Québec-Tadoussac (Baleines)-Scott

Québec-Tadoussac (Baleines)-Scott

1- Québec

Nos amis Corine et Philippe, des Français devenus canadiens, viennent nous chercher à l’hôtel pour nous accueillir chez eux, une très belle villa  dans la municipalité de  Carignan, distante de Montréal de 26 km.

Nous devons prendre la voiture en direction de la ville de Québec, distante de 280 km. La route, très rectiligne est une sorte d’autoroute gratuite, comme toutes les autres au Québec. Dans cette ville, le quartier à visiter est le vieux Québec où est situé notre hôtel, Le Champlain. QUEBEC LE CHATEAU FRONTENAC.jpg

Très pratique et très fonctionnel. On domine le Château Frontenac. En fait, c’est ’un hôtel qui a été mis en chantier en 1892 sur l’ancien château Haldimand. L’architecte est un américain qui a voulu donner naissance à cet hôtel aux allures d’un monument du 16e siècle. Le château Frontenac est un hôtel Fairmond qui compte 700 chambres et 20 suites décorées de meubles antiques des années 1920. Toute la décoration est d’inspiration historique et les Américains ne se sont pas insensibles à cette invitation à la vie de château et d’autres festivités comme le fameux rituel lié au traditionnel repas de Noël.

L’indispensable funiculaire permet de relier le Petit Champlain dans la Basse-Ville à la terrasse Dufferin en haut du Cap Diamant. Le petit Champlain au sud de la place Royale est composé de rues étroites bordées de boutiques de produits exclusifs et des bistros uniques. Nous en avons testé un, le Lapin sauté, très typique qui propose des plats d’inspiration québécoise.

PETIT CHAMPLAIN

2- Après la Citadelle de Québec, les chutes de Montmorency et direction Tadoussac.

Nous terminons notre visite de la ville par une visite de la Citadelle de Québec et les plaines d’Abraham. Nous découvrons ce lieu historique national, son architecture ainsi que la vue spectaculaire sur Québec et le fleuve Saint-Laurent.

QUEBEC LA CITADELLE ET EL SAINT LAURENT

Nous continuons sur les plaines d’Abraham qui sont un lieu d’affrontement des empires français et anglais en quête d’hégémonie. Aujourd’hui, c’est comme le Central Park de New York, un véritable poumon au cœur de la ville de cent trois hectares de plaines et de vallons fleuris.

3- Chutes de Montmorency.

Nous partons de Québec direction nord-est, vers la ville de Tadoussac à 215 km de Québec, mais sur la route nous faisons une halte au Parc des Chutes de Montmorency. Entre fleuve et falaises, c’est un des sites les plus spectaculaires de la province. Avec ses 83 mètres de hauteur, soit 30 mètres de plus que les chutes du Niagara, l’imposante chute Montmorency domine le paysage, un panorama à vous couper le souffle. si vous êtes beaucoup plus actifs que nous, vous pouvez faire un tour en tyrolienne qui domine les chutes sur une longueur de 300 mètres ou bien emprunter la via ferrata.

CHUTES DE MONTMORENCY QUEBEC.jpg

4-Tadoussac

LE TRAVERSIERNous longeons la rive sud du Saint Laurent pour arriver au merveilleux village de Tadoussac. Pour cela, nous utilisons le traversier (ferry) pour rejoindre la porte d’entrée de la région Côte-Nord. Surplombant la baie de Tadoussac qui est reconnue pour faire partie des plus belles baies et le fjord du Saguenay, ce bel hôtel de villégiature légendaire domine la colline surplombant la baie. Ce village est aussi le point de départ de croisières pour l’observation des baleines.

TADOUSSAC VUE.jpg

4- la rencontre avec les Baleines

Tadoussac a toujours été une destination privilégiée pour les baleines et les humains. La rencontre du Saint-Laurent et du fjord Saguenay crée un brassage des eaux propice à l’alimentation des mammifères marins. C’est l’un des meilleurs sites d’observation de baleines au monde.

L’estuaire du Saint-Laurent fait le lien entre les eaux douces du fleuve et les eaux salées du golfe. Il abrite une vallée sous-marine d’une profondeur de 200 mètres avec des zones de plus de 300 mètres. Nous nous sommes rapprochés du centre de découverte du milieu marin situé aux Escoumins pour notre croisière. Étant donné que l’eau est à 5 degrés, il est nécessaire de porter un équipement adapté et bien se couvrir; un bonnet et une paire de gants sont les bienvenues.preparation croisière.jpg

les excouminsNous avions bien choisi notre compagnie pour la croisière, car pour l’observation, un Zodiac est préférable à grand bateau. Pour le Zodiac, privilégiez celui où l’on peut se lever. Pour notre expérience nous avions un capitaine formidable, en la personne de Pierre Olsen. Pierr OlsenLe temps était beau, mais avec du brouillard. Quelques consignes et nous voilà partis. Assez rapidement, nous entendons le premier souffle d’une baleine que nous entre apercevons au loin. Après deux ou 3 observations, nous changeons de direction, et nous apercevons des bélugas (le béluga est la baleine résidente à l’année, à maturité, le béluga est totalement blanc, c’est une espèce très protégée). Nous arrivons enfin sur un nouveau lieu d’observation et cette fois-ci, notre capitaine exulte, à droite à gauche des baleines qui se nourrissent et qui passent assez proche de nous. Spectacle féérique et inoubliable. Notre capitaine nous dit que nous sommes chanceux.LES BALEINES

Nous quittons Les Escoumins pour rejoindre, par le traversier, la ville les trois pistoles qui se trouve sur la rive sud du Saint-Laurent à environ 250 kilomètres de Québec. Une halte à Scott où nous passons la nuit dans un chalet « la cache à Maxime », avant le retour à Montréal.

LA CACHE A MAXIME

Curiosités :
Pour le mot Impasse, utilisez l’expression Cul-de-sac
Utilisez magasiner, au lieu de « faire du shopping »
Si vous voyez un écriteau avec Vente de Garage, avec une date et une adresse, c’est tout simplement d’une vente d’objets hétéroclites d’un particulier devant son garage

À très vite pour la suite…

Les capitales Ottawa, Toronto et les chutes du Niagara

PRO Paul et Raydo Obadia septembre 2018

Photos PRO et Philippe Javieze

Au sud du Portugal : l’Algarve

 

1- Faro la capitale de l’Algarve

Pour notre deuxième voyage au Portugal, nous avons choisi le sud, donc la région de l’Algarve. FARO  est la capitale de cette région touristique. Le nom de celle-ci est d’origine arabe (الغربAl gharb)  qui signifie l’ouest.

FARO abrite un aéroport international surprenant par son activité. Pour venir de Nice, 2 compagnies EasyJet et TAP, mais un seul vol direct avec Easyjet. 2 h 30 de vol. Décalage horaire de moins une heure. Au départ de France, 17 villes ont une liaison directe avec Faro.

1-FAROLa colonie française est très importante dans cet Eldorado où l’on ne compte pas moins de 300 jours de soleil par an. Cerise sur le gâteau, depuis mars 2013, les pensions privées des retraités étrangers qui y vivent au moins 183 jours par an sont exonérées d’impôt sur le revenu. De plus, la vie est nettement moins chère qu’en France et les Portugais sont très accueillants. Le seul bémol par rapport à la méditerranée, une baisse de la température de l’eau.

FARO, est une station balnéaire qui sépare la région de l’Algarve en deux parties, à l’est par très loin de l’Espagne environ une soixantaine de kilomètres où les plages sont constituées par de longues étendues et vers l’ouest (plus de 110 kilomètres pour relier l’extrême pointe du Portugal) où l’on trouve de magnifiques falaises abritant des plages surprenantes.

2 – Cacela Velha 

2-Cacela Velha

Du côté de l’est : Une halte s’impose à Cacela Velha pour découvrir ce magnifique mirador sur la mer et sur les îles du Parc Naturel Ria Formosa.

3 –  Santa Luzia

2-Santa Luzia

En revenant vers Faro, il faut s’arrêter à Santa Luzia, petit village connu pour la pêche au poulpe, nous sommes allés spécialement à Casa do Polvo, restaurant spécialisé dans le poulpe, pas de réservation. Nous avons tenté notre chance, mais nous n’avons pas apprécié les plats de poulpes. Nous nous attendions à mieux. Cependant, sur le bord de mer une kyrielle d’autres restaurants du même type restent à tester. Le village vaut le détour.

4- Le Marché d’Olhão

À 8 km seulement de Faro, le grand marché couvert, composé de deux bâtiments en brique rouge surmontés de dômes. Une structure qui nous rappelle quelque chose puisque l’architecte qui a imaginé le marché n’est autre que… Gustave Eiffel. C’est l’une des meilleures adresses pour s’approvisionner en poissons et crustacés frais.4-Le Marché d_Olhão 2-3-4

Le premier bâtiment de la halle propose des fruits, des légumes, de la viande, des fromages et des produits régionaux. L’autre bâtiment est exclusivement réservé à la pêche. Nous avons été séduits par l’avalanche de poissons frais, mais aussi par les prix plus que raisonnables par rapport à chez nous.4-Le Marché d_Olhão 1-4-8

Infos pratiques : Le marché d’Olhão est ouvert tous les jours de 7 h à 13 h, mais le meilleur jour est le samedi.

5 – Praia da Marinha 5-Praia da Marinha-1

La très belle Plage de Marinha, située sur la commune Lagoa est considérée parmi les cent meilleures du monde, dans un recoin de nature préservée, presque à l’état sauvage. 5-Praia da Marinha-2Les falaises sculptées par l’érosion offrent une magnifique vue sur le paysage côtier déchiqueté, sont d’une beauté assez unique.

6 – Praia do Carvalho

5-Praia do CARVALHO-2Une magnifique plage.  Pour y accéder, il faut pénétrer dans un petit tunnel où les marches ont été creusées à même la roche. Pour les Méditerranéens que nous sommes, l’océan est un peu froid.5-Praia do CARVALHO-3

7 – Algar Seco

En contrebas du cap Carvoeiro, à 1 km vers l’est nous avons atteint le site marin d’Algar Seco. Une vue magnifique de rochers rougeâtres sculptés par la mer. Il faut descendre plus d’une centaine de marches pour s’arrêter, tout d’abord à mi-chemin au « Restaurante Boneca Bar ».

6-Carvoeiro -RESTAURANT BONECA BAR 0 1 2

Plus bas, les porches béants de plusieurs grottes à demi immergées. Sur la droite, nous avons pénétré dans un petit tunnel qui aboutit à une caverne, percée de deux ouvertures naturelles d’où la vue embrasse les falaises côté ouest.6-Carvoeiro -ALGAR SECO-0-1-2-3

8 – Grottes de Carvoeiro

 Puis, nous avons fait une balade en bateau entre  Praia do Carvoeiro et Praia de Benagil pour la visite dans les grottes, nous étions 9 dans un bateau de taille moyenne avec un pilote sympathique parlant portugais et anglais.6-Carvoeiro -GROTTES-1-2 La visite est impressionnante, car notre capitaine du jour maniait le bateau avec maestria dans les grottes en passant tout près des parois et parfois dans le noir le plus complet.6-Carvoeiro -GROTTES-5-6-7 Un très beau souvenir, pour admirer l’œuvre de la nature qui laisse une large place à notre imagination pour reconnaître quelques symboles. Dans la principale grotte spectaculaire à trois ouvertures en forme d’arches et un plafond troué s’ouvrant au ciel.6-Carvoeiro -GROTTES-3.-4 Les murs de cette grotte absolument unique sont recouverts de jolies strates de grès et il y a même une espèce de petite plage fréquentée par des personnes venues en canoë.

9 – Praia do Ancão

7-Restaurant 2 passos 2 -3À l’ouest de Faro et près de la petite ville d’Almancil, on découvre une plage magnifique, Praia do Ancão, avec deux restaurants au bord de mer qui valent le détour, tant par leur situation exceptionnelle que par la qualité des mets qui sont proposés.7-Restaurant 2 passos 0-3-4
Restaurant 2 PASSOS ​Praia do Ancão 3404, 8135-162 Algarve, +351 289 396 435. Nous vous recommandons le loup en croûte de sel et les Gambas au four7-Restaurant 2 passos plats
http://www.restaurante2passos.com
geral@restaurante2passos.com
GPS N37 02.034 W08 020.231

Restaurant PARRILLA BEACH CLUB Natural Group (+351) 289 350 040. Nous avons aimé la fameuse salade de poulpe et apprécié les poissons, tout simplement grillés.7-Restaurant Parrilla -2

8-Restaurant PARRILLA-5

www.naturalgroup.com.pt    info@naturalgroup.com.pt

 

 

10 – La Vale do Lobo

Pour terminer notre périple, nous avons visité la Vale do Lobo, l’un des plus importants resort immobilier et touristiques de luxe au Portugal. Un magnifique golf est entouré de somptueuses villas avec une vue sur la mer, imprenable.10-Villa del Lobo

En conclusion, un grand merci à nos amis, Anne et Philippe qui nous ont accueillis dans leur magnifique villa. Ils nous ont pilotés pour nous faire découvrir les beaux coins de l’Algarve, en compagnie d’un couple d’amis très chers, Valérie et Maurice.

10-Villa Philippe

anne et philippePRO Paul et Raydo Obadia Août 2018

CARTES

Photos PRO et amis.

L’OR DES PHARAONS À MONACO

Dans la série des grandes expositions de l’été, le Grimaldi Forum cristallise l’attention de ses visiteurs autour d’un thème fascinant « l’Or des pharaons » et dévoile près de 2500 ans d’histoire de l’orfèvrerie antique. Le visiteur réalise une marche dans l’histoire en découvrant les trésors répartis dans les différentes salles. Une exposition à visiter absolument.

Dès le 3ème millénaire avant J.-C., les Égyptiens savaient travailler l’or, les métaux précieux et les pierres fines. Dans la vie quotidienne, ils se paraient de bijoux dont l’évolution à travers les millénaires a été notable comme l’attestent leurs découvertes successives dans de nombreuses tombes.

Nous avons été ébahis pas la beauté des masques funéraires, c’est le symbole le plus populaire de la civilisation égyptienne.01-Masque funéraire

Nous avons pénétré l’histoire avec le sarcophage qui, dans la langue égyptienne, signifie « le maître de vie ». Parmi ses différentes fonctions, il protège le corps momifié et il est la nouvelle demeure du défunt, celle de l’au-delà, assurant l’éternité.02-Sarcophage de Psousennès Ier03-Sarcophage extérieur d'Isisemkheb

Les Égyptiens avaient une conception de l’au-delà plutôt optimiste ; ils souhaitaient prolonger dans l’au-delà leur vie terrestre et tout ce qui faisait son intérêt. Ils étaient enterrés avec des bijoux, symboles de prestige et marqueurs de leur rang social, mais aussi chargé d’un pouvoir protecteur.

Nous avons apprécié la représentation symbolique des Égyptiens.

05-SYMBOLES 2

04-SYMBOLES 1

Les Égyptiens attribuaient aux pierres semi-précieuses certaines propriétés magiques selon leur couleur :

– Le rouge de la cornaline ou du jaspe évoquait le sang qui palpite dans notre corps
– Le vert évoquant la végétation dont le papyrus- emblématique en Égypte évoquait la santé, la jeunesse. La turquoise provenant du Sinaï illustre ce thème.
– Le bleu du lapis-lazuli évoquait le ciel étoilé et constituait la chevelure des Dieux.

Pendant 6 minutes, nous avons visionné le film d’animation sur les pilleurs de tombes qui recherchaient les trésors que les défunts mettaient dans leur tombe.06-Animation pillages

Nous avons été impressionnés par les statues qui sont le témoignage de cette civilisation hors du commun.07- LE PRINCE HOR08-LE ROI Sésostris Ier09-Triade de Mykérinos et Sennefer, sa femme et sa fille.

Nous avons constaté que les Égyptiens utilisaient l’or de façon utile.10-Cinq doigtiers protégeant les orteils du pharaon Psounennès 1er12-Sandale en or du pharaon Psousennès 1er

Et enfin nous avons admiré la beauté de ces bijoux qui ont appartenu à ces pharaons prestigieux et qui ont marqué l’histoire. L’or éclatant comme le soleil était considéré comme la « Chair des Dieux ». Cet « or divin » à la dimension magique, il donnait au Pharaon son pouvoir dans l’éternité lui assurant l’immortalité, raison pour laquelle on retrouve cette abondance de masques funéraires et de parures en or dans leur dernière demeure.11- Pendentif pectoral13-Bijoux du pharaon Psousennès 1er.

Informations pratiques :

14--BAGUE CHEVALIERE DE TOUTÂNKHAMONDates : jusqu’ au 9 septembre 2018
Horaires :  ouvert tous les jours de 10h00 à 20h00
Nocturnes les jeudis jusqu’à 22h
Plein tarif = 11 €.
Tarifs réduits :
Groupes (+ 10 personnes) = 9 €
Étudiants (-25 ans sur présentation de la carte) = 9 €
Seniors (+65 ans)= 9 € –
GRATUIT pour les moins de 18 ans
Pour tous les visiteurs munis de leur billet SNCF du jour : 9 €
Visites guidées = 9 €, tous les jeudis et dimanches à 14h30 et 16h30 dans la limite des places disponibles (maximum 25 personnes)
Audioguides = 5 €
Accessibilité : Exposition accessible aux personnes handicapées moteur et à mobilité réduite
Billetterie Grimaldi Forum Tél. +377 99 99 3000 – Fax +377 99 99 3001 – E-mail : billetterie en ligne ticket@grimaldiforum.mc et points de vente FNAC.
Catalogue de l’exposition : Format : 24 X 28 cm. Textes en français. Prix public édition brochée 29 €. Date de publication : juillet 2018. Éditeur HAZAN.

PRO Paul et Raydo Obadia Juillet 2018

Photos PRO

MANGER NICOIS : C’EST POSSIBLE

Receta de Jou : de la gare au piano

MARC SEASSAUMarco SEASSAU est un personnage haut en couleur, un passionné de la cuisine niçoise. Son parcours est pour le moins curieux.

Depuis tout jeune, il admire sa mère et sa grand-mère qui cuisinent tous les jours les recettes traditionnelles niçoises.

Mais dans la famille on est cheminot de père en fils, et donc, il abandonne son projet d’école hôtelière pour devenir aiguilleur à la SNCF, très vite il devient contrôleur : un beau métier agréable et de contacts.

Cependant, la cuisine est inscrite dans ses gènes. C’est même une accroche pour la drague. Pour faire connaissance, avec des copains, il propose aux filles de cuisiner pour elles. Un bon plat niçois, ça ne se refuse pas. Il crée une adresse Facebook pour échanger avec des copains la « receta de jou » et chacun apporte sa contribution. 

Un jour, à la place de la gare du sud, il passe devant « La cantina » qui est à vendre. Une onde positive pénètre en lui, il sait que ce local sera le sien. Ce n’est pas facile, au bout de 25 ans de SNCF, il faut demander un congé de 5 ans, puis affronter les banquiers qui sont frileux, après tout ce n’est pas le métier de Marco mais les portes s’ouvrent et c’est le début de la grande aventure. L’enseigne change et devient la « Receta de Jou ».

RECOMPENSETout le monde met la main à la pâte et, depuis 4 ans, c’est un succès. Tout est fait sur place sauf les oignons et la sauce qui sont cuisinés à la maison. C’est un plaisir de voir travailler Marco qui a été obtenu le label cuisine Nissarde décerné par l‘Office de Tourisme et des Congrès de Nice (OTCN). Ce label est attribué aux restaurateurs par un comité technique, selon des critères de sélection portant sur :

  • le respect des recettes traditionnelles
  • la qualité des produits et des matières premières utilisées
  • la qualité de l’accueil et de l’information des clients
  • et bien sûr la conformité avec la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité.

Ces spécialités doivent aussi être cuisinées sur place avec de beaux produits.CALAMARS FARCIS. ET CUISSON SUR PLACEpsd

 Pour Marco la recette, c’est uniquement l’authenticité en tout. De l’entrée au dessert, c’est bon, tarte à la tomate et à l’ail, farcis niçois, pissaladière, socca, la morue, pan pagnat, cagades, calamars, la daube terre et mer.MARC SEASSAU. avec la socca

Voici son hit-parade des ventes.

HIT-PARADE

Mais vous aurez aussi le choix entre la tarte à la tomate et à l’ail, les capouns, la pissaladière revisitée ou bien chaque jour un plat différent, comme le jeudi les lasagnes noires ou le dimanche les encornets farcis.QUELQUES PLATS

Le choix personnel de Marc se porterait sur le civet de lapin avec les gnocchis, ou les merda de can (gnocchis verts), la grive à la polente, les capouns ou la ratatouille de sa mère. Il se dit le plus heureux des hommes et quand il part en vacances avec Agnès son épouse, aussi gourmande que lui, c’est pour faire le tour des bonnes tables.

1 menu Niçois à 16.50 €, composé par nos soins

TARTE A LA TOMATE ET AIL
Une tarte à la tomate et à l’ail 2.50 €
2 farcis 3.00 €
1 capoun 4.00 €
1 sardine farcie 3.00 €
1 dessert 4 €

Avec tout cela on ne peut que vous dire boun apeti

 

À Nice il aime bien manger :

Café Lea 31 rue Gioffredo, 06000 Nice +33 9 83 56 57 59
Chez Cane, 17 Avenue de Fabron, 06200 Nice +33 4 93 86 78 03
Lou Pistou 4 Rue Raoul Bosio, 06300 Nice +33 4 93 62 21 82

Sa salade niçoise

Pour terminer, il nous livre les ingrédients de la salade niçoise tomates, radis, céleri, cébette, basilic, œuf, olives, thon, anchois, poivrons et quand il y en a les févettes et des artichauts. De l’huile d’olive et un chicou de vinaigre.

Pour le pan-bagnat il utilise, non pas un pain rond, mais un demi-restaurant, ça pastisse moins, surtout, penser à frotter le pain avec de l’ail.

Son congé se termine l’an prochain, nous ne pensons pas que Marc SEASSAU s’arrêtera pour regagner les quais des gares, son petit sourire en dit long.

 MARCO LE CUISINIER NICOIS

Pour presque tout savoir

RECETA DE JOU  :  place Gare du Sud, 06000 Nice sur place ou à emporter. Prudent de passer des commandes
Tél. 0986253503 0680281977 seassau.marc @bbox.fr
Mefi, c’est fermé le lundi et le mardi
Du mercredi au dimanche : de 6h30 à 16hplan

PRO Paul et Raydo Obadia

Photos PRO

LA BELLE ÉTOILE

Une belle étoile est née

Un couple d’amis nous a fait découvrir une très bonne adresse gastronomique à Villefranche-sur-Mer : « LA BELLE ÉTOILE ». En descendant les ruelles typiques de la vieille ville  à environ 40 mètres de la mer, vous découvrez ce magnifique restaurant. Selon votre souhait, vous pouvez opter soit pour la terrasse dans un décor de verdure qui peut accueillir 20 personnes ou l’intérieur, tout blanc, décoré avec goût pour 30 personnes

.LA BELLE ÉTOILE exterieur

Un restaurant sans gluten

D’emblée, on se sent bien et surtout merveilleusement accueillis par le couple Manuel et  Tamara DUPONT, les actuels propriétaires des lieux. Ce qui frappe en premier lieu en lisant la carte, c’est que 98 % des plats portent la mention sans gluten, de quoi satisfaire les nombreux adeptes de cette spécificité. Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous voulons en savoir un peu plus. Manuel Dupont a un parcours étonnant et très diversifié. Après un début à « La Bourride » à Caen, deux étoiles au guide Michelin, il rejoint l’homme au chapeau noir, Marc Veyrat. Un petit passage en Angleterre aux côtés de chefs étoilés, il revient en France au Palais de la Méditerranée, mais c’est au fameux « Terroir divin » à Nice qu’il amplifie sa notoriété.

Manuel et TamaraLe couple souhaite posséder un établissement pour pouvoir s’exprimer, et c’est Tamara qui trouve ce lieu « La belle Étoile ». Pour Manuel, ce n’était pas un endroit auquel il avait pensé, mais il nous confie « Mon étoile c’est ma femme et je lui fais confiance ». C’est ainsi que le 13 avril 2017 le restaurant ouvre ses portes.

Des produits locaux

Manuel a un style de cuisine simple et bonne avec les bons produits locaux notamment pour le poisson fourni par les pêcheurs de Villefranche-sur-mer . En plus d’un menu, la carte change tous les deux jours en fonction du retour du marché et des surprises de la pêche.LA BELLE ÉTOILE CARFTE DU JOUR

Le choix de la carte tient sur une page, c’est un adepte du 5, 5, 4 : 5 entrées, 5 plats, 4 desserts, tout est fait maison, à la minute. Les végétariens ne sont pas oubliés. Tout est bon, ce jour-là, nous avons opté pour la bonite de Villefranche, vinaigrette de palourdes, les joues de cochon grillé et nectarine marinée. JOUES DE COCHON

BONITEPour les plats un filet pageot sauvage, jus aux olives et origan et un carré d’agneau de l’Adret, jus au romarin. Le tout, accompagné de petits légumes du moment, et du fameux écrasé de pommes de terre. Pour terminer, il nous conseille le parfait glacé de melon, nougatine. Au niveau de la carte des vins, l’offre est d’origine régionale comme le Château Roubine Lion et Dragon ou le Minuty Prestige. Le menu, (formule 2,2,2), est composé d’une partie immuable en entrée, la soupe de poissons de roche ou la terrine de canard et en plat, une viande ou un poisson, pour terminer avec deux desserts. Un bon compromis, rapport qualité-prix à 32 €.

CARRE D'AGNEAU

FILET DE PAGEOTCe qui fait plaisir, c’est de voir ce couple heureux. Principalement destinée au service, Tamara virevolte de table en table, quant à Manuel, quand il n’est pas aux fourneaux, il aime bien aller au contact afin de connaître le ressenti de la clientèle.

Une très belle fréquentation par les étrangers, le site internet uniquement anglais est une bonne approche pour ce type de clientèle. Les réseaux sociaux sont dithyrambiques avec 5/5 et de nombreux commentaires en anglais, quant aux sites de recommandations, c’est le même esprit qui domine.Manuel Dupont avec Paul Obadia et Claude Tomatis

En conclusion, une bonne adresse à retenir avec un très bel avenir et sûrement de belles distinctions.

Pour presque tout savoir :

La BELLE ÉTOILE : 1 rue Baron de Bres, 06230 Villefranche-sur-Mer, France.
Tél :+33 4 97 08 09 41
https://www.labelleetoile-villefranche.com
OUVERT du LUNDI au DIMANCHE de 19h00 à 22h00. Déjeuner samedi et dimanche selon les saisons.
EMAIL labelleetoilevillefranche@gmail.comLA BELLE ÉTOILE PLAN DETAILjpg

Paul et Raydo Obadia, PRO juillet 2018

Photos PRO

Un Proviseur pas comme les autres

Un Proviseur pas comme les autres…

Denis Ferault_PORTRAIT-1Nous allons vous faire partager un parcours atypique d’un homme qui aime le surpassement.

Denis FERAULT, Proviseur du Lycée des métiers Hôtellerie Restauration Paul Augier à Nice depuis septembre 2017. Ce qui le différencie de tous ses collègues, c’est qu’il est MOF (meilleur ouvrier de France). Un fait unique et rarissime pour que nous lui consacrions un article.

Pas de courte échelle.

En effet, il gravit tous les échelons par sa volonté de réussir.

Dans sa famille, aucun antécédent qui aurait pu le prédisposer à choisir cette voie. Par la force des choses, il débute, à l’âge de 15 ans sa formation d’apprenti au CFA de Besançon, ville dont il est natif, et obtient un CAP « salle ». Déjà on perçoit une volonté de se différencier puisqu’il travaille en parallèle au restaurant de son village, le Vigny.

L’homme des challenges.

POMPON JEANNE D'ARCÀ 18 ans, il s’engage dans la Marine nationale et prépare tout seul le concours d’entrée de l’école des maîtres d’hôtel de la marine nationale de Saint Mandrier. Non seulement il le réussit mais sort major de sa promotion. Il choisit le Ministère de la mer et apprend toutes les subtilités du métier et notamment, les exigences du protocole. Un jour, le Premier Ministre de l’époque, Pierre MAUROY, lui demande s’il a déjà embarqué sur un bateau, il lui fait part de son souhait de servir sur la Jeanne D’Arc. Son rêve devient réalité en 1983. Il passe trois années à découvrir les cinq continents et met en exergue le raffinement du “service à la française” en servant des hôtes prestigieux.

Après un passage à Djibouti, il démissionne de la marine au grand étonnement de ses supérieurs et prend le chemin de la vie professionnelle.

À 22 ans, avec comme seules armes sa valise et son pompon rouge, il retourne à Paris, rencontre sa future femme puis obtient son premier poste au Grand Large sur l’île d’Oléron dont la spécialité est le homard et la sole. Il aime les challenges et se présente en candidat libre, il obtient du premier coup le Brevet professionnel et le BTS. Fort de ses succès, il continue sa carrière dans les relais et châteaux et commence en Angleterre au « Manoir aux Quat’ Saisons » sous les ordres de Raymond Blanc qui lui permet de découvrir les grands crus et surtout d’avoir le privilège de servir la famille royale.

De son passage sur la Jeanne, il a gardé le besoin de changement. Donc après une immersion en terre bourguignonne à la Côte Saint-Jacques à Joigny, il retourne à Paris pour un nouveau challenge. Participer avec succès à l’obtention de deux étoiles pour la première grande table d’hôtel à Paris avec le Clos Lonchamp au sein du Méridien Étoile.

Après avoir appris presque tout, tout seul, il a envie de transmettre et d’enseigner. Il commence par Calais puis Le Touquet, Tahiti, Auxerre, il se stabilise au lycée hôtelier Savoie-Léman à Thonon-les-Bains. La compétition lui manque et il s’impose deux objectifs importants :

– Décrocher le MOF du Maître d’Hôtel en 2007. Après avoir obtenu cette distinction, son avenir change, toutes les portes s’ouvrent, il collabore pour un guide gastronomique et devient conseiller pour le chef Régis MARCON.

Se présenter, en 2008 au concours de Personnel de Direction de l’Éducation Nationale. 700 postes à pourvoir pour les 7000 candidats. Comme à son habitude il réussit du premier coup et commence une nouvelle ère.

DENIS FERAULT DIPLOME MOF;pg

L’homme des défis.

Après avoir occupé le poste de Principal adjoint, à Étampes, il est nommé comme Principal dans un collège d’éducation prioritaire dans le « 93 » au milieu de la cité du Clos Saint-Lazare. Il participe à la reconstruction de cet établissement et son objectif est de donner une autre image que celle véhiculée par les médias. Il réussit puisque 4 ans après il existera une liste d’attente pour avoir une place dans ce collège et quelques élèves seront même acceptés par le Lycée Henri IV. Pendant 3 ans, il partage son expérience avec Olivier Ayache-Vidal qui réalisera le film les Grands Esprits.

Après cette expérience, il désire devenir le Proviseur du Lycée Paul AUGIER à Nice. Cependant il existe une difficulté : 70 collègues ont le même souhait. Seulement, un seul candidat MOF ! Il est nommé à Nice pour la rentrée de septembre 2017.

Un nouveau défi l’attend : la reconstruction du Lycée. 30 millions ont été affectés pour réhabiliter les 8 étages et construire une nouvelle aile côté nord. Cette situation n’impressionne pas le proviseur qui a d’autres ambitions pour cet établissement.

Il veut mettre en application les principes de base de la bonne éducation qui ouvrent toutes les portes, à savoir, être à l’heure, respecter sa tenue vestimentaire avoir toujours présent à l’esprit l’hygiène. Il désire que tout son personnel connaisse les marqueurs régionaux dans le cadre d’un développement durable, respectueux des saisons. Son souhait, que le Lycée Paul AUGIER devienne un pôle reconnu par la profession régionale, nationale, voire internationale. Pour ce faire il envisage plus de rigueur dans la sélection et dans la vie professionnelle.

Nouveau Lycee Paul Augier

De plus, il est l’un des initiateurs du Trophée du Maître d’hôtel dont la première édition a eu lieu au SIRAH en 2017. Compétition réservée aux Maîtres d’hôtel, chefs de rang ou encore sommeliers qui doivent avoir comme principes : l’innovation, la transmission et l’excellence.

L’homme

Aujourd’hui, Denis FERAULT est un homme comblé à 54 ans, il est marié avec Michèle, ils ont trois enfants qui ont tous suivi une voie différente, mais toujours dans le domaine de l’hôtellerie. Après 18 déménagements, ils ont adopté Nice, une ville magnifique entre mer et montagne, très dense aux multiples activités. Il nous dit : J’ai parfois l’impression d’être dans un autre pays, avec tous ces commerces dont certains me font penser à l’Italie.

À la grande joie de sa femme Michèle, Denis fait la cuisine.  Ils aiment particulièrement faire leur marché à la libération.

DENIS FERAULT GUILDE DES FROMAGERSDenis cuisine la poularde au vin jaune et aux morilles, la truite sauvage de la loue (rivière qui traverse le Doubs et le Jura), et le gibier. Pour accompagner ces mets, un excellent bourgogne, blanc ou rouge et de préférence un chablis ou un meursault. Pour terminer un bon fromage comme le comté avec un peu de bleu et du banon. Pour les desserts,  de préférence une tarte.

Avec toutes les qualités de son nouveau Proviseur, le Lycée Paul Augier tient bon le cap et tient bon le flot.

Bon vent, Monsieur le Proviseur…

PRO (Paul et Raydo Obadia) juin 2018

Photos Denis  Férault et PRO

 

 

DAME NATURE, le restaurant Bio-gourmand à Saint-Laurent-du-Var

DAME NATURE, le restaurant Bio-gourmand à Saint-Laurent-du-Var.

Voici la découverte du restaurant DAME NATURE créé en 2001 par Fabienne et Michel VILAIN précurseurs du «Bien–manger». Leur devise :

 « Que ton aliment soit ton seul médicament », Hippocrate (460 – 370 av JC) et de rajouter, qu’il soit compatible avec le plaisir. Le ton est donné.

À cette époque, c’était un challenge, car le BIO n’était pas dans l’air du temps.

Le restaurant précédent (Madame Nature) avait déjà une tendance « saladerie–végétarienne », en le transformant, DAME NATURE propose des plats « bio ».

Nous sommes accueillis très chaleureusement par FABIENNE ET MICHEL VILAIN, les créateurs de cet établissement dont la complémentarité est parfaite.DAME NATURE MICHEL ET FABIENNE

Michel : a une expérience complète dans le métier de la restauration à Paris, Charlot 1er, la Tour d’Argent, puis en province et notamment à Nice avec l’ouverture du Beau Rivage.

Fabienne : c’est une sorte de multicarte polyvalente qui peut aussi bien faire du commerce que de l’administratif tout en aidant, à l’époque, ses parents au piano-bar le « Valentino »  à Nice.

L’aventure commence, mais les débuts ne sont pas simples. Le BIO n’est connu que par un faible pourcentage de la population et a une connotation « macrobiotique  »  bon, mais léger.

C’est pour cela qu’à ses débuts, le restaurant était fréquenté uniquement par des femmes ! Les conjoints ne venaient pas, car ils craignaient de ressortir avec la faim. Quant aux repas d’affaires, impensables !

En véritables professionnels ils modifient leur stratégie. Ils partent du principe que le BIO pouvait être aussi gourmand, alors, ils introduisent la viande, comme le filet de bœuf, les poissons et différents  desserts et  proposent même des profiteroles au chocolat. Ils sont les premiers à oser les graines germées et le quinoa.

FABIENNE nous raconte une anecdote : un jour, un client prend place sur la terrasse avec vue sur la plage et avant de passer la commande pose la question suivante : pensez-vous que j’aurais assez à manger ? À la fin du repas, Fabienne se souvient de ses propos. Il avait appelé des amis et leur disait que le lieu était magnifique et que le restaurant Bio était formidable !

Ils transforment complètement la décoration, celle-ci est superbe et plus en harmonie avec la nature. Une terrasse face à la mer très bien aménagée. Le résultat est excellent, mais de plus, MICHEL a une exigence, il souhaite que les clients se souviennent du restaurant, mais aussi des toilettes !Ça vaut le détour, elles sont d’une grande beauté !

Au cours du temps, certains restaurants ajoutent quelques plats BIO à leur carte, aussi DAME NATURE se diversifie vers le Vegan, le sans gluten et propose des produits de substitution aux personnes ayant des allergies, il suffit de le demander.

Qui vient chez Dame nature et que manger ?

La clientèle est très diversifiée, mais tout le monde y trouve son bonheur. Une clientèle fidèle, les enfants mangent comme les grands, mais avec une quantité et un prix adaptés, ainsi que les étrangers qui ont des exigences.

La carte est très éclectique avec :

ENTRÉES dont le prix s’échelonne de 9 à 14 €, nous avons testé les Samoussas de légumes et leur salade croquante, sauce fromage blanc de soja et herbes fraîches.

LES VIANDES ET POISSONS de 24 à 41 €. Nous vous recommandons le Dos de Cabillaud en vapeur douce au « Vitaliseur de Marion », aïoli vert, œuf dur et ses légumes ou, pour les amateurs de viande, Le Tartare de Bœuf (200 g) Classique ou Aveyronnais, préparé devant vous, avec salades et pommes de terre.

LES SALADES   de 17 à 24 €. Vous pouvez opter seulement pour une salade, prenez La Maxi Salade Méditerranéenne, c’est un repas complet.

PLATS VÉGÉTALIENS  19 €. Si vous êtes végétalien et adepte du sans gluten, nous avons retenu les Lasagnes végétaliennes, gratin de Lasagnes à la bolognaise de Tempeh, Tofu fumé et légumes du moment, salades.

DESSERTS : de 9 à 13 €, nous avons succombé aux Profiteroles, mais vous avons choisi la petite taille, car il existe pour les super gourmands une grande taille. Cependant, nous étions tentés aussi par le sablé aux pommes rôties, caramel de beurre salé, crème épaisse.

VINS : la carte des vins est fabuleuse, chaque producteur est sélectionné avec attention. Lors de notre repas, nous avons dégusté un côte du Rhône rouge Bio, DOMAINE JULIEN DE L’EMBISQUE, vignoble situé à Bollène. Les propriétaires récoltants vous le proposent dans les trois couleurs.  

Si vous préférez le menu à 39 € vous aurez le choix entre deux entrées, deux plats et deux desserts.

Et enfin chaque jour, le plat du jour à 19 € ou la suggestion en fonction du retour du marché. Lors de votre visite, la proposition : Filet de julienne rôti et ses petits légumes croquants, quinoa à la vinaigrette d’agrumes pour 19 € ou la Sole fraîche française (plus ou moins 450 g) drillée ou meunière, poêlée de légumes de saison pour 37 €.


La carte change toutes les saisons et c’est une décision collégiale avec le chef GILLES TAMBURLIN qui est aux commandes depuis 14 ans.

Dame Nature pourrait appartenir au locavorisme ¹ et affiche la liste de ses fournisseurs qui sont principalement locaux (Antibes, Grasse, Vence, Menton…)

Ce restaurant fait partie des Maîtres-Restaurateurs, qui est une garantie de l’utilisation de produits frais et surtout d’une cuisine entièrement faite maison

Label Tourisme et Handicap, Une toque au Gault & Millau

Pour tout savoir :

167 Promenade des Flots Bleus Atoll Beach
06700 Saint-Laurent-Du-Var tél. : 04.92.27.15.45. Fermé le dimanche soir et lundi. Réservations http://www.restaurant-damenature.com/reservations

Très pratique, le parking à 150 mètres. Le restaurant possède deux entrées, une par côté mer, l’autre côté route.

Enfin, quand Fabienne et Michel ne mangent pas à leur restaurant, voici leurs adresses préférées :

«VEGAN GORILLA» 7 rue du Lycée 06000 Nice 04.93.81.32.98. «LE COMPTOIR BIO»  5, rue Miron, 06000 NICE 04.93.92.55.94. «KAMOGAWA» restaurant japonais 18 rue de la Buffa 06000 Nice 04.93.88.75.88

PRO Paul et Raydo Obadia mars 2018

¹ un mouvement prônant la consommation de nourriture produite dans un rayon allant de 100 à maximum autour de son domicile