BAR, GASTRONOMIE, RESTAURANT

COYA MONTE-CARLO

L’un de nos objectifs consiste à vous faire partager nos coups de cœur dans quatre domaines les voyages, les restaurants, les portraits et les découvertes. Il se trouve qu’en cette période estivale nous fréquentons toutes sortes de restaurants et nous tenons à vous faire partager nos découvertes.

À Monaco, Nicole RUBI de la PETITE MAISON de Nice nous a fait découvrir un restaurant fabuleux à plus d’un titre : COYA.

Une situation exceptionnelle.

Tout proche du Sporting et du Jimmy’z, la situation est idyllique. Nous avons l’impression de pénétrer dans un décor de rêve avec une vue magnifique sur la méditerranée.

La décoration est à l’image du lieu, des plantes exotiques choisies avec goût, un mobilier traditionnel qui s’insère dans des éléments d’inspiration péruvienne. L’ambiance vive et colorée est assurée.

Un salon privé pour 10 à 14 personnes permet de profiter du cadre en toute intimité

L’alchimie de la cuisine.

À toute histoire il faut un début. Dans ce cas elle commence avec le chef Sanjay DWIVEDI, un Anglais d’origine indienne qui a travaillé dans des restaurants italiens, français et indiens. Il passe une année au Pérou pour en découvrir les subtilités culinaires en recherchant les ingrédients uniques et en travaillant dans les cuisines de restaurants réputés et de restaurants locaux. Le résultat, c’est une cuisine fusion d’inspiration péruvienne qui est mélangée aux saveurs des cuisines japonaise, chinoise, espagnole et africaine. Le résultat est excellent. COYA était né.

Les propositions :

C’est le moment de réviser la langue espagnole, mais rassurez-vous, tout est traduit.

Si vous êtes hésitant devant tant de sollicitations, optez pour le Tasting Menu à 95 € pour 14 plats, ou bien choisissez à la carte. C’est ce que nous avons fait et voici ce que nous avons dégusté et adoré :

Pour commencer :

 • Guacamole Avocat, tortillas, chips aux crevettes.
• Croquettes de bar du Chili, piment rouge.
• Petits calamars frits, marigold Péruvienne, quinoa.

Ceviches :

• Thon albacore, soja, sésame, galette de riz.
• Loup de mer, oignon rouge, patate douce, maïs blanc.

TIRADITOS

 Tataki de bœuf, poireaux grillés, noix de cajou.

TACOS

 Aubergine, yaourt, sésame.

ENSALADAS

 Maïs rôti, maïs croustillant, oignon doux, piment rouge.

AVES Y CARNES

• Entrecôte grillée, sauce chimichurri.
• Côtes d’agneau, caviar d’aubergine, chips d’ail.

ACOMPAÑANTES

Pommes de terre croustillantes, tomate épicée, sauce huancaina.

Le chef, Fabrizio FOSSATI

Un italien au passé prestigieux dont la vocation est née en regardant ses grands-parents cuisiner ensemble. À 18 ans, il commence sa carrière dans un restaurant en Italie et ensuite, il met son talent à La Petite Maison de Londres puis de Dubaï. Toujours à Londres, dans la tour Angel Court, il participe à l’ouverture du site COYA aux côtés du chef Sanjay DWIVEDI. Aujourd’hui, il est le Chef de COYA MONTE-CARLO avec toute une équipe.

Le coin des curieux

COYA : c’est le titre de noblesse réservé chez les anciens Incas pour désigner la première dame, c’est la seule épouse légitime de l’empereur qui dirige le gouvernement en son absence.

Le Pisco Bar tire son nom d’une boisson d’exception du Pérou. Le Pisco est élaboré à partir de raisins (il faut environ 12 kilos de raisins pour préparer une bouteille de pisco), il est produit uniquement à partir d’alambics en cuivre. Aucun additif d’aucune sorte ne peut être ajouté au pisco du commerce pour modifier son goût. Il peut être Pure, Aromatic, Moût Vert ou multivariétal.

“Soy mas Peruano que la papa” je suis plus Péruvien que la pomme de terre est un dicton populaire au Pérou, car la pomme de terre est originaire de ce pays, il existe plus de 3000 variétés différentes. Quant au maïs, on compte plus de 55 variétés.

Pratique

Mesdames, ne cherchez plus où poser votre sac, il suffit de tirer l’allonge latérale de votre fauteuil.

Si vous souhaitez vous faire une idée sur des vins d’exception, parcourez les vitrines.

En conclusion, une très belle soirée.

COYA 26 Avenue Princesse Grace,
Monte-Carlo 98000, Monaco
Tel: +377 98 06 20 20
Reservations: coyamontecarlo@sbm.mchttps://www.montecarlosbm.com/fr/restaurant/coya
Réservation impérative.
Pour connaître les offres de la SBM : https://www.montecarlosbm.com/fr

PRO Paul et Raydo Obadia juillet 2019

Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

BAR, GASTRONOMIE, Non classé, SPORT

COUCHEVEL EN RAQUETTES

Dans cet article, nous souhaitons vous faire partager notre voyage à Courchevel. Nous avons rejoint les familles Paillon et Janni, nos amis très proches et les deux filleuls de Raydo Sacha et Sam Paillon.

Nous avions décidé, après le ski de piste, de découvrir la pratique des raquettes. Nous nous sommes adressés à « Raquettes Évasion » qui nous a mis à disposition un moniteur, Georges Reychler, un personnage fabuleux qui en plus de ses qualités pédagogiques, est un naturaliste et un grand photographe professionnel.

Contrairement au ski, l’apprentissage des raquettes est rapide pour devenir opérationnel très rapidement.

La raquette s’adapte très facilement sur les après-ski ou chaussures de randonnée imperméables, le pied doit être libre. Pour compléter le tout,  une paire de bâtons et nous voilà partis.

La Prairie de Praslin.

Quel bonheur, pour commencer c’est facile, et l’initiation rapide. Nous découvrons en peu de temps la joie de se faire sa trace dans la poudreuse.

Magnifique, c’est parti…

Le bon conseil : pratiquer de petits pas et aller à son rythme, quelle que soit la nature du terrain.

Quelle joie de faire sa trace !

Le paysage de la porte du Parc de la Vanoise est magnifique  Au détour d’un chemin, nous repérons une ancienne fruitière où l’on produisait le fameux Beaufort. Une table a été dressée avec une nappe neigeuse un peu épaisse pour une pause bienfaisante.

La table est mise
La pause avec Georges, notre accompagnateur

Les Cottilles de Méribel

En route vers les cottilles de Méribel
En observation…

C’est avec un réel plaisir que nous entreprenons cette balade où nous allons apprendre à utiliser les cales de montée pour moins nous fatiguer. Mais, le meilleur, c’est de reconnaître les traces laissées par les animaux. Une surprise de taille lorsque nous rencontrons deux chevreuils, instant sublime et inoubliable. Puis nous admirons le panorama sur Méribel et notre accompagnateur, Georges, est intarissable sur les monts et vallées de notre environnement.

Sur les traces des chevreuils

Champagny la Vanoise

LE BOIS DE CHAMPAGNY LA VANOISE SOUS LA NEIGE

Nous arrivons au lieu-dit le Bois de Champagny la Vanoise sous une neige qui tombe abondamment, accompagnée d’un vent soutenu. Georges décide une visite du bourg avec une explication sur la disposition du village et l’inclinaison des toits en fonction de la neige et du vent. Nous retenons un grand principe, sauf tempête, toujours oser, car la récompense est au bout du chemin.

APRÈS LA NEIGE LE BEAU TEMPS ET NOUS VOILA REPARTIS

En effet, l’après-midi les flocons s’arrêtent pour laisser place au soleil. Alors nous chaussons nos raquettes et Georges nous permet d’observer les bouquetins à la recherche de leur nourriture. Les mâles sont séparés des femelles, puisque la saison de la reproduction est terminée.

OBSERVATION DES BOUQUETINS

Le Praz

Belle promenade d’observation de l’environnement pour remarquer la différence entre épicéa et mélèzes et surtout examiner la nature pour reconnaître les couloirs d’avalanche : la forêt constituée d’arbres plus que centenaires laisse la place à un espace relativement dénudé, car dans le temps une avalanche a eu lieu et a tout emporté sur son passage. Notre balade nous permet de découvrir un panorama de l’environnement à nous couper le souffle. Notre périple se termine au village le Praz avec la visite du tremplin olympique très impressionnant.

VUE SUR BOZEL ET SES ENVIRONS
Raydo et Georges

Côté neige, notre séjour fut une réussite due à RAQUETTE EVASION qui nous avait délégué Georges, notre accompagnateur qui nous fait aimé les raquettes et surtout appris à observer la nature. Il a nous fait bénéficier de ses talents de photographe, puisque la plupart des photos de ce chapitre ont été faites par lui.


Les restaurants de notre séjour

Au cours de notre séjour, nous avons fréquenté quelques restaurants que nous vous présentons ci-dessous :

Sur les pistes

Le YANAÏ

Une cuisine venue d’ailleurs légèrement épicée et goûteuse qui permet de s’évader dans un décor très raffiné. Récemment ouverts, les concepteurs méritent la réussite. Nous avons apprécié. LE YANAÏ Route de la Tania émail contact@leyanai.com http://leyanai.com téléphone +33 (0) 479 041 211 73550 Méribel les Allues (une navette permet de regagner les remontées pour rejoindre Meribel et Courchevel )

TAJINE DE POULET AU CITRONS CONFITS

Le refuge du bois Champagny le Haut

C’est un refuge typique pour découvrir une bonne illustration de la cuisine locale riche en calories et raisonnable en prix. En plus, nous avons été agréablement surpris par une décoration constituée d’objets hétéroclites témoins de notre temps. Rue Michel Ruffier-Lanche Le Bois — Champagny le Haut 73350 Champagny-en-Vanoise refuge.lebois@vanoise-parcnational.fr

LE REFUGE, ON MANGE LOCAL DANS UN MUSÉE

Le Bistrot du Praz

Nous étions au Praz lieu hautement symbolique avec son tremplin olympique, et nous avons été attirés par cet établissement dont l’accueil chaleureux et la carte est très alléchante. Notre choix se porte sur le plat du jour très bien cuisiné et très goûteux. Nous avons terminé par de très bonnes glaces maison. Bon rapport qualité-prix. Le Bistrot du Praz Rue de la Chapelle 73120 Courchevel le Praz +33 (0)4 79 08 41 33
contact@bistrotdupraz.fr

LE PLAT DU JOUR

À Courchevel

Mama Mia

Nous avons aimé ce restaurant, typiquement italien. L’accueil est très agréable, la cuisine authentique et savoureuse. Nous y sommes allés et revenus pour déguster d’autres spécialités. Pour une grand faim et un des plats les plus réputés, choisissez la véritable Milanaise de côte de veau panée, roquette, tomates Cerises et Grana.

LA CÔTE DE VEAU À LA MILANAISE

Le Polar Café

C’est le rendez-vous chaleureux et décontracté aux pieds des pistes si l’on veut manger vite, bien, frais, fait maison, voici une adresse qui vous donnera satisfaction. Cela change tous les jours, la salade, la tarte, la pâtisserie auxquelles il faut rajouter les grands classiques, sandwichs, et autres plats salés. Leur point fort, les pâtisseries exceptionnelles et les chocolats viennois à tomber Rapport qualité-prix assuré. LE POLAR CAFÉ LA CROISETTE COURCHEVEL +33 6 66 31 95 25

LE POLAR CAFÉ, TOUT EST FAIT MAISON

LE TREMPLIN

C’est le restaurant incontournable de Courchevel. Situé en plein centre de la station, c’est l’établissement qui propose une carte inventive entre tradition et modernité, très fournie en produits de la mer, mais les autres mets sont aussi présents. On peut manger selon son appétit et boire selon ses moyens, car la carte des vins est très riche, puisqu’ on y trouve aussi bien un Romanée- Conti de 1961 qu’un vin blanc d’Apremont. LE TREMPLIN La croisette, 73120 Courchevel 04 79 08 06 19

LE TREMPLIN

En conclusion, un très beau séjour qui nous a fait découvrir et aimer la pratique des raquettes dans des conditions exceptionnelles grâce à Georges Reychler de Raquette Évasion.

Raquette Évasion + 33 6 80 33 56 11 http://www.raquette-evasion com

PHOTOS Georges Reychler SITE : www.rando-photo-montagne.fr 06 74 31 73 83

PHOTOS PRO (PAUL ET RAYDO OBADIA) FÉVRIER 2019


BAR, GASTRONOMIE, Nice, RESTAURANT

LE LASCAR

Présentation

On assiste depuis quelques années à une transformation du quartier Garibaldi-port que l’on surnomme « Le petit marais niçois ». C’est devenu un lieu branché et cosmopolite.

La conséquence : la création de nombreux établissements qui proposent une restauration attractive qui couvre tous les genres. Nous nous sommes intéressés à cette métamorphose et nous vous proposons de découvrir quelques exploitations au fur et à mesure de notre prospection.

Le dernier né, c’est le Lascar, que nous pourrions qualifier de bar à cocktails, bar à tapas et cuisine bistronomique. En effet, depuis août 2018, une équipe très sympathique, vous propose de découvrir, au 10 rue Lascaris, une gamme de cocktails très originaux, des tapas et surtout de passer un moment très agréable.

Les cocktails

À consommer avec modération
Dénomination Cocktails Les signatures
Chandra Sour : Gin Hendricks (4cl), Sirop de basilic et Piment Maison, Miel de la Vésubie Blanc d’Œuf 14
Fresh Hulk : Gin Hendricks (4cl), Menthe, Miel de la Vésubie, Jus Aloe-si 14
Jessy James :  Whisky Jack Daniel’s (5cl), menthe, Angostura, Sucre blanc, Ginger Beer Bio 14
#AK : Gin Hendricks (4cl), Sirop de Pamplemousse, Perrier, Huiles Essentielles d’Oranges Sauvages 14
Corleone: Rhum Sailor Jerry (4cl), Angostura, Sucre, Sirop Fumé Maison 14
L’Osée : Vodka Ketel One (4cl), Bailey’s, Café, Sirop chocolat/cookie, Sucre de canne, Noix de Muscade 14
Le Lascar : Gin infusé, Cointreau, Sucre, Angostura, Herbes de la Vésubie, Cranberry, Ginger Beer Bio 15
Le Cocktail de Romain : selon l’humeur du barman 14
Dénomination Cocktails les classiques
Margarita : Téquila (4cl), Jus de Citron, Cointreau
Cuba Libre : Rhum Sailor (4cl), Coca-Cola, Jus de citron vert
Martini Dry : Gin (3cl), Vermouth Blanc (2cl), zest de citron
Old Fashion : Whisky (4cl), sucre, Angostura
Gin Tonic : Gin (4cl), Schweppes, citron vert
Cosmopolitan : Vodka (4cl), Cointreau, citron vert, cranberry
Bloody Mary : Vodka (4cl), jus de tomates, citron, Tabasco, sel de cèleri
Caïpirinha : Cachaça (4cl), citron vert, sucre
Mojito : Rhum Havana (3 ans), menthe fraiche, citron vert, sucre de canne, eau gazeuse
Moscow Mule : Vodka (4cl), citron vert, ginger beer Bio
Mint Julep : Bourbon (4cl), menthe fraiche
À consommer avec modération
  • Toasts de chèvre chaud, miel de la Vésubie 7 €
  • Camembert rôti, au lait cru non pasteurisé 10 €
  • Guacamole maison & tortillas 7 €
  • Brochette de poulet Yakitori, au sésame 7 €
  • Saucisson « label rouge » (225g), Cornichons, Beurre 9 €
  • Boîte de sardines “Titus” Entières à l’Huile d’Olive, Beurre Citron 6 €
  • Assortiment de Fromages et de Charcuteries 18 €
  • Duo de Muffins salés, pomme, lard et Bleu d’Auvergne 6 €
  • Tapas du moment (voir ardoise)
Saucisson « label rouge » (225g) Cornichons, Beurre
Guacamole maison & tortillas
Brochette de poulet Yakitori, au sésame
Assortiment de Fromages et de Charcuteries
Camembert rôti, au lait cru non pasteurisé
L’équipe du Lascar
Jessica (chef et serveuse) Romain Barman Mixologue) Pépito (Gérant avec Magali)

En conclusion, une adresse très conviviale pour tester un cocktail étonnant, tout en dégustant une ou plusieurs assiettes de tapas. De plus, c’est facile à retenir, Le Lascar 10 rue Lascaris à Nice. Un conseil, surveillez Facebook, car vous y découvrirez la programmation des événements. Suivez également le Lascar sur Instagram.

PRO Paul Raydo Obadia Décembre 2018

Photos PRO et Le Lascar