé à Lisbonne le point de départ du pèlerinage pour Saint-Jacques-de-Compostelle.

En route pour Palmella une cité réputée pour son château et son vin. Sa situation sur le l’un des contreforts de la montagne de l’Arrábida, permet d’avoir une vue sur toute la région entres les fleuves du Sado et du Tage.

Puis nous voilà vers Setubal et les plages de Serra da Arrábida et Figueirinha. Serra da Arrábida est un lieu merveilleux avec sa plage qu’il faut découvrir à seulement 40 km de Lisbonne. La Plage de Figueirinha est également l’une des plus connues et recherchées de la région.

Après avoir fait un petit tour par Sesimbra, nous terminons par le Cabo de Espichel qui se situe au sud-ouest de la péninsule de Setubal avec son fameux sanctuaire de Notre-Dame du Cabo Espichel. Le cap Espichel se caractérise par une succession de paysages sauvages et d’immenses falaises sur lesquelles l’océan Atlantique vient se fracasser.

De retour à Lisbonne, nous avons fêté l’anniversaire de Paul avec un repas  tout poisson.

 

 

 

Et une mousse au chocolat, très légère, en guise de gâteau d’anniversaire.mousse au chocolat

santé

Fin de la journée, à demain… pour le jour 4.
Pro Paul Raydo Obadia mai 2017
Photos PRO

PORTUGAL

Si tu vas à Lisbonne… jour 2

Armand  Crespo,  nous avait communiqué les coordonnées de son ami Pédro, responsable de l’agence « Agenda Directa » (1) qui a mis à disposition une guide, Marisa et un chauffeur Marco. Ces deux personnes adorables et compétentes nous ont fait découvrir Lisbonne et les environs avec l’âme portugaise.

La programmation d’une longue journée a commencé par Lisbonne. D’emblée,  première impression : « Lisbonne une ville de tolérance ».

Comme Jérusalem, cette ville possède un mur sur lequel le mot tolérance est écrit en 34 langues différentes.

Situé sur la place São Domingos sur laquelle est érigé un monument en hommage aux juifs massacrés à Lisbonne le 19 avril 1506 : Le massacre aurait commencé au couvent de São Domingos à la suite d’un malentendu.

Au-delà de ce fait historique, toute cette partie de Lisbonne  est le témoignage de la souffrance, de la grandeur et décadence de ce pays. En effet on ressent le passage des civilisations romaines, arabo-musulmanes, germaniques et espagnoles. Une date importante, c’est le tremblement de terre du 1er novembre 1755 à Lisbonne suivi d’un tsunami. De nombreuses parties de la ville ont été détruites.

En 1974 la révolution des Œillets met fin à une longue période de dictature.

Nous nous dirigeons vers l’est de Lisbonne avec un panorama merveilleux sur la ville et le Tage, en passant sur de nombreuses places comme La Praça de comercio ou la Praça Dom Pedro IV.

Puis, nous voici en direction de Belem où nous faisons une halte au Mosterio dos Jerónimos. C’est un témoignage monumental de la richesse des découvertes portugaises à travers le monde. Ce monastère portugais, de l’Ordre de Saint-Jérôme, a un style manuélin très particulier (esprit de la fin du XVIe siècle sous le roi Manuel Ier du Portugal),

Nous partons vers l’ouest, en direction de l’océan.

Marco nous propose de déjeuner à La Praia da Adraga, au restaurant Adraga, au bord de la plage. Pas un seul touriste, que des autochtones.

Si vous souhaitez de l’authenticité, c’est le lieu idéal.

Direction vers Azenhas do Mar

Ce village  est en compétition pour devenir le plus beau au monde. Vue magnifique de ce coin enchanteur.

Enfin, nous allons connaitre Sintra à une trentaine de kilomètres de Lisbonne: C’est un village magnifique, bien entendu très touristique  jadis fréquenté par la noblesse portugaise qui a fait construire le fabuleux Palais National de Sintra, facile à repérer grâce à ses deux cheminées géantes.

Puis au détour d’un chemin magnifique fontaine Escadinhas da fonte pipa réalisée par Bartolomeu Cid Dos santos, un des plus grands artistes portugais de XXe siècle.

Une petite halte à  la pâtisserie réputée  Piriquita pour déguster le travesseiro, pâte feuilletée tournée, roulée et pliée, remplie d’une crème aux amandes et saupoudrée de sucre à la Piriquita.

Et pour terminer, avant de prendre la route pour Belem, nous allons vers Cascais, un petit village de pêche portugais de grand charme situé à l’ouest du magnifique littoral de Lisbonne.

Tour de Belem, elle servait comme un point stratégique de défense situé à l’entrée du fleuve Tage, pour surveiller les allées et venues des navires et autres flottes, portugaise et étrangère. C’est aussi une prison au XVIe siècle.

Achevée en 1519, cette Tour a été restaurée en 1859, car elle a subi de nombreuses dégradations dues au temps et notamment au fameux séisme de 1755.

 

Fin de journée, à demain Jour 3

Pro Paul Raydo Obadia mai 2017

(1) Agenda Directa Rua da Venezuela, 34 1500-621 Lisboa tél +351 217273312 mail : agendadirecta@agendadirecta.pt

PORTUGAL

Si tu vas à Lisbonne… jour 1

Nous avons tenu à vous faire partager nos impressions d’un voyage de quatre jours à la découverte de Lisbonne et du Portugal.

Pourquoi Lisbonne ? C’est à l’occasion de notre rencontre avec Armand Crespo qui nous avait tellement vanté son pays d’origine que nous avons succombé au désir d’en savoir plus. (lire notre article du 4 décembre 2016).

Nice a l’avantage d’être relié directement à l’aéroport de Lisbonne par deux compagnies et après un voyage de 2 h 20 nous sommes arrivés à Lisbonne.

Armand Crespo avait bien les choses, il nous a mis en contact avec le Bairro Alto Hôtel situé dans le centre de la ville Praça Luís de Camões, dans la zone historique, entre le quartier bohème du Bairro Alto et le quartier culturel, chic et tendance du Chiado, deux des quartiers les plus emblématiques de Lisbonne.

Une vue de notre hôtel. La plus belle vue de Lisbonne qui se trouve au 6e étage l’hôtel : la Terrasse BA

Le premier jour :

Nous avions décidé de commencer par explorer les environs de notre situation géographique. Nous avons été tout de suite étonnés par le nombre d’églises, de couvents de chapelles. Il est vrai qu’à l’époque des découvertes, le Portugal était riche et il était de bon aloi de construire de tels édifices et il est fréquent de rencontrer deux églises, face à face.

Nous avons constaté en deuxième lieu la gentillesse qui se traduit par  l’expression d’une vie heureuse et calme des habitants. De nombreuses animations et des concerts improvisés, viennent égailler, à toute heure du jour et une bonne partie de la nuit, les rues qui commencent à la Praça Luís de Camões, rua Garrett bien agréable pour arriver à la Rua Augusta qui est piétonne et très animée.

Il existe une multitude de restaurants à des prix abordables et pour notre premier déjeuner, nous avions le choix entre plusieurs établissements et nous avons été séduits par Sea Me rua da Loreto qui est de plus, un restaurant très branché.

C’est un restaurant-poissonnerie.Vous choisissez votre poisson, c’est ensuite, pesé, nettoyé et cuit dans la foulée à la grille.

Mais auparavant, nous avions choisi des entrées traditionnelles au Portugal

Une information très utile : Lisbonne est une ville charmante, mais cette ville ne compte pas moins de sept collines et donc ça monte et ça descend, alors, un conseil, de bonnes chaussures et pour les dames pas de talon, car en plus les rues sont souvent pavées.

Les quelques mots indispensables à connaître
Hello : Olà
Merci : Obrigado
S’il vous plaît : Por favor
Enchanté de vous rencontrer : Prazer
Je voudrais… s’il vous plaît : Queria … Por favor  
Je voudrais un café s’il vous plaît : Queria um café Por favor  
Je voudrais une bière s’il vous plaît : Queria uma cerveja Por favor

A demain pour la lire la suite…Jour 2

PRO Paul Raydo Obadia mai 2017

Photos Bairro alto Hôtel/Pro