Art, États Unis, BIO, BRETAGNE, CANADA, CANCER, COURS SALEYA, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, HÔTEL, JAPON, MEDECINE, Nice, PORTUGAL, RESTAURANT, SANTE

acomme.blog fête ses 3 ans

Comme le temps passe, déjà trois ans que nous avons commencé à écrire notre premier article. En guise de gâteau d’anniversaire, nous avons pensé réaliser un « spécial trois ans » avec les articles qui sont toujours consultés. Notre plus grande surprise réside dans le fait que les lecteurs sont issus d’une centaine de pays. Pas un jour sans consultations. En tant que concepteur d’un site gratuit, c’est notre plus belle récompense. Merci beaucoup pour votre fidélité.

Pour vous donner un aperçu de nos articles, nous avons repris la classification en quatre secteurs et présenté les contenus pas ordre alphabétique, avec une image, un commentaire et un lien pour accéder au contenu, si le cœur vous en dit.

L’article le plus lu

Chaque semaine cet article est consulté :
Le CYCLOTRON : un appareil méconnu pour guérir le cancer de l’œil. Pour lire L’article, cliquez ICI.

Les voyages

Le Canada

À La découverte de la belle province : Montréal. Pour lire l’article, cliquez ICI.

De Québec à Tadoussac pour voir les baleines. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Canada tel qu’on l’aime avec la capitale, Ottawa, la gigantesque Toronto et les chutes du Niagara. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les États-Unis

Chicago, l’une des plus belles villes des États-Unis. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Washington, la capitale aux multiples facettes. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Japon

Merveilleux voyage au Japon pour découvrir Tokyo et Kyoto. Pour commencer à lire l’article, cliquez ICI.

Toujours à Tokyo pour les temples en centre-ville
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Tokyo, telle qu’on l’aime avec une croisière dans la baie. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Destination Kyoto pour le Japon tel qu’on l’imagine.
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Direction Kamakura à Daibutsu, le grand Bouddha
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Retour à Tokyo, une dernière visite dans cette ville trépidante avant le départ. Pour lire l’article, cliquez ICI

Le Portugal

À la découverte de Lisbonne.
Pour commencer à lire l’article, cliquez ICI.

Vers l’ouest les circuits Adraga et Sintra
Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’estuaire du Tage avec le Cristo Rei
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les transports à Lisbonne
Pour lire l’article, Cliquez ICI.

Au sud du Portugal Faro et ses environs dans la région de L’Algarve et son immensité.
Pour Lire l’article, cliquez ICI.

La France

Région authentique, Brest et sa région
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le domaine de Courchevel en raquettes. Pour lire l’article, cliquez ICI

De Provence à la Camargue, une région qui a de l’accent. Pour lire l’article, cliquez ICI

Les restaurants

ANTICA TRATTORIA GARIBALDI, une trattoria dans un décor de Federico Fellini à BORDIGHERA. Pour lire l’article, cliquez ICI.

CAFÉ PAULETTE à Nice, un restaurant pas comme les autres. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Chabrol Nice, à découvrir pour la « Pitance » d’un nouveau genre. Pour lire l’article, cliquez ICI.

DAME NATURE, le restaurant Bio-gourmand à Saint-Laurent-du-Var. Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’ATELIER D’ÉMILE, sur le port de BEAULIEU SUR MER, une création de l’ « AFRICAN QUEEN ». Pour lire l’article, cliquez ICI.

LE LASCAR le bar à cocktails, bar à tapas avec cuisine bistronomique. Pour lire l’article, cliquez ICI.

LE PLONGEOIR, le restaurant à Nice, les pieds dans l’eau. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Séjour Café Nice, quand la bonne cuisine, fait alliance avec une excellente cuisine. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les Agitateurs Nice, quand 3 anciens de l’Institut Paul BOCUSE se rencontrent, l’innovation est au rendez-vous. Pour lire l’article, cliquez ICI.

La Belle Étoile dans les ruelles de Villefranche-sur-mer, de très bonnes compositions sans gluten. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Oh ce Cours, sur le cours Saleya à Nice, Marie-Thé, étale son savoir-faire de spécialités niçoises. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Ostéria Magiargé Vini e Cucina à Bordighera, c’est la vraie cuisine italienne dans un décor de cinéma. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Receta de Jou : Marco Seassau, un ancien cheminot au piano pour partager sa cuisine niçoise. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les Portraits et les découvertes

Antoine Graff, un artiste spécialisé dans la mise en plis. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Bernard Flipo, médecin malgré lui. Un engagement quotidien. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Denis FERAULT, Proviseur à Paul Augier Nice, est différent, il est MOF. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Gilbert Melkonian, aux manettes de la salle Nikaïa. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Joël Robuchon a présidé le salon Agecotel aux côtés de Paul Obadia pendant 4 éditions. Un homme simple et brillant. Pour lire l’article, cliquez ICI.

La fin des pépins. Henri BESTAGNO, dit Gino, a consacré sa vie aux parapluies et ombrelles. Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’empereur de la Socca, Roland DE ZORDO est un personnage incontournable à écouter. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Ponant, merveilleux navire à taille humaine pour des croisières idéales. Pour lire l’article, cliquer ICI.

Le yoga des yeux. Conférence pendant le salon Bionazur. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le nom des MALACARNE est indissociable de l’histoire du RUHL PLAGE, depuis sa création en 1920. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Pierre BORD, a dirigé de nombreux établissements prestigieux, le Négresco, l’Hôtel de Paris, le Richemond, le Royal Évian, Pour lire l’article, cliquez ICI.

Marc Bailliart, ancien directeur régional d’Air-France. Une vie en mouvement. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Découvertes

Mathieu Houlbert artisan créateur de vélo en bois sur mesure, pièce unique et numérotée. Pour lire l’article, cliquez ICI.

MANGEZ MIEUX : UN BIENFAIT POUR VOTRE CERVEAU. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Paul Raymonde Obadia juillet 2019
Photos PRO et amis

PRO Paul et Raydo Obadia juin 2019
Photos PRO
Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

Art, États Unis, BIO, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, RESTAURANT

Chicago la surprenante

Pour le premier voyage à l’étranger de l’année 2019, nous avons choisi les ÉTATS UNIS et notamment les villes de Chicago et Washington.

Nous voilà donc partis de Nice sur Air France en destination de Chicago via Paris. Nous atterrissons à l’aéroport international de Chicago dénommé O’Hare en hommage au lieutenant commandant Edward O’Hare, un as du vol de la seconde guerre mondiale.

Borne Interactive

L’arrivée est comme dans tous les aéroports aux EU, un peu longue, mais nous avons eu de la chance, car c’est le premier aéroport qui a mis en service des bornes automatiques de collecte de renseignements pour les informations voyageurs et douanières (APC). Très simple d’utilisation, car le choix de la langue de communication est la première question, puis la suite est très didactique.Taxi ou métro, nous avons opté pour un taxi pour aller directement à l’hôtel avec les bagages. Les hôtels sont nombreux, mais nous avons privilégié la situation géographique en plein centre du « Loop ». Le Loop est l’un des soixante-dix-sept quartiers de la ville de Chicago dans l’Illinois (États-Unis). Il est situé en bordure du lac Michigan, c’est le centre-ville et le quartier des affaires.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous aimons bien connaître le contexte historique de la ville.

Un peu d’histoire :

Chicago est située dans le nord-est de l’État de l’Illinois près du Lac Michigan, c’est la troisième ville des États-Unis par sa population. C’est une ville récente, car elle n’a pas 200 ans. Au commencement, il n’y avait rien, si ce n’est des étendues de marécages. Cependant, elle a eu un essor démographique fulgurant. En 1833, on ne comptait que 350 habitants, 4 470 en 1840, le million est atteint dès 1890. Aujourd’hui, Chicago compte 2 720 000 habitants, mais avec la population de la métropole, le Chicacoland, on atteint le nombre impressionnant de 9 500 000 habitants.

Trois dates importantes marquent l’histoire de Chicago :

Le grand incendie
  • 1871 le grand incendie de Chicago. Le bilan fut catastrophique pour la cité : 300 morts, 90 000 personnes sans abri, 30 000 immeubles et 8.6 km² de terrain détruits. Mais ce malheur a été un bienfait puisque Chicago devient un laboratoire pour l’architecture dont on constate jusqu’à aujourd’hui les effets.
  • 1893 : L’Exposition Universelle Colombienne ou foire mondiale de Chicago, fut tenue pour célébrer le 400e anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb aux Amériques.
  • 1933 : LExposition Universelle de 1933 avec comme devise « La science découvre, l’industrie applique, l’homme suit ». C’est la vitrine du progrès en marche de l’époque.

Chicago, notre découverte

La première journée débute sous le signe du soleil. Nous avions soumissionné notre candidature à Chicago Greeter pour bénéficier de l’expertise d’un guide bénévole qui aime parler de sa ville. https://chicagogreeter.com/ pour informations et inscription. Expérience à recommander, car cela vous permet d’entrer tout de suite dans Chicago avec de bonnes bases. Notre guide Ann Marie, qui parle un français irréprochable, nous avez posés quelques questions sur nos souhaits, afin de réaliser une visite adaptée pour une journée.

1 – LE MÉTRO AÉRIEN : Il a été crée depuis la fin des années 1890, juste après New York : le « EL », pour elevated lines. Le EL est tentaculaire, 8 lignes et 145 stations. Le réseau est l’un des rares du pays où l’on peut aller aux 2 principaux aéroports de la ville en métro. Un trajet unique : 2,50$, pass 3 jours 20$.
Nous avons pris le métro à la station Washington pour aller vers Old Town. Le parcours est aérien au milieu des immeubles et traverse la rivière de Chicago.

2 – OLD TOWN : Quartier d’accueil des immigrants allemands en 1850, Old Town (La vieille ville) est connue pour sa belle architecture victorienne, ses rues pittoresques et ses petites boutiques. On ne connaît pas l’origine de l’appellation Old Town.

3 -LE MARCHE BIO, LE GRENN MARKET CITY : situé au parc Lincoln, il se tient tous les mercredis et samedis de mai à octobre. Cinquante producteurs bio sont présents pour proposer leur production. Il y règne une atmosphère paisible et ça sent l’authentique.

4 – LE PARC LINCOLN ET SON ZOO : Lincoln Park est le plus grand parc public de la ville de Chicago, il s’étend en bordure du lac Michigan sur une longueur de onze kilomètres. C’est le plus grand parc de la ville et de plus, il abrite un zoo, des jardins que l’on visite gratuitement.

Dans le parc, en cherchant un peu, on découvre un étang dénommé Alfred Cadwell Lily pool. C’est est un havre de paix et de beauté, avec un tout petit peu d’imagination on se croirait devant un tableau de Monet.

5 – LE QUARTIER D’ASTOR ST : Après le Lincoln Park, nous prenons la direction de ce paisible quartier d’Astor street. c’est un quartier historique dont les nombreuses maisons datent du XIXe siècle, dans un style renaissance. C’était le quartier de la haute société où il fait toujours bon vivre.

Le Manoir original de Play Boy

le Manoir original de Play Boy. Qui ne connait pas le magazine Play Boy de la presse masculine américaine fondé à Chicago en 1953 par Hugh Hefner. Il est connu pour ses playmates et ses photographies érotiques. Situé au 1340 N State Pkwy, à chacun d’imaginer les scènes qui ont pu s’y dérouler.

6 – ARRET RESTAURATION AU 3 RD COAST : c’est le plus ancien café de la Gold Coast, de type restaurant américain avec un approvisionnement local. La carte est très diversifiée et chacun y trouvera sont bonheur, depuis les végétaliens aux amateurs de bœuf Angus. les salades sont copieuses et très bonnes. Nous avons passé un excellent moment.
1260 N Dearborn  Chicago

7 – LE THÉÂTRE DE CHICAGO : C’est l’une des fiertés des Chicagoans. Il était l’un des lieux les plus prestigieux du cinéma de 1925 à 1945. Lorsqu’il ouvre ses portes en 1921, le Chicago Theatre est aussitôt surnommé « the Wonder Theatre of the World ». Dans son style baroque clinquant, il est le premier d’une lignée de vastes, prestigieux et opulents théâtres destinés à s’implanter dans une centaine de villes aux États-Unis. 175 N State St, Chicago

8 – LE MILLENNIUM PARK : (littéralement « parc du millénaire ») est « Le » parc public de Chicago, situé dans l’ouest du Loop. C’est immense (99 000 m²), c’est grandiose et l’on pourrait résumer, c’est un jardin extraordinaire où l’on vient en famille pour découvrir un parcours architectural et artistique étonnant. L’ inauguration est relativement récente, le 16 juillet 2004, pour devenir un rendez-vous incontournable. Les trois principales activités sont :
Le pavillon Jay Pritzker, est un immense auditorium situé au centre du Millennium Park. Cette beauté métallique est le fruit de la conjugaison de l’art et de la science. 201 E.Randolph St., millenniumpark.org

Le Bean : inaugurée le 15 mai 2006 : La Cloud Gate (littéralement « Porte des nuages ») est une sculpture urbaine de l’artiste britannique Anish Kapoor située dans le Millennium Park dénommée  The Bean (« Le Haricot ») en raison de sa forme, son extérieur consiste en 168 plaques d’acier inoxydable polies soudées entre elles. Elle est haute de dix mètres, sa base mesure 20 m × 13 m, elle pèse 99,8 tonnes. Son aspect s’inspire du mercure liquide. Son extérieur poli reflète et déforme le panorama urbain de la ville. Les visiteurs sont invités à marcher autour et en dessous de l’arche haute de 3,70 m contenant une chambre concave appelée « omphalos ». Dans l’Antiquité classique, l’omphalos, est un symbole du centre du monde.

Crown Fountain se compose de deux tours de briques de verre d’une quinzaine de mètres qui se font face et s’élèvent au cœur d’un bassin à peine immergé, donnant le sentiment de marcher sur l’eau. Le créateur, Jaume Plensa a filmé des centaines d’habitants de Chicago, la plupart du temps, yeux fermés, bouche en « O ». Au bout d’un certain temps, un jet d’eau sort de la bouche. Très prisé par les petits et les grands.

9 – L’INSTITUT D’ART DE CHICAGO : Le 2e plus grand musée d’art des États-Unis est à Chicago. 300 000 œuvres, réparties sur plus de 100 000 m2 et admirées par plus de 2 millions de visiteurs tous les ans. The Art Institute of Chicago mérite bien sa place de 2ème plus grand musée d’art des États-Unis (après le MoMa new-yorkais) et peut être fier de ses collections datant de l’art byzantin à l’art moderne. La collection d’art moderne du musée est la troisème plus importante au monde, après celle du Centre Pompidou parisien et du MoMa new-yorkais. Une très belle et grande collection d’art impressionniste au monde. Les peintres français sont largement représentés.

10 – QUELQUES BELLES ŒUVRES ART DECO : Le Palmer Hôtel est un hôtel quatre étoiles de style beaux-arts de 1925 situé au cœur du centre-ville de Chicago.

11- L’ART DANS LA RUE :
The Picasso : En 1963, des architectes de Chicago tentèrent de convaincre Pablo Picasso de créer une sculpture. Picasso accepte, refusant les 100 000 dollars qui lui sont offerts et assure à Chicago que sa sculpture est un cadeau et envoie une maquette. Pour la petite histoire, Pablo Picasso n’a jamais mis les pieds à Chicago. Cette œuvre est située sur Daley Plaza. Érigée le 15 août 1967, beaucoup se demandent ce que cette sculpture de 15 mètres de haut et de162 tonnes est supposée représenter, car Picasso n’a jamais donné de nom à son œuvre.  Alors il m’est venu une idée : pourquoi pas la langue française n’apporterait-elle pas sa contribution. Si nous atteignons mille propositions, j’écrirai à la mairie de Chicago pour transmettre les réflexions francophones. Comme il faut commencer, je propose l’hippocampe ailé. Symbole de force et de pouvoir et de chance de pouvoir s’envoler si cela ne lui convient pas. (envoyez vos suggestions à pro@acomme.blog)

Monument à la bête debout de Jean Dubuffet , est une sculpture monumentale située à Chicago devant le James R. Thompson Center de Chicago. Réalisée en 1984, en polyépoxyde peint au polyuréthane, sa hauteur est de 9 m. Dubuffet a réalisé sa maquette en 1969.


L’artiste brésilien Eduardo Kobra est spécialisé dans les «murs de mémoire». Celui de Chicago, représente le musicien de blues légendaire, Muddy Waters, était l’icône parfaite pour ce mur monumental



12 – LA CROISIÈRE FLUVIALE ARCHITECTURALE : Ville magnifique Chicago est d’autant plus belle à admirer depuis les flots. La troisième plus grande ville des États-Unis est légitimement remplie de gratte-ciel, d’immeubles et de bâtiments en tous genres, de jardins et de monuments. Nous naviguons le long des trois bras de la rivière et nous profitons d’un point de vue imprenable sur près de quarante sites et monuments emblématiques de Chicago.

de gauche à droite:
Illinois Center, grand centre de bureaux et galerie commercial de Mies van der Rohe 1970.
360 North Michigan Avenue, 1923, ancien siège social d’une cie d’assurances.
333 North Michigan Avenue, 1928, bureaux;
derrière c’est la Tour Mather,
plus loin la Tour Lincoln , 75 East Wacker Dr 1928,

West Jackson Boulevard, Bridge Tender House

Dès 1840, ces petites tours étaient habitées par des gardiens pour permettre une surveillance sur la circulation fluviale et empêcher les visiteurs de se suicider. L’histoire de ces constructions et ponts est tellement dense qu’il existe un musée dédié : McCormick Bridgehouse & Chicago River Museum

13 – RESTAURANT ITALIAN VILLAGE : Situé au cœur du centre-ville de Chicago, cet établissement abrite trois restaurants. Une ambiance unique tant par le décor que par la musique typique. C’est le plus ancien restaurant italien de la ville, géré par une famille de trois générations axées sur les valeurs traditionnelles et un service irréprochable. Une très belle carte de vins. À notre goût, c’était moyen. 71 W. Monroe Chicago.

14 – Le Musée d’art contemporain de Chicago : fondé en 1967 (The Museum of Contemporary Art) connu sous les trois lettres MCA, se trouve près de la Water Tower Place dans le centre de Chicago. Depuis 1996, il se situe au 220 East Chicago Avenue dans le quartier de Streeterville, dans le sud du secteur de Near North Side. Nous avons été déçus car, le jour où nous l’avons visité, de nombreuses salles étaient fermées ou en préparation. Donc le nombre d’œuvres présenté était plus que restreint. En fait, nous avons compris que c’est un laboratoire d’expression pour des peintres modernes et que la consultation dépend de la programmation du Musée. Nous avons beaucoup plus apprécié l’institut d’art de Chicago.

LE JOHN SHEDD AQUARIUM

15 – LE JOHN SHEDD AQUARIUM : Les merveilles du monde marin dans un monument historique des années 20. C’est l’un des plus grands des États-Unis avec plus de 32500 animaux, répartis dans leurs milieux naturels et des millions de litres d’eau. Visite très intéressante pour les petits et les grands. Même si c’est grandiose, nous avons trouvé que pour certaines espèces le cadre de vie était plutôt restreint. 1200 S Lake Shore Drive Chicago SheddAquarium.org

« Man with Fish » par Stephan Balkenhol. Sculpteur allemand contemporain privilégie particulièrement des sujets tels que le corps humain ou animal. Construite en bronze peint et mesurant 4.90m de haut, l’œuvre représente un homme sans expression, enfermé dans une étreinte sans passion avec un poisson qui crache de l’eau de sa bouche. Cette sculpture se trouve devant le Le John Shedd Aquarium.

LE PLANETARIUM ADLER

16- LE PLANETARIUM ADLER : est un musée scientifique américain situé au 1300 S. Lake Shore Drive, dans la ville de Chicago depuis 1930, il s’agit du premier planétarium du continent américain. Nous avons assisté à la projection d’un film en anglais sur la conquête de la lune. La visite est relativement courte, mais intéressante par les objets exposés d’un passé si proche.

17 – LA TOUR 360 : (anciennement John Hancock Center) d’une hauteur de 344 m. Elle fut construite entre 1965 et 1970, et fut longtemps le plus moderne des gratte-ciels de Chicago. Il faut prendre les ascenseurs ultras rapides deux étages par seconde (32 km/heure), pour rejoindre l’observatoire au 94e étage où l’on peut admirer le panorama de la ville. Vous pouvez découvrir Chicago dans les 4 directions des points cardinaux. C’est magnifique, mais il faut être chanceux pour ne pas avoir la tête dans les nuages comme ce fut notre cas. Les Chicagoans l’appellent « Big John ». 875 N Michigan Ave, Chicago. Pour les amateurs des hauteurs, il existe un autre poste d’observation la tour Willis.

18 – RESTAURANT PELAGO : Excellent restaurant italien, tout est parfait: l’accueil, la décoration, le service ainsi que les mets servis. Une carte bien étudiée et un choix de vins, très intéressant et très diversifié en provenance de l’Italie principalement. 201 E Delaware Pl, Chicago, pas très loin de la tour 360.

19 – BLUE CHICAGO, depuis 1985, célèbre dans le monde entier, présente le meilleur du blues authentique de Chicago dans une atmosphère chaleureuse et conviviale. Situé au cœur du quartier des divertissements de River North, à proximité des hôtels et restaurants prisés, les fans de Chicago et du blues du monde entier peuvent vibrer tous les soirs. 536 N Clark St, Chicago. Dès 8 heures du soir, le club ouvre, nous avons payé 10 $ par personne en semaine. Attention, le club est interdit ou moins de 21 ans. Pas de réservations, le premier arrivé est le premier placé. Une serveuse vous propose de prendre un verre, 3 $ sans alcool ou 6 $ avec alcool. Une belle ambiance qui nous replonge dans les racines du jazz historique. Une très belle soirée.

20 -RESTAURANT PETTERINO propose une large carte d’inspiration italienne. Les convives de Petterino attirent les amateurs de théâtre, les professionnels, les avocats, les politiciens et plus encore. Sur les murs, les caricatures de tous les politiciens célèbres, des célébrités et des Chicago influents qui ont dîné. Beaucoup de monde, mais nous avons été moyennement satisfaits. 150 N. Dearborn Chicago.

Ancien bar d’Al Capone et La tour Trump

21 – L’ARCHITECTURE RÉSERVE bien des surprises, en nous promenant près de 175 N State St, Chicago nous avons eu la surprise de constater que, le building des Bijoutiers de 1926 avec au sommet le bar clandestin d’Al Capone (le Stratosphère Lounge), était à côté de la Tour Trump. Hasard ou effet d’optique…

Conseils :
Munissez vous d’un parapluie et une tenue chaude et de quoi bien vous couvrir car un jour il peut faire 10 ° avec du vent et le lendemain 30 °,
Contactez bien avant les Chicago Greeter pour bénéficier de l’expertise d’un guide bénévole qui aime parler de sa ville. https://chicagogreeter.com/ ,
Achetez via internet un pass Chicago Card sur le site https://gocity.com/chicago/fr et tout est expliqué en français, inscrivez-vous et attendez la dernière relance pour bénéficier du meilleur prix. Non seulement vous faites des économie, mais vous évitez beaucoup d’attente. La meilleure période est fin mai à octobre, après, il peut faire très très froid.

Conclusion : Nous avons adoré Chicago, cette ville est captivante, nous l’avons surnommée la Surprenante, il est vrai qu’elle nous a réservé de nombreuses surprises. Il nous reste encore tant de choses à voir.
Merci à Ann Marie, notre « greeter » qui a amorcé notre souhait de découvrir Chicago. Merci à Mathilde et son blog https://www.maathiildee.com qui nous a permis de mieux préparer notre voyage.

Acomme.blog le blog de Paul et Raydo Obadia, mai 2019
Photos : PRO Paul et Raydo Obadia

Bonus Vidéos

Du Blues à Chicago
Encore du Blues à Chicago
Chicago depuis la rivière

Pour lire La suite : WASHINGTON DC
Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

BIO, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, RESTAURANT, SANTE

DAME NATURE, le restaurant Bio-gourmand à Saint-Laurent-du-Var

DAME NATURE, le restaurant Bio-gourmand à Saint-Laurent-du-Var.

Voici la découverte du restaurant DAME NATURE créé en 2001 par Fabienne et Michel VILAIN précurseurs du «Bien–manger». Leur devise :

 « Que ton aliment soit ton seul médicament », Hippocrate (460 – 370 av JC) et de rajouter, qu’il soit compatible avec le plaisir. Le ton est donné.

À cette époque, c’était un challenge, car le BIO n’était pas dans l’air du temps.

Le restaurant précédent (Madame Nature) avait déjà une tendance « saladerie–végétarienne », en le transformant, DAME NATURE propose des plats « bio ».

Nous sommes accueillis très chaleureusement par FABIENNE ET MICHEL VILAIN, les créateurs de cet établissement dont la complémentarité est parfaite.DAME NATURE MICHEL ET FABIENNE

Michel : a une expérience complète dans le métier de la restauration à Paris, Charlot 1er, la Tour d’Argent, puis en province et notamment à Nice avec l’ouverture du Beau Rivage.

Fabienne : c’est une sorte de multicarte polyvalente qui peut aussi bien faire du commerce que de l’administratif tout en aidant, à l’époque, ses parents au piano-bar le « Valentino »  à Nice.

L’aventure commence, mais les débuts ne sont pas simples. Le BIO n’est connu que par un faible pourcentage de la population et a une connotation « macrobiotique  »  bon, mais léger.

C’est pour cela qu’à ses débuts, le restaurant était fréquenté uniquement par des femmes ! Les conjoints ne venaient pas, car ils craignaient de ressortir avec la faim. Quant aux repas d’affaires, impensables !

En véritables professionnels ils modifient leur stratégie. Ils partent du principe que le BIO pouvait être aussi gourmand, alors, ils introduisent la viande, comme le filet de bœuf, les poissons et différents  desserts et  proposent même des profiteroles au chocolat. Ils sont les premiers à oser les graines germées et le quinoa.

FABIENNE nous raconte une anecdote : un jour, un client prend place sur la terrasse avec vue sur la plage et avant de passer la commande pose la question suivante : pensez-vous que j’aurais assez à manger ? À la fin du repas, Fabienne se souvient de ses propos. Il avait appelé des amis et leur disait que le lieu était magnifique et que le restaurant Bio était formidable !

Ils transforment complètement la décoration, celle-ci est superbe et plus en harmonie avec la nature. Une terrasse face à la mer très bien aménagée. Le résultat est excellent, mais de plus, MICHEL a une exigence, il souhaite que les clients se souviennent du restaurant, mais aussi des toilettes !Ça vaut le détour, elles sont d’une grande beauté !

Au cours du temps, certains restaurants ajoutent quelques plats BIO à leur carte, aussi DAME NATURE se diversifie vers le Vegan, le sans gluten et propose des produits de substitution aux personnes ayant des allergies, il suffit de le demander.

Qui vient chez Dame nature et que manger ?

La clientèle est très diversifiée, mais tout le monde y trouve son bonheur. Une clientèle fidèle, les enfants mangent comme les grands, mais avec une quantité et un prix adaptés, ainsi que les étrangers qui ont des exigences.

La carte est très éclectique avec :

ENTRÉES dont le prix s’échelonne de 9 à 14 €, nous avons testé les Samoussas de légumes et leur salade croquante, sauce fromage blanc de soja et herbes fraîches.

LES VIANDES ET POISSONS de 24 à 41 €. Nous vous recommandons le Dos de Cabillaud en vapeur douce au « Vitaliseur de Marion », aïoli vert, œuf dur et ses légumes ou, pour les amateurs de viande, Le Tartare de Bœuf (200 g) Classique ou Aveyronnais, préparé devant vous, avec salades et pommes de terre.

LES SALADES   de 17 à 24 €. Vous pouvez opter seulement pour une salade, prenez La Maxi Salade Méditerranéenne, c’est un repas complet.

PLATS VÉGÉTALIENS  19 €. Si vous êtes végétalien et adepte du sans gluten, nous avons retenu les Lasagnes végétaliennes, gratin de Lasagnes à la bolognaise de Tempeh, Tofu fumé et légumes du moment, salades.

DESSERTS : de 9 à 13 €, nous avons succombé aux Profiteroles, mais vous avons choisi la petite taille, car il existe pour les super gourmands une grande taille. Cependant, nous étions tentés aussi par le sablé aux pommes rôties, caramel de beurre salé, crème épaisse.

VINS : la carte des vins est fabuleuse, chaque producteur est sélectionné avec attention. Lors de notre repas, nous avons dégusté un côte du Rhône rouge Bio, DOMAINE JULIEN DE L’EMBISQUE, vignoble situé à Bollène. Les propriétaires récoltants vous le proposent dans les trois couleurs.  

Si vous préférez le menu à 39 € vous aurez le choix entre deux entrées, deux plats et deux desserts.

Et enfin chaque jour, le plat du jour à 19 € ou la suggestion en fonction du retour du marché. Lors de votre visite, la proposition : Filet de julienne rôti et ses petits légumes croquants, quinoa à la vinaigrette d’agrumes pour 19 € ou la Sole fraîche française (plus ou moins 450 g) drillée ou meunière, poêlée de légumes de saison pour 37 €.


La carte change toutes les saisons et c’est une décision collégiale avec le chef GILLES TAMBURLIN qui est aux commandes depuis 14 ans.

Dame Nature pourrait appartenir au locavorisme ¹ et affiche la liste de ses fournisseurs qui sont principalement locaux (Antibes, Grasse, Vence, Menton…)

Ce restaurant fait partie des Maîtres-Restaurateurs, qui est une garantie de l’utilisation de produits frais et surtout d’une cuisine entièrement faite maison

Label Tourisme et Handicap, Une toque au Gault & Millau

Pour tout savoir :

167 Promenade des Flots Bleus Atoll Beach
06700 Saint-Laurent-Du-Var tél. : 04.92.27.15.45. Fermé le dimanche soir et lundi. Réservations http://www.restaurant-damenature.com/reservations

Très pratique, le parking à 150 mètres. Le restaurant possède deux entrées, une par côté mer, l’autre côté route.

Enfin, quand Fabienne et Michel ne mangent pas à leur restaurant, voici leurs adresses préférées :

«VEGAN GORILLA» 7 rue du Lycée 06000 Nice 04.93.81.32.98. «LE COMPTOIR BIO»  5, rue Miron, 06000 NICE 04.93.92.55.94. «KAMOGAWA» restaurant japonais 18 rue de la Buffa 06000 Nice 04.93.88.75.88

PRO Paul et Raydo Obadia mars 2018

¹ un mouvement prônant la consommation de nourriture produite dans un rayon allant de 100 à maximum autour de son domicile

 

BIO, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, HÔTEL, MODE, Nice

8 mars 2018

8 mars

Cela ne vous évoque rien ? Alors vous êtes impardonnable, car c’est la journée internationale de la femme et  nous allons vous donner un bon tuyau pour vous racheter. Mais avant,

Sans faire trop d’histoire.

C’est aux  États-Unis le  28 février 1909 que la première journée de la femme a eu lieu. Rapidement e c’est le 19 mars 1911 que la première journée internationale des femmes eut lieu et notamment en Europe et parmi les revendications, cela semble incroyable, on recensait  le droit de vote et le droit de travailler !

Il faut attendre  1917 que soit fixée la date du 8 MARS comme journée de la femme et ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale  que  la journée internationale de la femme devint une tradition. La charte des Nations Unies signée à San Francisco en 1945 proclame l’égalité des sexes en tant que droit fondamental de la personne humaine.

Aujourd’hui, c’est devenu une tradition et à travers le monde, des manifestations sont organisées pour célébrer cette journée dédiée à la femme.

Alors , que faire pour ne pas faillir à la tradition ?

Nous allons vous présenter une voie originale proposée par le NEGRESCO.

Rappelons que cette prestigieuse institution possède le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) qui est une marque de reconnaissance de l’État mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Naturellement, Le NEGRESCO s’est adressé à une entreprise qui a le même label dans le secteur « Cosmétiques et parfumerie ».  Il s’agit d’ Alban MULLER, l’expert de la beauté naturelle pour fêter la « JOURNEE DE LA FEMME« ,

« Alban MULLER avant tout le monde, choisit le 100% végétal dès 1978, éclairé par les dangers des dérivés pétrochimiques, il préfère recourir aux plantes, ressources renouvelables et bénéfiques dont il va étudier scientifiquement les propriétés .Dès cette époque, alors que la cosmétique est essentiellement chimique, il perçoit les infinies possibilités des plantes appliquées sur la peau et cultive leurs bienfaits dans des extraits sans cesse perfectionnés. »

Une journée anti-stress au chocolat.

Si cela vous tente, le 8 mars au Negresco :

de 14h00 à 20h00 un vrai soin super gourmand, un moment de plaisir intense autour de la pose d’un masque visage au chocolat cru pour redonner de l’éclat au teint suivi d’une mise en beauté.

Pour en savoir un plus, il s’agir extrait cosmétique de chocolat cru bio fabriqué à basse température pour préserver toutes les molécules actives. Le résultat, c’est que le produit final est 7 fois plus concentré que le cacao classique. Ses vertus : énergisant, anti-oxydant, anti-stress.

De 20h30 à 23h, rendez-vous au bar pour bénéficier des conseils d’experts pour prendre soin de sa peau. Plongez dans l’univers sensoriel de la marque autour d’un bar à textures. Une dégustation de chocolat cru sera également proposée.

 

Une seule petite contrainte il faut s’inscrire auprès du service Concierge, places limitées pour tous les clients résidents ou extérieurs, mais ayant une chambre ce jour-là ou une réservation à la Rotonde ou Chantecler ou au Bar le 8 mars. À vous de décider, c’est une fois par an !

http://www.hotel-negresco-nice.com

Contact Téléphone : +33 (0) 4 93 16 64 00

par e-mail :
Les réservations : reservations@lenegresco.com
Le Chantecler : chantecler@lenegresco.com
La Rotonde : rotonde@lenegresco.com
La conciergerie : concierge@lenegresco.com

Et si par hasard, vous ne pouvez pas être disponible ce jour-là, à toutes les femmes : Bonne fête.

Pro (Paul et Raydo Obadia) mars 2018

Photos Negresco/Pixabay/Pro

 

 

 

 

BIO, DECOUVERTE, SANTE

Bionazur : le yoga des yeux

Bionazur, c’est déjà un souvenir, cependant, merci à Michèle Blandin (1) pour le compte rendu d’une conférence sur la présentation de Philippe Cleyet-Merle, naturopathe :

Le yoga des yeux une approche holistique de la vision

Philippe  explique que les verres correcteurs de nos lunettes sont des béquilles qui soulagent, mais qui empêchent les muscles de nos yeux de travailler. De fait, avec le temps, ces muscles n’étant plus sollicités, des tensions se créent et favorisent l’apparition de pathologies comme la tension oculaire, le glaucome, la DMLA, etc.

Il existe diverses solutions pour prévenir autant que pour guérir ces divers problèmes.

Il s’agit notamment des lunettes à trous (préconisées par la médecine ayurvédique) qui augmentent les micro-mouvements de l’œil. En temps normal, on compte 3 à 4 mouvements par seconde. Avec des lunettes à trous, le nombre de ces mouvements peut aller jusqu’à 50 à 70 par seconde. Des personnes ayant porté de telles lunettes 10 minutes par jour (pour lire ou/et regarder la télévision) et ayant augmenté jusqu’à une demi-heure ont constaté une nette amélioration en l’espace d’un an (gain de plusieurs dixièmes au niveau de la vision (de près comme de loin), diminution significative, voire disparition de tension oculaire…).

Il y a également le palming. Il suffit de frotter énergiquement les paumes de mains l’une sur l’autre et de les appliquer sur les yeux, paupières fermées, pendant 2 à 3 minutes. Renouveler l’opération jusqu’à ¼ heure par jour. La chaleur diffusée (fréquence des infrarouges lointains) soulage les tensions et apaise.

Le yoga des yeux est aussi très efficace. Cela consiste à suivre les mouvements de son index pointé vers le haut (en gardant la tête immobile) qui effectue assez lentement des allers-retours : de gauche à droite, de haut en bas, d’avant en arrière. En faisant chaque mouvement 2 fois par jour, dix minutes par jour, cela suffit à faire travailler efficacement les muscles des yeux.

Pour prévenir les problèmes de vue Philippe préconise aussi une alimentation saine à base de légumes, de fruits rouges et oranges (myrtilles et carottes sont d’excellents antioxydants), en évitant les laitages et les céréales qui favorisent l’acidité, sachant qu’un terrain acide génère inflammations et dérèglements qui peuvent eux-mêmes dégénérer en maladies sérieuses.

Enfin, différents compléments alimentaires sont évoqués afin de garder un organisme en pleine santé (préparation à base d’aloès arborescence efficace contre les cancers, bougies Hopi, luminothérapie (ampoules à spectre complet)). Tout cela contribue à améliorer notre bien-être…

Pour plus d’information, n’hésitez pas à visiter le site de Philippe en cliquant ici

1 – Michèle Blandin a écrit de nombreux recueils de nouvelles très intéressantes que vous pouvez vous procurer en cliquant ici

Merci à Julie qui a servi de modèle pour l’illustration du yoga des yeux.

PAUL RAYMONDE OBADIA PRO  ( 6 Juillet 2017)

BIO, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, MEDECINE, MODE, Nice

BIONAZUR en quelques photos

BIONAZUR  le premier jour a déjà attiré de nombreux visiteurs qui ont énormément apprécié cette nouvelle édition. Voici quelques photos et commentaires sur la première journée.

le Bio n’est pas une mode, c’est un mode de vie

Voici le slogan de ce nouvel exposant qui nous vient du Canada « Druide », il nous présente des soins corporels biologiques et écologiques pour toute la famille avec comme principe : Sans alcool, sans aluminium, sans PEG, sans Sodium Laurel Sulfate, sans colorant, sans parfum de synthèse, sans phtalate, sans conservateur chimique ni paraben, ni phenoxyethanol, sans siloxane, sans fluor ni triclosan dans les dentifrices.

Access Bars®, un processus dynamique pour changer

l

Franck et Christel VALOT présentent : Le petit niçois

En direct du Larzac : « Le fromage de Brebis »

Enfin un bol d’air qui fait un bien énorme

Un petit tour par le snack s’impose pour déguster des spécialités Bio et tester le jus préparé par la toque du midi pour le restaurant de Novak Djokovic à Monaco. Après vous grimperez au filet.

Bionazur : des conférences très intéressantes

Enfin en partant, un geste pour la planète, merci

Merci et rendez-vous à BIONAZUR

PRO Paul Raydo Obadia

BIO, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, Nice, SANTE

BIONAZUR le salon où il faut être

Bionazur,

La dix-neuvième édition du salon Bionazur se tiendra à Nice sur la promenade du paillon, place Masséna, côté jardin Albert 1er, les 16-17-18 juin 2017.

Que de changements par rapport à la première édition en 1999 ! À l’époque, il n’existait presque pas de salons de ce type et le côté alimentaire occupait pratiquement la totalité de l’espace. Nous avons pu constater l’évolution tant dans les mentalités que dans la multiplication des boutiques bio qui proposent des offres dans tous les secteurs.

Cependant, un salon, c’est spécial, vous allez pouvoir rencontrer des producteurs ou des ambassadeurs du monde bio qui vont vous faire partager leurs convictions des bienfaits des produits Bio dans tous les domaines. À notre tour, nous voulons vous sensibiliser en répondant à la question, mais pourquoi visiter Bionazur ? Les réponses sont tellement nombreuses cependant,  nous en avons privilégié quelques-unes sans ordre hégémonique.

1-Bionazur se déroule dans un lieu paradisiaque, sur la promenade du Paillon côté jardin Albert 1er, entrée Place Masséna. Vous pouvez utiliser le tramway,  bus, autos ou vélos bleus, et si vous venez en voiture,  cinq parkings sont à votre disposition aux alentours et de plus,à Bionazur l’entrée est gratuite.

2-Les producteurs locaux d’Agribio seront présents et vous présenteront leur production, légumes, miels, vins…

3-Vous succomberez à la tentation : du pain de la boulangerie des Maures, accompagné d’un pur « brebis » du Larzac, avec un verre de vin de Bellet . Vous terminerez par une glace, une crêpe ou mieux par des biscuits, meringues ou macarons du Marchand de douceurs qui vient en voisin, puisqu’il les produit à Vallauris.

4-Vous êtes végétarien, végétalien végan ou sans gluten, vous trouverez sûrement un produit qui correspond à votre catégorie. Pour les curieux, ils trouveront une définition de ces mots à la fin de l’article.

5-Vous souhaitez des appareils ménagers qui vous permettront de mettre en application les principes de la consommation Bio, vous aurez tout le nécessaire.

6- Vous désirez utiliser des produits de beauté ou des huiles essentielles, nos exposants sont intarissables sur le sujet et vous expliqueront les secrets de fabrication, même les plus ancestraux.

7- Vous voulez en savoir plus sur les vertus des minéraux ou tout simplement vous habiller en coton Bio, la réponse est au salon Bionazur.

 

Notre conseil, participez aux conférences, cliquez ici pour le détail;

Elles sont toutes intéressantes, mais nous vous recommandons plus particulièrement celle ayant comme thème Redécouvrir le bicarbonate et notre amie l’ortie  (samedi à 10 h 30 et dimanche à 16 h 30), nous sommes persuadés que vous serez des adeptes de ce produit. Voici un aperçu des multiples raisons de l’utiliser : comment faire passer des lourdeurs d’estomac, remplacer la levure dans une pâte à gâteaux, remplacer le sel dans vos blancs d’œufs, par le bicarbonate alimentaire pour alléger la mousse tout en la raffermissant. Trempez vos légumes secs avec une cuillère à soupe de bicarbonate et ajoutez une demi-cuillère à café de bicarbonate pour les faire cuire. Si vous achetez des légumes non bio, pensez à ajouter une cuillère à café de bicarbonate alimentaire par litre d’eau. Ce produit naturel aide à éliminer les résidus de produits de traitements présents sur leur peau. Pour les adeptes des poêles sans taches, ne frottez plus, saupoudrez de bicarbonate sur les endroits les plus sales et ajoutez de l’eau chaude. Laissez agir au moins 15 minutes, frottez un peu et rincez. Enfin notre dernier conseil, quand vous ouvrez votre réfrigérateur et que vous constatez qu’il sent mauvais, prenez votre boite de bicarbonate et versez-en dans un récipient que vous laissez ouvert milieu du réfrigérateur. Plus l’air circulera au niveau du bicarbonate, plus il sera efficace. Donc, vous voyez une visite s’impose à Bionazur.

Deux dernières raisons pour vous décider. Un snack Bio installé à proximité de la pelouse, vous permettra de profiter de vous attabler sur la terrasse pour déguster pans-bagnats, salades et autres spécialités Bio  . Alors, choisissez votre jour, vendredi 16, samedi 17 ou dimanche 18, en plus c’est la fête des Pères, pensez à lui, avec un cadeau bio.BIONAZUR CHAPEAUX

À bientôt au salon, nous vous attendons à l’accueil et qu’on se le dise.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

PRO Paul Raydo Obadia

 

GLUTEN : Le gluten entre dans la composition de grains tels que le blé et le seigle. Insoluble, il est responsable, chez une partie de la population, de troubles de la digestion nommés « maladie cœliaque » et dans certains cas plus graves, d’allergies.

VÉGÉTARIEN : Le végétarisme  exclut la consommation de chair animale, mais autorise la consommation de produits d’origine animale, comme le lait, les œufs ou le miel, ainsi que leurs dérivés.

VÉGÉTALIEN : Le végétalisme  exclue toute forme de viande animale, produits d’origine animale et leurs dérivés.

VÉGAN : Le véganisme est un mode de vie, une idéologie qui exclue toute consommation de produits ou service issus des animaux ou de leur exploitation. Le véganisme englobe donc le végétalisme en allant plus loin, excluant le cuir, la cire d’abeille, mais également les cosmétiques testés sur les animaux (faisant ainsi apparaitre de nouveaux labels).