COUCHEVEL EN RAQUETTES

Dans cet article, nous souhaitons vous faire partager notre voyage à Courchevel. Nous avons rejoint les familles Paillon et Janni, nos amis très proches et les deux filleuls de Raydo Sacha et Sam Paillon.

Nous avions décidé, après le ski de piste, de découvrir la pratique des raquettes. Nous nous sommes adressés à « Raquettes Évasion » qui nous a mis à disposition un moniteur, Georges Reychler, un personnage fabuleux qui en plus de ses qualités pédagogiques, est un naturaliste et un grand photographe professionnel.

Contrairement au ski, l’apprentissage des raquettes est rapide pour devenir opérationnel très rapidement.

La raquette s’adapte très facilement sur les après-ski ou chaussures de randonnée imperméables, le pied doit être libre. Pour compléter le tout,  une paire de bâtons et nous voilà partis.

La Prairie de Praslin.

Quel bonheur, pour commencer c’est facile, et l’initiation rapide. Nous découvrons en peu de temps la joie de se faire sa trace dans la poudreuse.

Magnifique, c’est parti…

Le bon conseil : pratiquer de petits pas et aller à son rythme, quelle que soit la nature du terrain.

Quelle joie de faire sa trace !

Le paysage de la porte du Parc de la Vanoise est magnifique  Au détour d’un chemin, nous repérons une ancienne fruitière où l’on produisait le fameux Beaufort. Une table a été dressée avec une nappe neigeuse un peu épaisse pour une pause bienfaisante.

La table est mise
La pause avec Georges, notre accompagnateur

Les Cottilles de Méribel

En route vers les cottilles de Méribel
En observation…

C’est avec un réel plaisir que nous entreprenons cette balade où nous allons apprendre à utiliser les cales de montée pour moins nous fatiguer. Mais, le meilleur, c’est de reconnaître les traces laissées par les animaux. Une surprise de taille lorsque nous rencontrons deux chevreuils, instant sublime et inoubliable. Puis nous admirons le panorama sur Méribel et notre accompagnateur, Georges, est intarissable sur les monts et vallées de notre environnement.

Sur les traces des chevreuils

Champagny la Vanoise

LE BOIS DE CHAMPAGNY LA VANOISE SOUS LA NEIGE

Nous arrivons au lieu-dit le Bois de Champagny la Vanoise sous une neige qui tombe abondamment, accompagnée d’un vent soutenu. Georges décide une visite du bourg avec une explication sur la disposition du village et l’inclinaison des toits en fonction de la neige et du vent. Nous retenons un grand principe, sauf tempête, toujours oser, car la récompense est au bout du chemin.

APRÈS LA NEIGE LE BEAU TEMPS ET NOUS VOILA REPARTIS

En effet, l’après-midi les flocons s’arrêtent pour laisser place au soleil. Alors nous chaussons nos raquettes et Georges nous permet d’observer les bouquetins à la recherche de leur nourriture. Les mâles sont séparés des femelles, puisque la saison de la reproduction est terminée.

OBSERVATION DES BOUQUETINS

Le Praz

Belle promenade d’observation de l’environnement pour remarquer la différence entre épicéa et mélèzes et surtout examiner la nature pour reconnaître les couloirs d’avalanche : la forêt constituée d’arbres plus que centenaires laisse la place à un espace relativement dénudé, car dans le temps une avalanche a eu lieu et a tout emporté sur son passage. Notre balade nous permet de découvrir un panorama de l’environnement à nous couper le souffle. Notre périple se termine au village le Praz avec la visite du tremplin olympique très impressionnant.

VUE SUR BOZEL ET SES ENVIRONS
Raydo et Georges

Côté neige, notre séjour fut une réussite due à RAQUETTE EVASION qui nous avait délégué Georges, notre accompagnateur qui nous fait aimé les raquettes et surtout appris à observer la nature. Il a nous fait bénéficier de ses talents de photographe, puisque la plupart des photos de ce chapitre ont été faites par lui.


Les restaurants de notre séjour

Au cours de notre séjour, nous avons fréquenté quelques restaurants que nous vous présentons ci-dessous :

Sur les pistes

Le YANAÏ

Une cuisine venue d’ailleurs légèrement épicée et goûteuse qui permet de s’évader dans un décor très raffiné. Récemment ouverts, les concepteurs méritent la réussite. Nous avons apprécié. LE YANAÏ Route de la Tania émail contact@leyanai.com http://leyanai.com téléphone +33 (0) 479 041 211 73550 Méribel les Allues (une navette permet de regagner les remontées pour rejoindre Meribel et Courchevel )

TAJINE DE POULET AU CITRONS CONFITS

Le refuge du bois Champagny le Haut

C’est un refuge typique pour découvrir une bonne illustration de la cuisine locale riche en calories et raisonnable en prix. En plus, nous avons été agréablement surpris par une décoration constituée d’objets hétéroclites témoins de notre temps. Rue Michel Ruffier-Lanche Le Bois — Champagny le Haut 73350 Champagny-en-Vanoise refuge.lebois@vanoise-parcnational.fr

LE REFUGE, ON MANGE LOCAL DANS UN MUSÉE

Le Bistrot du Praz

Nous étions au Praz lieu hautement symbolique avec son tremplin olympique, et nous avons été attirés par cet établissement dont l’accueil chaleureux et la carte est très alléchante. Notre choix se porte sur le plat du jour très bien cuisiné et très goûteux. Nous avons terminé par de très bonnes glaces maison. Bon rapport qualité-prix. Le Bistrot du Praz Rue de la Chapelle 73120 Courchevel le Praz +33 (0)4 79 08 41 33
contact@bistrotdupraz.fr

LE PLAT DU JOUR

À Courchevel

Mama Mia

Nous avons aimé ce restaurant, typiquement italien. L’accueil est très agréable, la cuisine authentique et savoureuse. Nous y sommes allés et revenus pour déguster d’autres spécialités. Pour une grand faim et un des plats les plus réputés, choisissez la véritable Milanaise de côte de veau panée, roquette, tomates Cerises et Grana.

LA CÔTE DE VEAU À LA MILANAISE

Le Polar Café

C’est le rendez-vous chaleureux et décontracté aux pieds des pistes si l’on veut manger vite, bien, frais, fait maison, voici une adresse qui vous donnera satisfaction. Cela change tous les jours, la salade, la tarte, la pâtisserie auxquelles il faut rajouter les grands classiques, sandwichs, et autres plats salés. Leur point fort, les pâtisseries exceptionnelles et les chocolats viennois à tomber Rapport qualité-prix assuré. LE POLAR CAFÉ LA CROISETTE COURCHEVEL +33 6 66 31 95 25

LE POLAR CAFÉ, TOUT EST FAIT MAISON

LE TREMPLIN

C’est le restaurant incontournable de Courchevel. Situé en plein centre de la station, c’est l’établissement qui propose une carte inventive entre tradition et modernité, très fournie en produits de la mer, mais les autres mets sont aussi présents. On peut manger selon son appétit et boire selon ses moyens, car la carte des vins est très riche, puisqu’ on y trouve aussi bien un Romanée- Conti de 1961 qu’un vin blanc d’Apremont. LE TREMPLIN La croisette, 73120 Courchevel 04 79 08 06 19

LE TREMPLIN

En conclusion, un très beau séjour qui nous a fait découvrir et aimer la pratique des raquettes dans des conditions exceptionnelles grâce à Georges Reychler de Raquette Évasion.

Raquette Évasion + 33 6 80 33 56 11 http://www.raquette-evasion com

PHOTOS Georges Reychler SITE : www.rando-photo-montagne.fr 06 74 31 73 83

PHOTOS PRO (PAUL ET RAYDO OBADIA) FÉVRIER 2019


L’ATELIER D’ÉMILE

C’est toujours utile d’avoir de bonnes adresses hors de Nice. Cette fois-ci, nous allons vous faire partager notre dernière découverte : à moins de 10 km de Nice vers l’est, en bordure de mer, sur un port, avec une cuisine agréable, vous trouverez L’ATELIER D’ÉMILE sur le port de BEAULIEU SUR MER.

Un peu d’histoire 

Pratiquement tout le monde connaît le fameux restaurant, qui fêtera ses cinquante ans en 2019 : « AFRICAN QUEEN ». Depuis 35 ans, Gilbert VISSIAN est aux commandes de cet établissement. En 2016, avec son épouse Annie, ils décident de créer sur le port un bistrot différent en conservant les principes de base : convivialité et beaux produits. L’ AFRICAN QUEEN possédait des bureaux et une cave sur le port qui servirent d’écrin à L’ATELIER D’ÉMILE, comme le prénom du grand-père de Gilbert VISSIAN . Lors de notre passage, nous avons opté pour une table en plein soleil, très appréciée en ce début d’hiver.

L’ATELIER D’ÉMILE 

La prise en main de cet établissement est confiée, pour le service à Grégory MARTINEZ  et pour la cuisine à Olivier BELLONE. Tous les deux sont toujours à l’affût des nouveautés et font évoluer la carte tous les quinze jours.

Aux commandes de l’Atelier d’Émile

Parmi les 8 entrées proposées

La fricassée de Seiches aux chanterelles sur une tombée d’épinards frais et la panisse croustillante 14 €
Le Coulommiers à la truffe pommes fondantes et tartine de confiture La petite « Mitzuna » verte et croquante (Végétarien) 8 €

Parmi les sept plats

Le pavé de Cabillaud simplement rôti à la peau sur un velouté de palourdes au potimarron des légumes, des palourdes et des moules 22 €
Les Noix de Saint Jacques juste snackées, quelques légumes du moment, bouillon de crustacés légèrement crémé , raviole croustillante de scampi 22
Les merveilleuses Lasagnes végétariennes d’Anaïs. Les légumes de saison. La compotée de tomates fraîches, le gorgonzola et la petite salade verte et croquante 18 €

Parmi les desserts

Les desserts du jour
La crème anglaise et ses sauces
Bon à savoir :
L’ATELIER D’ÉMILE Port de Plaisance 06310-Beaulieu/mer
Tél : +33(0)4 93 80 03 45
Site internet : Cliquez ICI
Facebook : Cliquez ICI
Instagram : Cliquez ICI
#latelierdemile
@latelierdemile

En conclusion : Une bonne adresse à découvrir pour profiter d’un environnement calme et ensoleillé et d’une cuisine raffinée et goûteuse. Un service voiturier est à disposition.

Photos PRO et l’Atelier d’Émile

PRO Paul et Raydo Obadia Janvier 2019

Les Agitateurs

Il était une fois, en 2012, trois étudiants de l’Institut Paul BOCUSE à Lyon que leur origine sudiste avait rapproché.

SAMUEL, originaire de Hyères, avait baigné dans la cuisine de ses parents restaurateurs et sa voie était toute tracée. JULIETTE arrivait de Manosque et après des études d’architectures, elle avait délaissé les plans de masse pour les plans culinaires. Quant à PIERRE-JEAN, il avait quitté la luminosité de Nice pour les brumes lyonnaises de ce très réputé institut, pour se perfectionner en gestion.

Leurs diplômes en poche, JULIETTE et SAMUEL entament un parcours dans la haute gastronomie des établissements les plus étoilés : La RÉSERVE DE BEAULIEU *, LA PINEDE ***, TROISGROS ***, LE BRISTOL***, PASSAGE 53 **. Mais comme un bonheur n’arrive jamais seul, Cupidon s’est permis de décocher une flèche en sucre pour les réunir.

PIERRE-JEAN, décroche un master en gestion à l’école de Management de Lyon. Son sésame en poche, il affûte ses premières armes à SHANGHAI, en exerçant une fonction prémonitoire, puisqu’il devient chef de projet en supervisant l’ouverture de plusieurs restaurants. 

Mais l’appel du sud est plus fort que tout et en décembre 2017, les trois amis décident de s’associer pour ouvrir un restaurant.

Une limite est fixée entre Aix et Nice. Commence donc le long chemin des visites d’établissements plus ou moins glauques. C’est alors que les anges de la restauration leur ouvrent les portes d’un établissement rue Bonaparte, en plein du nouveau quartier « Le Marais de Nice ». L’affaire est conclue. Avec peu de moyens, ils entament des travaux de rénovation.

Les trois associés

Rien ne se fait sans un grain de folie et nos trois compères veulent bousculer les codes de la restauration. Ils décident de profiter de leur expérience pour proposer une nouvelle cuisine, novatrice et conviviale, inscrite dans un réseau de producteurs locaux. « Les Agitateurs » étaient nés, avec une ouverture en MAI 2018.

Les Agitateurs Angle rue Bonaparte et François Guisol

Des formules innovantes, surprenantes, où le mélange des goûts est comme d’innombrables bombes à retardement qui explosent en bouche pour le bonheur de nos papilles. Le seul problème, c’est que c’est tellement bon qu’on en redemanderait…

Les formules

le soir, Les Agitateurs proposent une formule six séquences « De l’inattendu au plat de réconfort ». Si vous êtes végan, il suffit de l’annoncer lors de votre réservation.

Une des formules du soir à 44 €
Tuiles de socca, mayonnaise à l’anchois, zeste de citron et herbes fraiches
Ballade au Mont Boron, gnocchis de pain grillé et velouté de topinambours
Saint Jacques de plongée, sarrasin et légumes rôtis au beurre d’algues
Suprême de pintade fermière, oignons, foin et vin jaune
Boule de neige, crème de marron, mascarpone, meringues et sorbet mandarine

Formule déjeuner

Formule déjeuner 17 € – 22 € – 26 €

Formule Suggestions de saisons

Formule brunch le dimanche à 27 €

Pour presque tout savoir 

Les agitateurs ont choisi leurs fournisseurs, pour les fruits et légumes, le producteur André Luciano du cours Saléya, pour le poisson (Pilou 58 bd Gambetta Nice) pour la boucherie (José 40 rue Bonaparte Nice), Dordonat pour le pain 19 rue Barla, à Hyères, le domaine du moulin pour les légumes et chez Joëlle à LA CRAU pour tous les agrumes.

Quand les agitateurs vont au restaurant, voici leurs préférences Le Goupil 21 Rue Barla 06300 Nice, Alto Resto 10 Rue Fodéré, 06300 Nice et le Lavomatique 11 rue du Pont Vieux, 06300 Nice.

Bon à savoir : Les Agitateurs 24 rue Bonaparte 06300 Nice
Tél : 09 87 33 02 03 Email : Lesagitateursnice@gmail.com
Mercredi 12 h – 14h :: 19h30 – 22h
Jeudi 12 h – 14h :: 19h30 – 22h
Vendredi 12 h – 14h :: 19h3h – 22h
Samedi midi fermé :: 19h30 – 22h
Dimanche 11h30 – 15h :: 19h30 – 22h
FERMETURE : Lundi – Mardi
Facebook : Cliquez ici
Instagram : cliquez ici
Site Internet : Cliquez ici

En conclusion : une adresse à essayer, à adopter et à recommander.
Photos : Pro et avec l’aimable autorisation de Thomas Audiffren
PRO  Paul et Raydo Obadia Janvier 2019


LE LASCAR

Présentation

On assiste depuis quelques années à une transformation du quartier Garibaldi-port que l’on surnomme « Le petit marais niçois ». C’est devenu un lieu branché et cosmopolite.

La conséquence : la création de nombreux établissements qui proposent une restauration attractive qui couvre tous les genres. Nous nous sommes intéressés à cette métamorphose et nous vous proposons de découvrir quelques exploitations au fur et à mesure de notre prospection.

Le dernier né, c’est le Lascar, que nous pourrions qualifier de bar à cocktails, bar à tapas et cuisine bistronomique. En effet, depuis août 2018, une équipe très sympathique, vous propose de découvrir, au 10 rue Lascaris, une gamme de cocktails très originaux, des tapas et surtout de passer un moment très agréable.

Les cocktails

À consommer avec modération
Dénomination Cocktails Les signatures
Chandra Sour : Gin Hendricks (4cl), Sirop de basilic et Piment Maison, Miel de la Vésubie Blanc d’Œuf 14
Fresh Hulk : Gin Hendricks (4cl), Menthe, Miel de la Vésubie, Jus Aloe-si 14
Jessy James :  Whisky Jack Daniel’s (5cl), menthe, Angostura, Sucre blanc, Ginger Beer Bio 14
#AK : Gin Hendricks (4cl), Sirop de Pamplemousse, Perrier, Huiles Essentielles d’Oranges Sauvages 14
Corleone: Rhum Sailor Jerry (4cl), Angostura, Sucre, Sirop Fumé Maison 14
L’Osée : Vodka Ketel One (4cl), Bailey’s, Café, Sirop chocolat/cookie, Sucre de canne, Noix de Muscade 14
Le Lascar : Gin infusé, Cointreau, Sucre, Angostura, Herbes de la Vésubie, Cranberry, Ginger Beer Bio 15
Le Cocktail de Romain : selon l’humeur du barman 14
Dénomination Cocktails les classiques
Margarita : Téquila (4cl), Jus de Citron, Cointreau
Cuba Libre : Rhum Sailor (4cl), Coca-Cola, Jus de citron vert
Martini Dry : Gin (3cl), Vermouth Blanc (2cl), zest de citron
Old Fashion : Whisky (4cl), sucre, Angostura
Gin Tonic : Gin (4cl), Schweppes, citron vert
Cosmopolitan : Vodka (4cl), Cointreau, citron vert, cranberry
Bloody Mary : Vodka (4cl), jus de tomates, citron, Tabasco, sel de cèleri
Caïpirinha : Cachaça (4cl), citron vert, sucre
Mojito : Rhum Havana (3 ans), menthe fraiche, citron vert, sucre de canne, eau gazeuse
Moscow Mule : Vodka (4cl), citron vert, ginger beer Bio
Mint Julep : Bourbon (4cl), menthe fraiche
À consommer avec modération
  • Toasts de chèvre chaud, miel de la Vésubie 7 €
  • Camembert rôti, au lait cru non pasteurisé 10 €
  • Guacamole maison & tortillas 7 €
  • Brochette de poulet Yakitori, au sésame 7 €
  • Saucisson « label rouge » (225g), Cornichons, Beurre 9 €
  • Boîte de sardines “Titus” Entières à l’Huile d’Olive, Beurre Citron 6 €
  • Assortiment de Fromages et de Charcuteries 18 €
  • Duo de Muffins salés, pomme, lard et Bleu d’Auvergne 6 €
  • Tapas du moment (voir ardoise)
Saucisson « label rouge » (225g) Cornichons, Beurre
Guacamole maison & tortillas
Brochette de poulet Yakitori, au sésame
Assortiment de Fromages et de Charcuteries
Camembert rôti, au lait cru non pasteurisé
L’équipe du Lascar
Jessica (chef et serveuse) Romain Barman Mixologue) Pépito (Gérant avec Magali)

En conclusion, une adresse très conviviale pour tester un cocktail étonnant, tout en dégustant une ou plusieurs assiettes de tapas. De plus, c’est facile à retenir, Le Lascar 10 rue Lascaris à Nice. Un conseil, surveillez Facebook, car vous y découvrirez la programmation des événements. Suivez également le Lascar sur Instagram.

PRO Paul Raydo Obadia Décembre 2018

Photos PRO et Le Lascar

Le Grand Large

Nous avons découvert un vrai restaurant traditionnel où la cuisine est familiale :

LE GRAND LARGE : 7 Route du Bord de Mer, 06270 Villeneuve-Loubet 04 93 20 55 13.

Nous avons été accueillis par les époux CENCIARINI. L’un est aux fourneaux et l’autre au service.

Éric CENCIARINI

Parmi les nombreux atouts, nous en avons retenu au moins trois :

  1. Une situation exceptionnelle au bord de mer avec, chose rarissime, un grand parking réservé à la clientèle.
  2. Une cuisine familiale qui change au gré des approvisionnements
  3. Un accueil très sympathique et un service conforme au style de cuisine, toujours un petit mot agréable avec chaque plat.

Voici le menu du midi du jour lorsque nous avons déjeuné :

MENU

Voici les trois entrées du jour :Soupe de poissons « Fait Maison »Saussisson chaud de Lyon

Moules farcies

Voici les trois plats du jour :

Noix de saint-jacques

Blanquette de veau « à l_ancienne »

Filets de rougets «au beurre persillé»

Ouvert tous les jours de 12 h à 14 h sauf le mercredi.

Pour y arriver, il faut prendre la route du bord de mer de Villeneuve Loubet en direction de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Attention, le restaurant se trouve sur le côté droit, juste après l’établissement France Haie. Ne pas dépasser le panneau indiquant la limite « est  » de Villeneuve-Loubet. C’est simple, c’est bon,  pas de superflu. C’est une cuisine faite maison. Vous pouvez commandez un plat suivant les saisons lors de votre réservation. Tél : 04 93 20 55 13.

Particularité : pas l’ordinateur, pas de site internet, pas de mail, l’addition est faite à la main par Monsieur Cenciarini !

PRO  Paul et Raydo Obadia novembre 2018

Photos PRO

 

 

 

 

 

Ottawa-Toronto-Niagara

1- la Capitale du Canada Ottawa

De Montréal, nous partons pour la capitale du Canada. En 1857, c’est Ottawa que la reine Victoria choisit parce que cette ville était située entre Montréal et Toronto et le long de la frontière entre l’Ontario et le Québec. La colline du Parlement est le lieu où est construit le Parlement du Canada d’inspiration néo-gothique avec des influences flamandes, françaises et anglaises. Nous avons pu pénétrer exceptionnellement dans le parlement pour assister aux débats de l’assemblée.

OTTAWA LE PARLEMENT.jpg

Dans l’environnement de la colline, nous avons découvert le canal Rideau qui date du début du XIXe siècle et qui s’étend sur 202 km, le long des rivières Rideau et Cataraqui.

OTTAWA VUE GENERALE

Puis nous sommes rendus au Marché  ByWard Market ou Marché By est un quartier d’Ottawa. Un lieu de convergence des communautés où l’on trouve toutes sortes de boutiques et de nombreux restaurants.

OTTAWA QUELQUES BOUTIQUES.jpg

MONTEBELLO

Pour passer la nuit nous avons pris la direction le château de Montebello (Hôtel Fairmont) Le Château Montebello, le plus grand chalet en bois rond du monde, situé au cœur d’un des plus charmants villages de la région de l’Outaouais. Un complexe fabuleux pour découvrir toues les activités incluent golf, ski de fond, raquettes, curling, tennis, squash, Expérience Land Rover, sports nautiques et bien d’autres.

2- le Parc Animalier Oméga

Pas très loin de Montebello, nous avons rejoint le parc animalier Oméga.

OMEGA-3

Nous avons pu admirer et approcher pour certains les animaux sauvages, mais originaux du Canada : wapitis, bisons, loups, ours… dans leur milieu naturel.

OMEGA-1.jpgLe parc est très vaste et tout en circulant en voiture nous avons découvert ces animaux en voiture en parcourant les 20 sites naturels. À l’entrée, nous achetons des carottes pour nourrir certaines bêtes, seule nourriture autorisée.

OMEGA-2.jpg

Deux animations nous ont permis d’approcher les grands oiseaux sauvages et les loups. Pour l’anecdote, Joe Dassin, a séjourné sans le parc pour écrire par la suite la chanson, l’Été indien.

OMEGA-4.jpg

3- En route pour Toronto et Niagara

Depuis Montréal, départ pour Toronto et Niagara. Cette fois, nous avons délaissé la voiture pour l’avion, car la distance entre les deux villes est de 541 km. Au bout de 50 minutes, arrivée à Toronto et location d’une voiture pour aller aux chutes du Niagara distantes de 128 km par la route qui longe le lac Ontario.

NIAGARA-1

De notre hôtel, nous apercevons les chutes et la vapeur d’eau qui se dégage. Les chutes sont uniques au monde, mais il existe mille façons d’en faire l’expérience. De jour ou de nuit, à pied ou en bateau, les chutes du Niagara nous émerveillent par leur immensité. Nous avons constaté une différence entre les chutes canadiennes et les chutes américaines. Les plus belles sont du côté canadien. Quelques chiffres étonnants : longueur du bord : 323,08 m ; hauteur : 53,6 m ; volume d’eau : 567 811 litres/sec.

VUE CHUTE NIAGARA

Chez Ruth’s Chris Steak House, nous avons testé un excellent restaurant .  Viandes exceptionnelles , très bons vins et un service parfait. Cependant l’addition est conforme à la qualité.

Ruths-Chris-Steak-House

4- Croisière sur chutes du Niagara

Impossible de visiter les chutes sans passer par la traditionnelle croisière pour approcher les pieds des chutes. Aventure impressionnante, par la force qui se dégage et surtout par les éclaboussures importantes. Heureusement que nous avions des protections, rouges pour le côté canadien, bleus, pour le côté américain.

croisière.jpg

5- Visite Niagara-on the-lake.

VUE GENERALEAprès cette expérience, direction Niagara on the lake. Nous sommes tombés sous le charme du village historique de cette bourgade d’inspiration anglaise, connu comme le plus joli village du Canada. Nous avons apprécié le cachet des boutiques et restaurants le tout, à proximité des vignes et des vignobles.

VIGNES.jpg

6- Toronto et retour à Montréal

Toronto est la plus grande ville du Canada et la capitale de la province de l’Ontario. Elle se situe dans le sud-est du Canada, sur la rive nord-ouest du lac Ontario. C’est une ville gigantesque où les tours sont imposantes. C’est un mélange de lieux historiques comme le fameux Distillery District qui est un quartier historique du centre-ville de Toronto et les gratte-ciel qui se côtoient.

la tour CN-1.jpgMais le plus, c’est la Tour CN. Du haut de ses 553,33 m, la Tour CN est le symbole le plus connu et célébré au Canada. Le panorama est époustouflant et pour les amateurs de sensations fortes, vous avez la possibilité de faire L’HAUT-DA CIEUX qui est la plus haute promenade mains libres au monde sur un rebord de 1,5 m. Nous ne l’avons pas fait. Mais en revanche, nous avons pris l’ascenseur avec une cage à paroi de verre, franchissant la distance de 346 m en 58 secondes, ce qui lui donne la réputation de premier ascenseur au monde.

la tour CN-2.jpg

Toronto est une ville gigantesque, très américanisée où nous avons testé quelques restaurants.

RESTAURANT AMSTERDAM

Quelques curiosités linguistiques pour terminer :

  • Le mot vidange est synonyme de déchets, d’ordures ou de poubelles et donc les éboueurs sont des vidangeurs.
  • Une chaudière est synonyme de seau, donc vous ne serez pas étonné si vous entendez « As-tu bien rangé la chaudière sous le lavabo ? »
  • Le service des immatriculations est dénommé : Service du suivi du privilège de circuler. 
  • Lorsqu’un bus scolaire s’arrête pour laisser monter ou descendre les enfants, la circulation s’arrête des deux côtés circuler.
  • Remplacez le terme ambigu de Chat par clavardage, formé à partir des mots CLAVier et bavARDAGE.
Corine et Philippe

Un grand MERCI à nos amis Corine et Philippe  pour ce voyage intense et réussi. Ils nous ont pilotés à merveille dans ce pays qui a su garder ses racines francophones.

PRO Paul et Raydo Obadia septembre 2018

Photos PRO et Philippe

Québec-Tadoussac (Baleines)-Scott

Québec-Tadoussac (Baleines)-Scott

1- Québec

Nos amis Corine et Philippe, des Français devenus canadiens, viennent nous chercher à l’hôtel pour nous accueillir chez eux, une très belle villa  dans la municipalité de  Carignan, distante de Montréal de 26 km.

Nous devons prendre la voiture en direction de la ville de Québec, distante de 280 km. La route, très rectiligne est une sorte d’autoroute gratuite, comme toutes les autres au Québec. Dans cette ville, le quartier à visiter est le vieux Québec où est situé notre hôtel, Le Champlain. QUEBEC LE CHATEAU FRONTENAC.jpg

Très pratique et très fonctionnel. On domine le Château Frontenac. En fait, c’est ’un hôtel qui a été mis en chantier en 1892 sur l’ancien château Haldimand. L’architecte est un américain qui a voulu donner naissance à cet hôtel aux allures d’un monument du 16e siècle. Le château Frontenac est un hôtel Fairmond qui compte 700 chambres et 20 suites décorées de meubles antiques des années 1920. Toute la décoration est d’inspiration historique et les Américains ne se sont pas insensibles à cette invitation à la vie de château et d’autres festivités comme le fameux rituel lié au traditionnel repas de Noël.

L’indispensable funiculaire permet de relier le Petit Champlain dans la Basse-Ville à la terrasse Dufferin en haut du Cap Diamant. Le petit Champlain au sud de la place Royale est composé de rues étroites bordées de boutiques de produits exclusifs et des bistros uniques. Nous en avons testé un, le Lapin sauté, très typique qui propose des plats d’inspiration québécoise.

PETIT CHAMPLAIN

2- Après la Citadelle de Québec, les chutes de Montmorency et direction Tadoussac.

Nous terminons notre visite de la ville par une visite de la Citadelle de Québec et les plaines d’Abraham. Nous découvrons ce lieu historique national, son architecture ainsi que la vue spectaculaire sur Québec et le fleuve Saint-Laurent.

QUEBEC LA CITADELLE ET EL SAINT LAURENT

Nous continuons sur les plaines d’Abraham qui sont un lieu d’affrontement des empires français et anglais en quête d’hégémonie. Aujourd’hui, c’est comme le Central Park de New York, un véritable poumon au cœur de la ville de cent trois hectares de plaines et de vallons fleuris.

3- Chutes de Montmorency.

Nous partons de Québec direction nord-est, vers la ville de Tadoussac à 215 km de Québec, mais sur la route nous faisons une halte au Parc des Chutes de Montmorency. Entre fleuve et falaises, c’est un des sites les plus spectaculaires de la province. Avec ses 83 mètres de hauteur, soit 30 mètres de plus que les chutes du Niagara, l’imposante chute Montmorency domine le paysage, un panorama à vous couper le souffle. si vous êtes beaucoup plus actifs que nous, vous pouvez faire un tour en tyrolienne qui domine les chutes sur une longueur de 300 mètres ou bien emprunter la via ferrata.

CHUTES DE MONTMORENCY QUEBEC.jpg

4-Tadoussac

LE TRAVERSIERNous longeons la rive sud du Saint Laurent pour arriver au merveilleux village de Tadoussac. Pour cela, nous utilisons le traversier (ferry) pour rejoindre la porte d’entrée de la région Côte-Nord. Surplombant la baie de Tadoussac qui est reconnue pour faire partie des plus belles baies et le fjord du Saguenay, ce bel hôtel de villégiature légendaire domine la colline surplombant la baie. Ce village est aussi le point de départ de croisières pour l’observation des baleines.

TADOUSSAC VUE.jpg

4- la rencontre avec les Baleines

Tadoussac a toujours été une destination privilégiée pour les baleines et les humains. La rencontre du Saint-Laurent et du fjord Saguenay crée un brassage des eaux propice à l’alimentation des mammifères marins. C’est l’un des meilleurs sites d’observation de baleines au monde.

L’estuaire du Saint-Laurent fait le lien entre les eaux douces du fleuve et les eaux salées du golfe. Il abrite une vallée sous-marine d’une profondeur de 200 mètres avec des zones de plus de 300 mètres. Nous nous sommes rapprochés du centre de découverte du milieu marin situé aux Escoumins pour notre croisière. Étant donné que l’eau est à 5 degrés, il est nécessaire de porter un équipement adapté et bien se couvrir; un bonnet et une paire de gants sont les bienvenues.preparation croisière.jpg

les excouminsNous avions bien choisi notre compagnie pour la croisière, car pour l’observation, un Zodiac est préférable à grand bateau. Pour le Zodiac, privilégiez celui où l’on peut se lever. Pour notre expérience nous avions un capitaine formidable, en la personne de Pierre Olsen. Pierr OlsenLe temps était beau, mais avec du brouillard. Quelques consignes et nous voilà partis. Assez rapidement, nous entendons le premier souffle d’une baleine que nous entre apercevons au loin. Après deux ou 3 observations, nous changeons de direction, et nous apercevons des bélugas (le béluga est la baleine résidente à l’année, à maturité, le béluga est totalement blanc, c’est une espèce très protégée). Nous arrivons enfin sur un nouveau lieu d’observation et cette fois-ci, notre capitaine exulte, à droite à gauche des baleines qui se nourrissent et qui passent assez proche de nous. Spectacle féérique et inoubliable. Notre capitaine nous dit que nous sommes chanceux.LES BALEINES

Nous quittons Les Escoumins pour rejoindre, par le traversier, la ville les trois pistoles qui se trouve sur la rive sud du Saint-Laurent à environ 250 kilomètres de Québec. Une halte à Scott où nous passons la nuit dans un chalet « la cache à Maxime », avant le retour à Montréal.

LA CACHE A MAXIME

Curiosités :
Pour le mot Impasse, utilisez l’expression Cul-de-sac
Utilisez magasiner, au lieu de « faire du shopping »
Si vous voyez un écriteau avec Vente de Garage, avec une date et une adresse, c’est tout simplement d’une vente d’objets hétéroclites d’un particulier devant son garage

À très vite pour la suite…

Les capitales Ottawa, Toronto et les chutes du Niagara

PRO Paul et Raydo Obadia septembre 2018

Photos PRO et Philippe Javieze