Les Agitateurs

Il était une fois, en 2012, trois étudiants de l’Institut Paul BOCUSE à Lyon que leur origine sudiste avait rapproché.

SAMUEL, originaire de Hyères, avait baigné dans la cuisine de ses parents restaurateurs et sa voie était toute tracée. JULIETTE arrivait de Manosque et après des études d’architectures, elle avait délaissé les plans de masse pour les plans culinaires. Quant à PIERRE-JEAN, il avait quitté la luminosité de Nice pour les brumes lyonnaises de ce très réputé institut, pour se perfectionner en gestion.

Leurs diplômes en poche, JULIETTE et SAMUEL entament un parcours dans la haute gastronomie des établissements les plus étoilés : La RÉSERVE DE BEAULIEU *, LA PINEDE ***, TROISGROS ***, LE BRISTOL***, PASSAGE 53 **. Mais comme un bonheur n’arrive jamais seul, Cupidon s’est permis de décocher une flèche en sucre pour les réunir.

PIERRE-JEAN, décroche un master en gestion à l’école de Management de Lyon. Son sésame en poche, il affûte ses premières armes à SHANGHAI, en exerçant une fonction prémonitoire, puisqu’il devient chef de projet en supervisant l’ouverture de plusieurs restaurants. 

Mais l’appel du sud est plus fort que tout et en décembre 2017, les trois amis décident de s’associer pour ouvrir un restaurant.

Une limite est fixée entre Aix et Nice. Commence donc le long chemin des visites d’établissements plus ou moins glauques. C’est alors que les anges de la restauration leur ouvrent les portes d’un établissement rue Bonaparte, en plein du nouveau quartier « Le Marais de Nice ». L’affaire est conclue. Avec peu de moyens, ils entament des travaux de rénovation.

Les trois associés

Rien ne se fait sans un grain de folie et nos trois compères veulent bousculer les codes de la restauration. Ils décident de profiter de leur expérience pour proposer une nouvelle cuisine, novatrice et conviviale, inscrite dans un réseau de producteurs locaux. « Les Agitateurs » étaient nés, avec une ouverture en MAI 2018.

Les Agitateurs Angle rue Bonaparte et François Guisol

Des formules innovantes, surprenantes, où le mélange des goûts est comme d’innombrables bombes à retardement qui explosent en bouche pour le bonheur de nos papilles. Le seul problème, c’est que c’est tellement bon qu’on en redemanderait…

Les formules

le soir, Les Agitateurs proposent une formule six séquences « De l’inattendu au plat de réconfort ». Si vous êtes végan, il suffit de l’annoncer lors de votre réservation.

Une des formules du soir à 44 €
Tuiles de socca, mayonnaise à l’anchois, zeste de citron et herbes fraiches
Ballade au Mont Boron, gnocchis de pain grillé et velouté de topinambours
Saint Jacques de plongée, sarrasin et légumes rôtis au beurre d’algues
Suprême de pintade fermière, oignons, foin et vin jaune
Boule de neige, crème de marron, mascarpone, meringues et sorbet mandarine

Formule déjeuner

Formule déjeuner 17 € – 22 € – 26 €

Formule Suggestions de saisons

Formule brunch le dimanche à 27 €

Pour presque tout savoir 

Les agitateurs ont choisi leurs fournisseurs, pour les fruits et légumes, le producteur André Luciano du cours Saléya, pour le poisson (Pilou 58 bd Gambetta Nice) pour la boucherie (José 40 rue Bonaparte Nice), Dordonat pour le pain 19 rue Barla, à Hyères, le domaine du moulin pour les légumes et chez Joëlle à LA CRAU pour tous les agrumes.

Quand les agitateurs vont au restaurant, voici leurs préférences Le Goupil 21 Rue Barla 06300 Nice, Alto Resto 10 Rue Fodéré, 06300 Nice et le Lavomatique 11 rue du Pont Vieux, 06300 Nice.

Bon à savoir : Les Agitateurs 24 rue Bonaparte 06300 Nice
Tél : 09 87 33 02 03 Email : Lesagitateursnice@gmail.com
Mercredi 12 h – 14h :: 19h30 – 22h
Jeudi 12 h – 14h :: 19h30 – 22h
Vendredi 12 h – 14h :: 19h3h – 22h
Samedi midi fermé :: 19h30 – 22h
Dimanche 11h30 – 15h :: 19h30 – 22h
FERMETURE : Lundi – Mardi
Facebook : Cliquez ici
Instagram : cliquez ici
Site Internet : Cliquez ici

En conclusion : une adresse à essayer, à adopter et à recommander.
Photos : Pro et avec l’aimable autorisation de Thomas Audiffren
PRO  Paul et Raydo Obadia Janvier 2019


LE LASCAR

Présentation

On assiste depuis quelques années à une transformation du quartier Garibaldi-port que l’on surnomme « Le petit marais niçois ». C’est devenu un lieu branché et cosmopolite.

La conséquence : la création de nombreux établissements qui proposent une restauration attractive qui couvre tous les genres. Nous nous sommes intéressés à cette métamorphose et nous vous proposons de découvrir quelques exploitations au fur et à mesure de notre prospection.

Le dernier né, c’est le Lascar, que nous pourrions qualifier de bar à cocktails, bar à tapas et cuisine bistronomique. En effet, depuis août 2018, une équipe très sympathique, vous propose de découvrir, au 10 rue Lascaris, une gamme de cocktails très originaux, des tapas et surtout de passer un moment très agréable.

Les cocktails

À consommer avec modération
Dénomination Cocktails Les signatures
Chandra Sour : Gin Hendricks (4cl), Sirop de basilic et Piment Maison, Miel de la Vésubie Blanc d’Œuf 14
Fresh Hulk : Gin Hendricks (4cl), Menthe, Miel de la Vésubie, Jus Aloe-si 14
Jessy James :  Whisky Jack Daniel’s (5cl), menthe, Angostura, Sucre blanc, Ginger Beer Bio 14
#AK : Gin Hendricks (4cl), Sirop de Pamplemousse, Perrier, Huiles Essentielles d’Oranges Sauvages 14
Corleone: Rhum Sailor Jerry (4cl), Angostura, Sucre, Sirop Fumé Maison 14
L’Osée : Vodka Ketel One (4cl), Bailey’s, Café, Sirop chocolat/cookie, Sucre de canne, Noix de Muscade 14
Le Lascar : Gin infusé, Cointreau, Sucre, Angostura, Herbes de la Vésubie, Cranberry, Ginger Beer Bio 15
Le Cocktail de Romain : selon l’humeur du barman 14
Dénomination Cocktails les classiques
Margarita : Téquila (4cl), Jus de Citron, Cointreau
Cuba Libre : Rhum Sailor (4cl), Coca-Cola, Jus de citron vert
Martini Dry : Gin (3cl), Vermouth Blanc (2cl), zest de citron
Old Fashion : Whisky (4cl), sucre, Angostura
Gin Tonic : Gin (4cl), Schweppes, citron vert
Cosmopolitan : Vodka (4cl), Cointreau, citron vert, cranberry
Bloody Mary : Vodka (4cl), jus de tomates, citron, Tabasco, sel de cèleri
Caïpirinha : Cachaça (4cl), citron vert, sucre
Mojito : Rhum Havana (3 ans), menthe fraiche, citron vert, sucre de canne, eau gazeuse
Moscow Mule : Vodka (4cl), citron vert, ginger beer Bio
Mint Julep : Bourbon (4cl), menthe fraiche
À consommer avec modération
  • Toasts de chèvre chaud, miel de la Vésubie 7 €
  • Camembert rôti, au lait cru non pasteurisé 10 €
  • Guacamole maison & tortillas 7 €
  • Brochette de poulet Yakitori, au sésame 7 €
  • Saucisson « label rouge » (225g), Cornichons, Beurre 9 €
  • Boîte de sardines “Titus” Entières à l’Huile d’Olive, Beurre Citron 6 €
  • Assortiment de Fromages et de Charcuteries 18 €
  • Duo de Muffins salés, pomme, lard et Bleu d’Auvergne 6 €
  • Tapas du moment (voir ardoise)
Saucisson « label rouge » (225g) Cornichons, Beurre
Guacamole maison & tortillas
Brochette de poulet Yakitori, au sésame
Assortiment de Fromages et de Charcuteries
Camembert rôti, au lait cru non pasteurisé
L’équipe du Lascar
Jessica (chef et serveuse) Romain Barman Mixologue) Pépito (Gérant avec Magali)

En conclusion, une adresse très conviviale pour tester un cocktail étonnant, tout en dégustant une ou plusieurs assiettes de tapas. De plus, c’est facile à retenir, Le Lascar 10 rue Lascaris à Nice. Un conseil, surveillez Facebook, car vous y découvrirez la programmation des événements. Suivez également le Lascar sur Instagram.

PRO Paul Raydo Obadia Décembre 2018

Photos PRO et Le Lascar

MANGER NICOIS : C’EST POSSIBLE

Receta de Jou : de la gare au piano

MARC SEASSAUMarco SEASSAU est un personnage haut en couleur, un passionné de la cuisine niçoise. Son parcours est pour le moins curieux.

Depuis tout jeune, il admire sa mère et sa grand-mère qui cuisinent tous les jours les recettes traditionnelles niçoises.

Mais dans la famille on est cheminot de père en fils, et donc, il abandonne son projet d’école hôtelière pour devenir aiguilleur à la SNCF, très vite il devient contrôleur : un beau métier agréable et de contacts.

Cependant, la cuisine est inscrite dans ses gènes. C’est même une accroche pour la drague. Pour faire connaissance, avec des copains, il propose aux filles de cuisiner pour elles. Un bon plat niçois, ça ne se refuse pas. Il crée une adresse Facebook pour échanger avec des copains la « receta de jou » et chacun apporte sa contribution. 

Un jour, à la place de la gare du sud, il passe devant « La cantina » qui est à vendre. Une onde positive pénètre en lui, il sait que ce local sera le sien. Ce n’est pas facile, au bout de 25 ans de SNCF, il faut demander un congé de 5 ans, puis affronter les banquiers qui sont frileux, après tout ce n’est pas le métier de Marco mais les portes s’ouvrent et c’est le début de la grande aventure. L’enseigne change et devient la « Receta de Jou ».

RECOMPENSETout le monde met la main à la pâte et, depuis 4 ans, c’est un succès. Tout est fait sur place sauf les oignons et la sauce qui sont cuisinés à la maison. C’est un plaisir de voir travailler Marco qui a été obtenu le label cuisine Nissarde décerné par l‘Office de Tourisme et des Congrès de Nice (OTCN). Ce label est attribué aux restaurateurs par un comité technique, selon des critères de sélection portant sur :

  • le respect des recettes traditionnelles
  • la qualité des produits et des matières premières utilisées
  • la qualité de l’accueil et de l’information des clients
  • et bien sûr la conformité avec la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité.

Ces spécialités doivent aussi être cuisinées sur place avec de beaux produits.CALAMARS FARCIS. ET CUISSON SUR PLACEpsd

 Pour Marco la recette, c’est uniquement l’authenticité en tout. De l’entrée au dessert, c’est bon, tarte à la tomate et à l’ail, farcis niçois, pissaladière, socca, la morue, pan pagnat, cagades, calamars, la daube terre et mer.MARC SEASSAU. avec la socca

Voici son hit-parade des ventes.

HIT-PARADE

Mais vous aurez aussi le choix entre la tarte à la tomate et à l’ail, les capouns, la pissaladière revisitée ou bien chaque jour un plat différent, comme le jeudi les lasagnes noires ou le dimanche les encornets farcis.QUELQUES PLATS

Le choix personnel de Marc se porterait sur le civet de lapin avec les gnocchis, ou les merda de can (gnocchis verts), la grive à la polente, les capouns ou la ratatouille de sa mère. Il se dit le plus heureux des hommes et quand il part en vacances avec Agnès son épouse, aussi gourmande que lui, c’est pour faire le tour des bonnes tables.

1 menu Niçois à 16.50 €, composé par nos soins

TARTE A LA TOMATE ET AIL
Une tarte à la tomate et à l’ail 2.50 €
2 farcis 3.00 €
1 capoun 4.00 €
1 sardine farcie 3.00 €
1 dessert 4 €

Avec tout cela on ne peut que vous dire boun apeti

 

À Nice il aime bien manger :

Café Lea 31 rue Gioffredo, 06000 Nice +33 9 83 56 57 59
Chez Cane, 17 Avenue de Fabron, 06200 Nice +33 4 93 86 78 03
Lou Pistou 4 Rue Raoul Bosio, 06300 Nice +33 4 93 62 21 82

Sa salade niçoise

Pour terminer, il nous livre les ingrédients de la salade niçoise tomates, radis, céleri, cébette, basilic, œuf, olives, thon, anchois, poivrons et quand il y en a les févettes et des artichauts. De l’huile d’olive et un chicou de vinaigre.

Pour le pan-bagnat il utilise, non pas un pain rond, mais un demi-restaurant, ça pastisse moins, surtout, penser à frotter le pain avec de l’ail.

Son congé se termine l’an prochain, nous ne pensons pas que Marc SEASSAU s’arrêtera pour regagner les quais des gares, son petit sourire en dit long.

 MARCO LE CUISINIER NICOIS

Pour presque tout savoir

RECETA DE JOU  :  place Gare du Sud, 06000 Nice sur place ou à emporter. Prudent de passer des commandes
Tél. 0986253503 0680281977 seassau.marc @bbox.fr
Mefi, c’est fermé le lundi et le mardi
Du mercredi au dimanche : de 6h30 à 16hplan

PRO Paul et Raydo Obadia

Photos PRO

Un Proviseur pas comme les autres

Un Proviseur pas comme les autres…

Denis Ferault_PORTRAIT-1Nous allons vous faire partager un parcours atypique d’un homme qui aime le surpassement.

Denis FERAULT, Proviseur du Lycée des métiers Hôtellerie Restauration Paul Augier à Nice depuis septembre 2017. Ce qui le différencie de tous ses collègues, c’est qu’il est MOF (meilleur ouvrier de France). Un fait unique et rarissime pour que nous lui consacrions un article.

Pas de courte échelle.

En effet, il gravit tous les échelons par sa volonté de réussir.

Dans sa famille, aucun antécédent qui aurait pu le prédisposer à choisir cette voie. Par la force des choses, il débute, à l’âge de 15 ans sa formation d’apprenti au CFA de Besançon, ville dont il est natif, et obtient un CAP « salle ». Déjà on perçoit une volonté de se différencier puisqu’il travaille en parallèle au restaurant de son village, le Vigny.

L’homme des challenges.

POMPON JEANNE D'ARCÀ 18 ans, il s’engage dans la Marine nationale et prépare tout seul le concours d’entrée de l’école des maîtres d’hôtel de la marine nationale de Saint Mandrier. Non seulement il le réussit mais sort major de sa promotion. Il choisit le Ministère de la mer et apprend toutes les subtilités du métier et notamment, les exigences du protocole. Un jour, le Premier Ministre de l’époque, Pierre MAUROY, lui demande s’il a déjà embarqué sur un bateau, il lui fait part de son souhait de servir sur la Jeanne D’Arc. Son rêve devient réalité en 1983. Il passe trois années à découvrir les cinq continents et met en exergue le raffinement du “service à la française” en servant des hôtes prestigieux.

Après un passage à Djibouti, il démissionne de la marine au grand étonnement de ses supérieurs et prend le chemin de la vie professionnelle.

À 22 ans, avec comme seules armes sa valise et son pompon rouge, il retourne à Paris, rencontre sa future femme puis obtient son premier poste au Grand Large sur l’île d’Oléron dont la spécialité est le homard et la sole. Il aime les challenges et se présente en candidat libre, il obtient du premier coup le Brevet professionnel et le BTS. Fort de ses succès, il continue sa carrière dans les relais et châteaux et commence en Angleterre au « Manoir aux Quat’ Saisons » sous les ordres de Raymond Blanc qui lui permet de découvrir les grands crus et surtout d’avoir le privilège de servir la famille royale.

De son passage sur la Jeanne, il a gardé le besoin de changement. Donc après une immersion en terre bourguignonne à la Côte Saint-Jacques à Joigny, il retourne à Paris pour un nouveau challenge. Participer avec succès à l’obtention de deux étoiles pour la première grande table d’hôtel à Paris avec le Clos Lonchamp au sein du Méridien Étoile.

Après avoir appris presque tout, tout seul, il a envie de transmettre et d’enseigner. Il commence par Calais puis Le Touquet, Tahiti, Auxerre, il se stabilise au lycée hôtelier Savoie-Léman à Thonon-les-Bains. La compétition lui manque et il s’impose deux objectifs importants :

– Décrocher le MOF du Maître d’Hôtel en 2007. Après avoir obtenu cette distinction, son avenir change, toutes les portes s’ouvrent, il collabore pour un guide gastronomique et devient conseiller pour le chef Régis MARCON.

Se présenter, en 2008 au concours de Personnel de Direction de l’Éducation Nationale. 700 postes à pourvoir pour les 7000 candidats. Comme à son habitude il réussit du premier coup et commence une nouvelle ère.

DENIS FERAULT DIPLOME MOF;pg

L’homme des défis.

Après avoir occupé le poste de Principal adjoint, à Étampes, il est nommé comme Principal dans un collège d’éducation prioritaire dans le « 93 » au milieu de la cité du Clos Saint-Lazare. Il participe à la reconstruction de cet établissement et son objectif est de donner une autre image que celle véhiculée par les médias. Il réussit puisque 4 ans après il existera une liste d’attente pour avoir une place dans ce collège et quelques élèves seront même acceptés par le Lycée Henri IV. Pendant 3 ans, il partage son expérience avec Olivier Ayache-Vidal qui réalisera le film les Grands Esprits.

Après cette expérience, il désire devenir le Proviseur du Lycée Paul AUGIER à Nice. Cependant il existe une difficulté : 70 collègues ont le même souhait. Seulement, un seul candidat MOF ! Il est nommé à Nice pour la rentrée de septembre 2017.

Un nouveau défi l’attend : la reconstruction du Lycée. 30 millions ont été affectés pour réhabiliter les 8 étages et construire une nouvelle aile côté nord. Cette situation n’impressionne pas le proviseur qui a d’autres ambitions pour cet établissement.

Il veut mettre en application les principes de base de la bonne éducation qui ouvrent toutes les portes, à savoir, être à l’heure, respecter sa tenue vestimentaire avoir toujours présent à l’esprit l’hygiène. Il désire que tout son personnel connaisse les marqueurs régionaux dans le cadre d’un développement durable, respectueux des saisons. Son souhait, que le Lycée Paul AUGIER devienne un pôle reconnu par la profession régionale, nationale, voire internationale. Pour ce faire il envisage plus de rigueur dans la sélection et dans la vie professionnelle.

Nouveau Lycee Paul Augier

De plus, il est l’un des initiateurs du Trophée du Maître d’hôtel dont la première édition a eu lieu au SIRAH en 2017. Compétition réservée aux Maîtres d’hôtel, chefs de rang ou encore sommeliers qui doivent avoir comme principes : l’innovation, la transmission et l’excellence.

L’homme

Aujourd’hui, Denis FERAULT est un homme comblé à 54 ans, il est marié avec Michèle, ils ont trois enfants qui ont tous suivi une voie différente, mais toujours dans le domaine de l’hôtellerie. Après 18 déménagements, ils ont adopté Nice, une ville magnifique entre mer et montagne, très dense aux multiples activités. Il nous dit : J’ai parfois l’impression d’être dans un autre pays, avec tous ces commerces dont certains me font penser à l’Italie.

À la grande joie de sa femme Michèle, Denis fait la cuisine.  Ils aiment particulièrement faire leur marché à la libération.

DENIS FERAULT GUILDE DES FROMAGERSDenis cuisine la poularde au vin jaune et aux morilles, la truite sauvage de la loue (rivière qui traverse le Doubs et le Jura), et le gibier. Pour accompagner ces mets, un excellent bourgogne, blanc ou rouge et de préférence un chablis ou un meursault. Pour terminer un bon fromage comme le comté avec un peu de bleu et du banon. Pour les desserts,  de préférence une tarte.

Avec toutes les qualités de son nouveau Proviseur, le Lycée Paul Augier tient bon le cap et tient bon le flot.

Bon vent, Monsieur le Proviseur…

PRO (Paul et Raydo Obadia) juin 2018

Photos Denis  Férault et PRO

 

 

LES JOURNÉES DE LA FEMME À NICE

Pour faire suite à notre article sur la journée de la femme et l’animation au NEGRESCO (cliquez ici),  nous avons voulu le compléter en vous proposant un programme très intéressant mis au point par la ville de Nice sur le thème : « La place des Femmes dans l’Art et la Culture ».

Cependant, avant de vous donner les lieux, horaires et thèmes, nous nous sommes interrogés sur l’historique de quelques droits de la femme.

Le permis de conduire :

En France, le premier examen du permis de conduire a eu lieu en août 1889. Il faut attendre  huit ans pour que  la Duchesse d’UZÈS soit la première femme à obtenir son petit papier rose !

Ouvrir un compte en banque :

C’est seulement  le 13 juillet 1965 que les femmes ont pu gérer leurs biens, travailler et ouvrir un compte en banque à leur nom sans l’autorisation de leur époux. En effet depuis 1804,  le Code Napoléon consacrait l’incapacité juridique de la femme mariée!

Droit de vote des femmes :

C’est très intéressant, car en général on pense que la France, pays de l’égalité et de la liberté, ce droit est ancien. Pas du tout !

Nouvelle-Zélande, en 1893, est le premier pays à accorder le droit de vote. En 1902, ’Australie suit en 1906 puis,  ces mesures s’étendent réellement dans le monde,  les pays scandinaves, la Russie soviétique l’autorise en 1918, les États-Unis en 1920 et la Grande-Bretagne en 1928 et le premier pays musulman c’est la Turquie, en 1930. Et la France ? Il faut attendre le 23 mars 1944 pour que  l’Assemblée consultative, siégeant à Alger, adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ».  Le 21 avril 1944, une ordonnance ratifie ce texte qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité.

Cela étant rappelé, voici le programme de cette semaine consacrée aux Journées de la Femme.

LUNDI 5 MARS

OPÉRA DE NICE > 18H30 : Ballet, un pas de deux classique.¹

MARDI 6 MARS

BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE>10H : Visite guidée à la bibliothèque sur le thème : Porte ouverte sur le monde ¹

CUM >16H : Conférence sur La littérature et les Femmes : de l’ombre à la lumière par l’écrivaine Martine Gasquet Daugreilh. ¹

MERCREDI 7 MARS

BIBLIOTHÈQUE  MUNICIPALE   >10H : Visite guidée à la bibliothèque sur le thème : Porte ouverte sur le monde ¹

THÉÂTRE LINO VENTURA > 14H : 99 femmes, spectacle danse, théâtre et musique. Présentation d’une étape de travail dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes et du festival Femmes en scènes Entrée libre sur réservation à rp@entrepont.net et  04 83 39 11 60.

JEUDI 8 MARS

HÔTEL DE VILLE / SALLE CHÉRET > 10H : Table ronde sur Les femmes niçoises dans l’histoire de la culture de notre ville, animée par André Peyrègne, ancien directeur du conservatoire de Nice, et intervention sur Les Femmes et l’opéra par Melcha Coder, présidente des associations L’aron, Contre-ut et L’art pour la vie

PALAIS LASCARIS

>11H :  Visite guidée sur La présence de la femme dans la création artistique, du passé à nos jours. Entrée libre sur réservation au 04 93 62 72 40

>16H :  Visite guidée sur La présence de la femme dans la création artistique, du passé à nos jours en langue des signes française

MAMAC > 14H30 :  Visite guidée de l’exposition temporaire Lig Magor et de la collection permanente de Niki de Saint Phalle. Visites menées par les équipes du MAMAC.

BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE > 15H : Conférence sur Scandales à Orsay, l’image de la femme dans l’art du XIXe siècle par Agnès Dumartin

MAMAC > 15H30 : Atelier en famille de l’exposition sur Niki de Saint Phalle
Entrée libre sur réservation à mamac@ville-nice.fr

CUM >16H : En partenariat avec le festival Femmes en Scènes organisé par Françoise Nahon Conférence sur La femme chez Fellini: entre profane et sacré par Christiane Golesi.¹

CINÉMATHÈQUE
>18H : Présentation du film Danielle Darrieux, une femme moderne par l’auteure Clara Laurent

>18H30 : Projection du film Ça ira mieux demain de Jeanne Labrune
3€ la séance et 2,5€ pour les abonnés

VENDREDI 9 MARS

MAMAC

>14H30 : Visite guidée des expositions de Lig  Magor et Niki de Saint Phalle
Entrée libre sur réservation à mamac@Ville-nice.fr

>15H30 Atelier en famille sur Niki de Saint Phalle. Visite proposée en langue des signes française. Entrée libre sur réservation à mamac@Ville-nice.fr

AUDITORIUM DU MAMAC > 19H : Concert/lecture sur le thème Muses et compositrices, Portraits de femmes, par l’actrice Natacha Regnier, accompagnée du duo piano/violon George Sand et de la pianiste Marie-Josèphe Jude. Lectures de lettres de Clara Schumann, George Sand à Chopin, et de compositeurs écrivant à leur muse, Liszt. Debussy…¹

SAMEDI 10 MARS

MAMAC >10H : Atelier en famille sur Niki de Saint Phalle

PARC PHOENIX / SALLE LINNÉ > 19H : Gala Cultur’Elles, danses, chants et présentation d’actions en faveur des femmes par l’association Éveil ton art Entrée libre sur réservation à maty.diouf@ville-nice.fr et 04 97 13 41 30

DIMANCHE 11 MARS

GALERIE DES PONCHETTES > 11H : Visite guidée de l’exposition Dominique Ghesquière.¹

PALAIS LASCARIS > 11H : Visite guidée sur La présence de la femme dans la création artistique, du passé à nos jours. Entrée libre sur réservation au 04 93 62 72 40

*1 Entrée libre dans la limite des places disponibles

BONNES FÊTES MESDAMES

PRO (Paul et Raydo Obadia) mars 2018.

Photo Pixabay

8 mars 2018

8 mars

Cela ne vous évoque rien ? Alors vous êtes impardonnable, car c’est la journée internationale de la femme et  nous allons vous donner un bon tuyau pour vous racheter. Mais avant,

Sans faire trop d’histoire.

C’est aux  États-Unis le  28 février 1909 que la première journée de la femme a eu lieu. Rapidement e c’est le 19 mars 1911 que la première journée internationale des femmes eut lieu et notamment en Europe et parmi les revendications, cela semble incroyable, on recensait  le droit de vote et le droit de travailler !

Il faut attendre  1917 que soit fixée la date du 8 MARS comme journée de la femme et ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale  que  la journée internationale de la femme devint une tradition. La charte des Nations Unies signée à San Francisco en 1945 proclame l’égalité des sexes en tant que droit fondamental de la personne humaine.

Aujourd’hui, c’est devenu une tradition et à travers le monde, des manifestations sont organisées pour célébrer cette journée dédiée à la femme.

Alors , que faire pour ne pas faillir à la tradition ?

Nous allons vous présenter une voie originale proposée par le NEGRESCO.

Rappelons que cette prestigieuse institution possède le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) qui est une marque de reconnaissance de l’État mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Naturellement, Le NEGRESCO s’est adressé à une entreprise qui a le même label dans le secteur « Cosmétiques et parfumerie ».  Il s’agit d’ Alban MULLER, l’expert de la beauté naturelle pour fêter la « JOURNEE DE LA FEMME« ,

« Alban MULLER avant tout le monde, choisit le 100% végétal dès 1978, éclairé par les dangers des dérivés pétrochimiques, il préfère recourir aux plantes, ressources renouvelables et bénéfiques dont il va étudier scientifiquement les propriétés .Dès cette époque, alors que la cosmétique est essentiellement chimique, il perçoit les infinies possibilités des plantes appliquées sur la peau et cultive leurs bienfaits dans des extraits sans cesse perfectionnés. »

Une journée anti-stress au chocolat.

Si cela vous tente, le 8 mars au Negresco :

de 14h00 à 20h00 un vrai soin super gourmand, un moment de plaisir intense autour de la pose d’un masque visage au chocolat cru pour redonner de l’éclat au teint suivi d’une mise en beauté.

Pour en savoir un plus, il s’agir extrait cosmétique de chocolat cru bio fabriqué à basse température pour préserver toutes les molécules actives. Le résultat, c’est que le produit final est 7 fois plus concentré que le cacao classique. Ses vertus : énergisant, anti-oxydant, anti-stress.

De 20h30 à 23h, rendez-vous au bar pour bénéficier des conseils d’experts pour prendre soin de sa peau. Plongez dans l’univers sensoriel de la marque autour d’un bar à textures. Une dégustation de chocolat cru sera également proposée.

 

Une seule petite contrainte il faut s’inscrire auprès du service Concierge, places limitées pour tous les clients résidents ou extérieurs, mais ayant une chambre ce jour-là ou une réservation à la Rotonde ou Chantecler ou au Bar le 8 mars. À vous de décider, c’est une fois par an !

http://www.hotel-negresco-nice.com

Contact Téléphone : +33 (0) 4 93 16 64 00

par e-mail :
Les réservations : reservations@lenegresco.com
Le Chantecler : chantecler@lenegresco.com
La Rotonde : rotonde@lenegresco.com
La conciergerie : concierge@lenegresco.com

Et si par hasard, vous ne pouvez pas être disponible ce jour-là, à toutes les femmes : Bonne fête.

Pro (Paul et Raydo Obadia) mars 2018

Photos Negresco/Pixabay/Pro

 

 

 

 

Le CYCLOTRON : un appareil méconnu pour guérir le cancer

Connaissez-vous l’utilité du Cyclotron ?

CYCLOTRON - JEAN PIERRE GERARDComme tout le monde, nous savions que nous avions un cyclotron à Nice, mais nous n’avons jamais approfondi le sujet. Pour en savoir un peu plus, rendez-vous est pris avec le professeur Jean Pierre GÉRARD, directeur honoraire du centre Antoine Lacassagne, consultant en radiothérapie.

Nous avons tenu à vous faire partager cette découverte très intéressante sur le plan de la guérison du cancer, mais aussi connaître son évolution moderne. Cet article a pour but de décrire en termes simples des phénomènes très compliqués.

C’est quoi un cyclotron ?

Le cyclotron est un accélérateur de particules qui utilise l’action combinée d’un champ électrique et d’un champ magnétique, afin d’accélérer et de confiner les particules dans un espace restreint avant de les extraire. CYCLOTRON - Pierre Mandrillon LE CREATEUR
Pierre Mandrillon, le créateur du Cyclotron.

À quoi ça sert ?

En médecine, le cyclotron sert à envoyer des protons (partie du noyau d’un atome), pour CYCLOTRON LE PATIENT PORTE UN MASQUE DE PROTECTIONêtre précisément dirigé vers sa cible grâce à des lentilles magnétiques. Ils déposent ainsi la totalité de leur énergie à une profondeur déterminée, en l’occurrence au niveau de la tumeur. Technique utilisée particulièrement pour des cancers localisés dans l’œil où la chirurgie est difficile et mutilante. Le patient après de nombreux repérages porte un masque de protection et est installé sur le fauteuil de traitement.

Cela consiste à concentrer les effets du faisceau de radiation sur la tumeur à traiter en épargnant autant que possible les tissus sains environnants. La précision est extraordinaire puisqu’elle permet de traiter les patients avec une marge de sécurité de un millimètre bien supérieur aux autres appareils. 

Qu’est-ce que la Radiothérapie ?

C’est une façon de traiter le cancer, l’autre façon étant la chirurgie ou la chimiothérapie.

La radiothérapie fait son apparition en 1895. Pour être explicite, la radiothérapie consiste à envoyer des radiations pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier. L’irradiation a pour but de détruire toutes les cellules tumorales tout en épargnant les tissus sains périphériques. Il s’agit d’envoyer des rayons sur la tumeur cancéreuse. (On utilise des rayons X, ou de Röntgen, du nom de son inventeur).

Initialement, la radiothérapie utilise donc une technique d’envoi des photons qui sont des rayonnements électromagnétiques de haute énergie. Ils se propagent dans le vide à la vitesse de la lumière. Ils ont la capacité de traverser aisément les tissus humains et de déposer leur énergie en profondeur. Mais le problème c’est que la localisation tout en étant précise poursuit son action au-delà de la tumeur.

Le cyclotron apporte donc un plus à la radiothérapie, avec sa précision.

Le Cyclotron de Nice du Centre Antoine Lacassagne (CAL) a été conçu et réalisé en 1991. Une seule cure de 4 séances est suffisante pour le traitement des mélanomes de l’œil. Mais ce qui est le plus important c’est le taux de succès qui avoisine les 95% !

Et après le cyclotron de 1991 ?

 Le 30 juin 2016, l’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie est inauguré avec l’acquisition du Proteus® One une technologie innovante de protonthérapie haute énergie dans le traitement des cancers, en particulier en pédiatries. Le Professeur GÉRARD nous explique : « Ce gain de tolérance de la protonthérapie est particulièrement important chez les enfants. En effet, leurs tissus sont en pleine croissance et, contrairement à la radiothérapie conventionnelle, les protons influent peu sur la croissance. Avec les protons, on sera donc aussi efficace et moins délétère sur la croissance ».

Les différences entre les deux cyclotrons ?

Le premier Cyclotron de 1991 avait une puissance de 65 MeV (Méga Électron volt). Sa valeur est définie comme étant l’énergie cinétique acquise par un électron accéléré depuis le repos. Son implantation nécessitait une surface équivalente à un terrain de foot. En 25 ans, 6103 patients ont été traités avec un taux de 95% d’œil préservé et de 60% de vision utile. Le nouveau cyclo, Proteus® One a une puissance de 230 MeV et nécessite une surface équivalente à un terrain de tennis.

En 2017, 128 patients ont été traités dont 42 enfants, avec un traitement très particulier avec salle d’attente spécifique pour les enfants.

Le premier cyclotron est utilisé pour les tumeurs superficielles de 3 cm de profondeur, avec le nouveau cyclotron, de 230 MeV, on l’utilise pour toutes les tumeurs, quelle que soit leur profondeur.

.Sur ces deux photos, le travail de préparation et de surveillance. L’informatique joue un rôle primordial.

Avec le CENTRE ANTOINE LACASSAGNE, la ville de Nice possède l’une des machines les plus sophistiquées au monde dans le traitement du cancer.

Centre Antoine Lacassagne – 33 Avenue de Valombrose – 06100 Nice
Tél. : 04 92 03 16 26 – Plus d’info :centreantoinelacassagne.org

L’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie est une entité interne du Centre Antoine Lacassagne et est situé au 227 avenue de la Lanterne, 06200 Nice.

Quelques chiffres qui montrent l’évolution des cancers et leurs guérisons.

En 1985, on dénombrait 170 000 cancers pour 125 000 décès, soit un taux de mortalité : 73,53%
En 2017, on dénombrait 360 000 cancers pour 148 000 décès, soit un taux de mortalité : 41,11%

Certes, le nombre de cancers a augmenté, mais la population globale a augmenté de 30%. Toutefois, le risque de mortalité a fortement diminué puisqu’on arrive à beaucoup mieux guérir les cancers, car le taux de guérison est de 60 %. Cette évolution est due principalement à la recherche qui a permis de réaliser de nombreux progrès dans la lutte contre le cancer.

Il faut toujours avoir présent à l’esprit :

PRO (Paul Raydo Obadia) février 2018

Photos PRO/CAL