Art, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, HÔTEL, ITALIE, Non classé, RESTAURANT

ESCAPADE À ROME

De Nice à Rome

Au départ de Nice, Rome se trouve à 55 minutes par avion et nous voici arrivés dans la ville éternelle. Depuis l’aéroport, nous avions réservé une voiture avec chauffeur. Le coût n’est que de 3€ de plus qu’un taxi officiel à savoir 52€, mais la prestation est à recommander. https://welink.fr/transfert-rome-depuis-aeroport.
Direction Singer Palace Hôtel, très agréable dans un quartier central et à proximité de tous les monuments importants, Piazza Venezzia, la Fontaine de Trévi, Panthéon, le Colisée. Nous avons apprécié tout particulièrement le petit déjeuner de qualité et très copieux sur la terrasse de l’hôtel avec vue panoramique.

La Fontaine de Trévi

Elle fait partie des lieux incontournables de Rome. Rendue célèbre par le cinéma et notamment La Dolce Vita. Largeur 50 mètres, hauteur de 26 mètres. La plus imposante des fontaines de Rome séduit autant les Romains que les touristes depuis son achèvement en 1762.
Le personnage central est Neptune, le dieu des mers. Il trône sur un char en forme de coquillage, entouré par des créatures marines telles que des hippocampes, des tritons et autres animaux mythologiques.

La Piazza Venezia

C’est une des plus grandes places de Rome dominée par l’imposante masse blanche du Vittoriano, le Monument à Victor Emmanuel II, premier roi d’Italie après la réunification de l’Italie au 19e siècle. Sur sa gauche du monument, le forum de Trajan, dont la construction date de 106 à 113 après Jésus-Christ.

Le forum de Trajan

Le Capitole

C’est l’une des sept collines de Rome. Du haut des 125 marches, nous avons une belle vue sur Rome. Au sommet, la belle Basilique Sainte-Marie D’Aracœli

La Piazza Navona

Située en plein cœur historique de la ville, la place Navone est l’une des plus belles places et les plus connues de Rome. La fontaine des Quatre Fleuves et l’église Sainte-Agnès-en-Agone sont les deux joyaux de cet endroit.

Sapore di Mare

Voici un restaurant qui est situé à deux pas de la place Navona. C’est un restaurant très prisé par les Italiens. Sa réputation n’est pas surfaite. L’entrée est très discrète, avec côté cuisine un étal digne d’une poissonnerie. Le décor est sobre, mais raffiné. Le chef, Gino Tarquinio, privilégie la qualité, sélectionne ses produits et, à partir d’eux, réalise le menu. La philosophie du restaurant s’articule autour de l’alchimie harmonieuse de deux facteurs: la sélection rigoureuse des matières premières et le choix de tout préparer au dernier moment.

Le Colisée

Un endroit incontournable et impressionnant : le Colisée. Il attire les visiteurs du monde entier. (Cinq millions). Il est conseillé de bien préparer sa visite pour ne pas perdre de temps dans les longues files d’attente.
Préparez votre visite, achetez vos billets par internet sur https://www.coopculture.it/colosseo-e-shop.cfm à 14 €. Si tout est complet,payez plus cher (25€) sur le site https://rommalanders.rgi.ticketbar.eu/fr/ticketbar-rome/colisee-evitez-lattente–/

Il faut apprécier le monument depuis l’extérieur et ses faramineuses dimensions  Longueur : 187,75 m Largeur : 155,60 m Hauteur : 50,75 m.  Sa construction ordonnée par l’empereur Vespasien date de 70 à 80 après J.-C. permettait sur quatre niveaux d’accueillir 50 000 spectateurs.

La visite commence au deuxième étage d’où l’on peut admirer la construction et les vestiges de l’arène. On est surpris par ce que l’on peut voir aujourd’hui: l’Hypogée. Il s’agit du système de tunnels où se trouvaient jadis les salles d’entraînement, les cages des animaux sauvages et les prisons des condamnés à mort. Avec un peu d’imagination on peut se faire une idée de cette Hypogée, recouverte d’un sol en bois, lui-même couvert de sable. Et c’est sur ce sol, disparu aujourd’hui, qu’avaient lieu les combats de gladiateurs.

La voie sacrée

La Voie Sacrée (en latin : Sacra Via, plus rarement Via Sacra) est la plus ancienne et la plus célèbre des rues de la Rome antique pour aboutir à  l’Arc de Constantin qui est le plus moderne des arcs de triomphe.

La Pace del Palato

Voici un très restaurant qui existe depuis 2003. C’est un établissement familial qui conjugue pour le plaisir du palais, tradition est innovation. Renato le père, et son fils Francesco le chef, ont réussi une cuisine directe et immédiate tout en étant extrêmement raffinée tant en composition qu’en présentation et en design. Pour le service, Fabiana et Emmanuele sont parfaites, accueillantes et conviviales. Renato est omniprésent et passe de table en table. Une adresse parfaite à retenir et à tester absolument. Nous avons apprécié les Antipasti de la casa et les pâtes maisons aux truffes. La Pace del Palato : Via del Teatro Pace, 42 Rome Tel : +39 06 6813 5463 lapacedelpalato@hotmail.it http://www.lapacedelpalato.com

Le Musée du Vatican

Il faut savoir que c’est l’un des musées les plus visités au monde et la fréquentation est trop importante pour apprécier les différentes parties (sept millions de visiteurs par an !). En fait, il existe des musées dans le musée, des chapelles, des galeries, une pinacothèque, un jardin avec vue sur la Basilique Saint Pierre.

Cet ensemble est fabuleux, car les sollicitations sont exceptionnelles et fort nombreuses, citons musée Pio-Clementino, les musées grégoriens égyptiens, Étrusques et profanes, la chapelle Sixtine, les chambres de Raphaël. Parmi les galeries. La galerie des cartes de 120 mètres de long avec des fresques énormes et des cartes.

La première des choses à faire et de réserver votre billet coupe-file en ligne Ici, cela évitera de faire une queue qui peut parfois durer jusqu’à 3 heures ! Si nous devions refaire l’expérience, nous choisirions l’option de visite à 7h30, car il est impossible d’apprécier les œuvres avec autant de monde. L’escalier de Bramante, dans les musées du Vatican, est célèbre pour sa double hélice. Une verrière située au-dessus apporte la lumière nécessaire pour l’éclairer. Il permet la sortie des visiteurs du musée

Sortie du Musée pour aller vers la Place Saint-Pierre

Osteria de Memmo I Santori

Voici un restaurant tel qu’on l’imagine dans l’imagerie des restaurants italien. Le patron, torchon sur l’épaule est un peu bourru, mais ce n’est qu’une apparence. Depuis plus de 40 ans, le restaurateur Memmo, a mis en exergue ses points forts : fraîcheur, qualité des produits, convivialité. Le respect des produits de saison et le soin des plats typiques sont une des caractéristiques de la cuisine. Nous avons pris les antipasti de la maison et Taglioni cacio et pepe (une spécialité romaine). Osteria de Memmo I Santori – Via dei Soldati 22-23 tel : 06.68135277 http://www.osteriadememmo.it info@osteriadememmo.it  

Château Saint Ange-Castel Sant Angelo

Situé sur la rive droite du Tibre et à proximité du Vatican, le château Saint Ange doit son nom à l’archange Saint Michel qui serait apparu au Pape Grégoire Ier durant une procession. L’archange aurait rengainé son épée, signifiant ainsi la fin de la peste sévissant alors dans la ville. Depuis, la statue située à son sommet commémore l’événement.

Janicule ( Gianicolo )

Considérée comme étant la huitième colline de Rome, le Janicule est un lieu paisible, où il fait frais et il est agréable de s’y promener pour profiter de vues imprenables sur Rome. Elle a été le champ de bataille où Garibaldi a résisté aux attaques des troupes françaises. Son sommet présente de nombreuses sculptures du général pour lui rendre hommage.

Termes di Caracalla

C’est l’un des plus grands et spectaculaires complexes thermaux de l’antiquité construits entre les années 212 et 216 après. J.-C. sous le règne de Marc Aurèle, plus connu sous le nom de l’empereur Caracalla,

Fontaine Bernini

La fontaine de Triton a été construite à Rome, près de la Fontaine de Trevi et a été réalisée par le grand maître de ce qui est baroque italien, Gianlorenzo Bernini. Elle est située dans le centre de la Piazza Barberini

Sainte-Marie-des-Anges (Santa Maria degli Angeli e dei Martiri)

C’est le Pontife Pie IV qui, en en 1560, a chargé Michel-Ange de transformer une partie des thermes en une église C’est la seule église de la Renaissance à Rome. La façade de cet établissement n’a rien à voir avec la beauté intérieure de ce lieu. Nous sommes en présence d’ une riche décoration composée de grandes fresques sur les murs et d’énormes colonnes de marbre de différentes couleurs. Une beauté à vous couper le souffler.

Hostaria Constanza

Voici un restaurant historique pour déguster les saveurs des spécialités authentiques de la cuisine romaine. Ce restaurant qui annonce plus d’un demi-siècle d’histoire est l’un des plus connus du centre-ville de Rome pour son service traditionnel et la qualité de ses produits. Situé à quelques pas de la Piazza Campo de Fiori, dans un lieu pittoresque riche en histoire. Hostaria Costanza propose un menu complet de plats de la tradition culinaire locale revisitée par le chef. Piazza Paradiso, 65 00186 Roma +39 06 68801002 +39 06 6861717 hostaria.costanza@gmail.com https://www.hostariacostanza.it

La basilique Sainte-Marie-Majeure

Sainte Marie Majeure, est l’une des 4 basiliques majeures de Rome, faisant partie des 7 églises de pèlerinage. Elle fut commandée au XIIIème siècle par le pape Nicolas IV. Pour ceux qui croient aux légendes, le pape Saint Ibère aurait vu apparaître la Sainte Vierge dans la nuit du 4 au 5 août 358. Elle lui demanda l’édification d’une église, en lui indiquant un endroit précis : la colline Esquilin, l’une des sept collines de Rome. Le lendemain, il aurait neigé à ce lieu même, alors que l’on était en plein mois d’août ! C’est un très bel édifice.

Pour terminer deux adresses gourmandes

Les glaces de Giolitti, le meilleur glacier de Rome depuis 1890 .
Via degli Uffici del Vicario, 40, 00186 Roma 

Le meilleur café de Rome San’Eustachio depuis plus de 70 ans C’est le temple de espresso et de la granita de café. Piazza di S. Eustachio, 82, 00186 Roma RM, Italie

Remerciements

Merci pour leurs judicieux conseils, et bonnes adresse à Nicole Rubi, Gérard et Isabelle Perez, Christiane Petrilli, le personnel de l’hôtel Palace Singer et notre chauffeur Marco.

PRO Paul et Raydo Obadia octobre 2019
Photos PRO et Instagram

Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

Art, États Unis, BIO, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, RESTAURANT

Chicago la surprenante

Pour le premier voyage à l’étranger de l’année 2019, nous avons choisi les ÉTATS UNIS et notamment les villes de Chicago et Washington.

Nous voilà donc partis de Nice sur Air France en destination de Chicago via Paris. Nous atterrissons à l’aéroport international de Chicago dénommé O’Hare en hommage au lieutenant commandant Edward O’Hare, un as du vol de la seconde guerre mondiale.

Borne Interactive

L’arrivée est comme dans tous les aéroports aux EU, un peu longue, mais nous avons eu de la chance, car c’est le premier aéroport qui a mis en service des bornes automatiques de collecte de renseignements pour les informations voyageurs et douanières (APC). Très simple d’utilisation, car le choix de la langue de communication est la première question, puis la suite est très didactique.Taxi ou métro, nous avons opté pour un taxi pour aller directement à l’hôtel avec les bagages. Les hôtels sont nombreux, mais nous avons privilégié la situation géographique en plein centre du « Loop ». Le Loop est l’un des soixante-dix-sept quartiers de la ville de Chicago dans l’Illinois (États-Unis). Il est situé en bordure du lac Michigan, c’est le centre-ville et le quartier des affaires.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous aimons bien connaître le contexte historique de la ville.

Un peu d’histoire :

Chicago est située dans le nord-est de l’État de l’Illinois près du Lac Michigan, c’est la troisième ville des États-Unis par sa population. C’est une ville récente, car elle n’a pas 200 ans. Au commencement, il n’y avait rien, si ce n’est des étendues de marécages. Cependant, elle a eu un essor démographique fulgurant. En 1833, on ne comptait que 350 habitants, 4 470 en 1840, le million est atteint dès 1890. Aujourd’hui, Chicago compte 2 720 000 habitants, mais avec la population de la métropole, le Chicacoland, on atteint le nombre impressionnant de 9 500 000 habitants.

Trois dates importantes marquent l’histoire de Chicago :

Le grand incendie
  • 1871 le grand incendie de Chicago. Le bilan fut catastrophique pour la cité : 300 morts, 90 000 personnes sans abri, 30 000 immeubles et 8.6 km² de terrain détruits. Mais ce malheur a été un bienfait puisque Chicago devient un laboratoire pour l’architecture dont on constate jusqu’à aujourd’hui les effets.
  • 1893 : L’Exposition Universelle Colombienne ou foire mondiale de Chicago, fut tenue pour célébrer le 400e anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb aux Amériques.
  • 1933 : LExposition Universelle de 1933 avec comme devise « La science découvre, l’industrie applique, l’homme suit ». C’est la vitrine du progrès en marche de l’époque.

Chicago, notre découverte

La première journée débute sous le signe du soleil. Nous avions soumissionné notre candidature à Chicago Greeter pour bénéficier de l’expertise d’un guide bénévole qui aime parler de sa ville. https://chicagogreeter.com/ pour informations et inscription. Expérience à recommander, car cela vous permet d’entrer tout de suite dans Chicago avec de bonnes bases. Notre guide Ann Marie, qui parle un français irréprochable, nous avez posés quelques questions sur nos souhaits, afin de réaliser une visite adaptée pour une journée.

1 – LE MÉTRO AÉRIEN : Il a été crée depuis la fin des années 1890, juste après New York : le « EL », pour elevated lines. Le EL est tentaculaire, 8 lignes et 145 stations. Le réseau est l’un des rares du pays où l’on peut aller aux 2 principaux aéroports de la ville en métro. Un trajet unique : 2,50$, pass 3 jours 20$.
Nous avons pris le métro à la station Washington pour aller vers Old Town. Le parcours est aérien au milieu des immeubles et traverse la rivière de Chicago.

2 – OLD TOWN : Quartier d’accueil des immigrants allemands en 1850, Old Town (La vieille ville) est connue pour sa belle architecture victorienne, ses rues pittoresques et ses petites boutiques. On ne connaît pas l’origine de l’appellation Old Town.

3 -LE MARCHE BIO, LE GRENN MARKET CITY : situé au parc Lincoln, il se tient tous les mercredis et samedis de mai à octobre. Cinquante producteurs bio sont présents pour proposer leur production. Il y règne une atmosphère paisible et ça sent l’authentique.

4 – LE PARC LINCOLN ET SON ZOO : Lincoln Park est le plus grand parc public de la ville de Chicago, il s’étend en bordure du lac Michigan sur une longueur de onze kilomètres. C’est le plus grand parc de la ville et de plus, il abrite un zoo, des jardins que l’on visite gratuitement.

Dans le parc, en cherchant un peu, on découvre un étang dénommé Alfred Cadwell Lily pool. C’est est un havre de paix et de beauté, avec un tout petit peu d’imagination on se croirait devant un tableau de Monet.

5 – LE QUARTIER D’ASTOR ST : Après le Lincoln Park, nous prenons la direction de ce paisible quartier d’Astor street. c’est un quartier historique dont les nombreuses maisons datent du XIXe siècle, dans un style renaissance. C’était le quartier de la haute société où il fait toujours bon vivre.

Le Manoir original de Play Boy

le Manoir original de Play Boy. Qui ne connait pas le magazine Play Boy de la presse masculine américaine fondé à Chicago en 1953 par Hugh Hefner. Il est connu pour ses playmates et ses photographies érotiques. Situé au 1340 N State Pkwy, à chacun d’imaginer les scènes qui ont pu s’y dérouler.

6 – ARRET RESTAURATION AU 3 RD COAST : c’est le plus ancien café de la Gold Coast, de type restaurant américain avec un approvisionnement local. La carte est très diversifiée et chacun y trouvera sont bonheur, depuis les végétaliens aux amateurs de bœuf Angus. les salades sont copieuses et très bonnes. Nous avons passé un excellent moment.
1260 N Dearborn  Chicago

7 – LE THÉÂTRE DE CHICAGO : C’est l’une des fiertés des Chicagoans. Il était l’un des lieux les plus prestigieux du cinéma de 1925 à 1945. Lorsqu’il ouvre ses portes en 1921, le Chicago Theatre est aussitôt surnommé « the Wonder Theatre of the World ». Dans son style baroque clinquant, il est le premier d’une lignée de vastes, prestigieux et opulents théâtres destinés à s’implanter dans une centaine de villes aux États-Unis. 175 N State St, Chicago

8 – LE MILLENNIUM PARK : (littéralement « parc du millénaire ») est « Le » parc public de Chicago, situé dans l’ouest du Loop. C’est immense (99 000 m²), c’est grandiose et l’on pourrait résumer, c’est un jardin extraordinaire où l’on vient en famille pour découvrir un parcours architectural et artistique étonnant. L’ inauguration est relativement récente, le 16 juillet 2004, pour devenir un rendez-vous incontournable. Les trois principales activités sont :
Le pavillon Jay Pritzker, est un immense auditorium situé au centre du Millennium Park. Cette beauté métallique est le fruit de la conjugaison de l’art et de la science. 201 E.Randolph St., millenniumpark.org

Le Bean : inaugurée le 15 mai 2006 : La Cloud Gate (littéralement « Porte des nuages ») est une sculpture urbaine de l’artiste britannique Anish Kapoor située dans le Millennium Park dénommée  The Bean (« Le Haricot ») en raison de sa forme, son extérieur consiste en 168 plaques d’acier inoxydable polies soudées entre elles. Elle est haute de dix mètres, sa base mesure 20 m × 13 m, elle pèse 99,8 tonnes. Son aspect s’inspire du mercure liquide. Son extérieur poli reflète et déforme le panorama urbain de la ville. Les visiteurs sont invités à marcher autour et en dessous de l’arche haute de 3,70 m contenant une chambre concave appelée « omphalos ». Dans l’Antiquité classique, l’omphalos, est un symbole du centre du monde.

Crown Fountain se compose de deux tours de briques de verre d’une quinzaine de mètres qui se font face et s’élèvent au cœur d’un bassin à peine immergé, donnant le sentiment de marcher sur l’eau. Le créateur, Jaume Plensa a filmé des centaines d’habitants de Chicago, la plupart du temps, yeux fermés, bouche en « O ». Au bout d’un certain temps, un jet d’eau sort de la bouche. Très prisé par les petits et les grands.

9 – L’INSTITUT D’ART DE CHICAGO : Le 2e plus grand musée d’art des États-Unis est à Chicago. 300 000 œuvres, réparties sur plus de 100 000 m2 et admirées par plus de 2 millions de visiteurs tous les ans. The Art Institute of Chicago mérite bien sa place de 2ème plus grand musée d’art des États-Unis (après le MoMa new-yorkais) et peut être fier de ses collections datant de l’art byzantin à l’art moderne. La collection d’art moderne du musée est la troisème plus importante au monde, après celle du Centre Pompidou parisien et du MoMa new-yorkais. Une très belle et grande collection d’art impressionniste au monde. Les peintres français sont largement représentés.

10 – QUELQUES BELLES ŒUVRES ART DECO : Le Palmer Hôtel est un hôtel quatre étoiles de style beaux-arts de 1925 situé au cœur du centre-ville de Chicago.

11- L’ART DANS LA RUE :
The Picasso : En 1963, des architectes de Chicago tentèrent de convaincre Pablo Picasso de créer une sculpture. Picasso accepte, refusant les 100 000 dollars qui lui sont offerts et assure à Chicago que sa sculpture est un cadeau et envoie une maquette. Pour la petite histoire, Pablo Picasso n’a jamais mis les pieds à Chicago. Cette œuvre est située sur Daley Plaza. Érigée le 15 août 1967, beaucoup se demandent ce que cette sculpture de 15 mètres de haut et de162 tonnes est supposée représenter, car Picasso n’a jamais donné de nom à son œuvre.  Alors il m’est venu une idée : pourquoi pas la langue française n’apporterait-elle pas sa contribution. Si nous atteignons mille propositions, j’écrirai à la mairie de Chicago pour transmettre les réflexions francophones. Comme il faut commencer, je propose l’hippocampe ailé. Symbole de force et de pouvoir et de chance de pouvoir s’envoler si cela ne lui convient pas. (envoyez vos suggestions à pro@acomme.blog)

Monument à la bête debout de Jean Dubuffet , est une sculpture monumentale située à Chicago devant le James R. Thompson Center de Chicago. Réalisée en 1984, en polyépoxyde peint au polyuréthane, sa hauteur est de 9 m. Dubuffet a réalisé sa maquette en 1969.


L’artiste brésilien Eduardo Kobra est spécialisé dans les «murs de mémoire». Celui de Chicago, représente le musicien de blues légendaire, Muddy Waters, était l’icône parfaite pour ce mur monumental



12 – LA CROISIÈRE FLUVIALE ARCHITECTURALE : Ville magnifique Chicago est d’autant plus belle à admirer depuis les flots. La troisième plus grande ville des États-Unis est légitimement remplie de gratte-ciel, d’immeubles et de bâtiments en tous genres, de jardins et de monuments. Nous naviguons le long des trois bras de la rivière et nous profitons d’un point de vue imprenable sur près de quarante sites et monuments emblématiques de Chicago.

de gauche à droite:
Illinois Center, grand centre de bureaux et galerie commercial de Mies van der Rohe 1970.
360 North Michigan Avenue, 1923, ancien siège social d’une cie d’assurances.
333 North Michigan Avenue, 1928, bureaux;
derrière c’est la Tour Mather,
plus loin la Tour Lincoln , 75 East Wacker Dr 1928,

West Jackson Boulevard, Bridge Tender House

Dès 1840, ces petites tours étaient habitées par des gardiens pour permettre une surveillance sur la circulation fluviale et empêcher les visiteurs de se suicider. L’histoire de ces constructions et ponts est tellement dense qu’il existe un musée dédié : McCormick Bridgehouse & Chicago River Museum

13 – RESTAURANT ITALIAN VILLAGE : Situé au cœur du centre-ville de Chicago, cet établissement abrite trois restaurants. Une ambiance unique tant par le décor que par la musique typique. C’est le plus ancien restaurant italien de la ville, géré par une famille de trois générations axées sur les valeurs traditionnelles et un service irréprochable. Une très belle carte de vins. À notre goût, c’était moyen. 71 W. Monroe Chicago.

14 – Le Musée d’art contemporain de Chicago : fondé en 1967 (The Museum of Contemporary Art) connu sous les trois lettres MCA, se trouve près de la Water Tower Place dans le centre de Chicago. Depuis 1996, il se situe au 220 East Chicago Avenue dans le quartier de Streeterville, dans le sud du secteur de Near North Side. Nous avons été déçus car, le jour où nous l’avons visité, de nombreuses salles étaient fermées ou en préparation. Donc le nombre d’œuvres présenté était plus que restreint. En fait, nous avons compris que c’est un laboratoire d’expression pour des peintres modernes et que la consultation dépend de la programmation du Musée. Nous avons beaucoup plus apprécié l’institut d’art de Chicago.

LE JOHN SHEDD AQUARIUM

15 – LE JOHN SHEDD AQUARIUM : Les merveilles du monde marin dans un monument historique des années 20. C’est l’un des plus grands des États-Unis avec plus de 32500 animaux, répartis dans leurs milieux naturels et des millions de litres d’eau. Visite très intéressante pour les petits et les grands. Même si c’est grandiose, nous avons trouvé que pour certaines espèces le cadre de vie était plutôt restreint. 1200 S Lake Shore Drive Chicago SheddAquarium.org

« Man with Fish » par Stephan Balkenhol. Sculpteur allemand contemporain privilégie particulièrement des sujets tels que le corps humain ou animal. Construite en bronze peint et mesurant 4.90m de haut, l’œuvre représente un homme sans expression, enfermé dans une étreinte sans passion avec un poisson qui crache de l’eau de sa bouche. Cette sculpture se trouve devant le Le John Shedd Aquarium.

LE PLANETARIUM ADLER

16- LE PLANETARIUM ADLER : est un musée scientifique américain situé au 1300 S. Lake Shore Drive, dans la ville de Chicago depuis 1930, il s’agit du premier planétarium du continent américain. Nous avons assisté à la projection d’un film en anglais sur la conquête de la lune. La visite est relativement courte, mais intéressante par les objets exposés d’un passé si proche.

17 – LA TOUR 360 : (anciennement John Hancock Center) d’une hauteur de 344 m. Elle fut construite entre 1965 et 1970, et fut longtemps le plus moderne des gratte-ciels de Chicago. Il faut prendre les ascenseurs ultras rapides deux étages par seconde (32 km/heure), pour rejoindre l’observatoire au 94e étage où l’on peut admirer le panorama de la ville. Vous pouvez découvrir Chicago dans les 4 directions des points cardinaux. C’est magnifique, mais il faut être chanceux pour ne pas avoir la tête dans les nuages comme ce fut notre cas. Les Chicagoans l’appellent « Big John ». 875 N Michigan Ave, Chicago. Pour les amateurs des hauteurs, il existe un autre poste d’observation la tour Willis.

18 – RESTAURANT PELAGO : Excellent restaurant italien, tout est parfait: l’accueil, la décoration, le service ainsi que les mets servis. Une carte bien étudiée et un choix de vins, très intéressant et très diversifié en provenance de l’Italie principalement. 201 E Delaware Pl, Chicago, pas très loin de la tour 360.

19 – BLUE CHICAGO, depuis 1985, célèbre dans le monde entier, présente le meilleur du blues authentique de Chicago dans une atmosphère chaleureuse et conviviale. Situé au cœur du quartier des divertissements de River North, à proximité des hôtels et restaurants prisés, les fans de Chicago et du blues du monde entier peuvent vibrer tous les soirs. 536 N Clark St, Chicago. Dès 8 heures du soir, le club ouvre, nous avons payé 10 $ par personne en semaine. Attention, le club est interdit ou moins de 21 ans. Pas de réservations, le premier arrivé est le premier placé. Une serveuse vous propose de prendre un verre, 3 $ sans alcool ou 6 $ avec alcool. Une belle ambiance qui nous replonge dans les racines du jazz historique. Une très belle soirée.

20 -RESTAURANT PETTERINO propose une large carte d’inspiration italienne. Les convives de Petterino attirent les amateurs de théâtre, les professionnels, les avocats, les politiciens et plus encore. Sur les murs, les caricatures de tous les politiciens célèbres, des célébrités et des Chicago influents qui ont dîné. Beaucoup de monde, mais nous avons été moyennement satisfaits. 150 N. Dearborn Chicago.

Ancien bar d’Al Capone et La tour Trump

21 – L’ARCHITECTURE RÉSERVE bien des surprises, en nous promenant près de 175 N State St, Chicago nous avons eu la surprise de constater que, le building des Bijoutiers de 1926 avec au sommet le bar clandestin d’Al Capone (le Stratosphère Lounge), était à côté de la Tour Trump. Hasard ou effet d’optique…

Conseils :
Munissez vous d’un parapluie et une tenue chaude et de quoi bien vous couvrir car un jour il peut faire 10 ° avec du vent et le lendemain 30 °,
Contactez bien avant les Chicago Greeter pour bénéficier de l’expertise d’un guide bénévole qui aime parler de sa ville. https://chicagogreeter.com/ ,
Achetez via internet un pass Chicago Card sur le site https://gocity.com/chicago/fr et tout est expliqué en français, inscrivez-vous et attendez la dernière relance pour bénéficier du meilleur prix. Non seulement vous faites des économie, mais vous évitez beaucoup d’attente. La meilleure période est fin mai à octobre, après, il peut faire très très froid.

Conclusion : Nous avons adoré Chicago, cette ville est captivante, nous l’avons surnommée la Surprenante, il est vrai qu’elle nous a réservé de nombreuses surprises. Il nous reste encore tant de choses à voir.
Merci à Ann Marie, notre « greeter » qui a amorcé notre souhait de découvrir Chicago. Merci à Mathilde et son blog https://www.maathiildee.com qui nous a permis de mieux préparer notre voyage.

Acomme.blog le blog de Paul et Raydo Obadia, mai 2019
Photos : PRO Paul et Raydo Obadia

Bonus Vidéos

Du Blues à Chicago
Encore du Blues à Chicago
Chicago depuis la rivière

Pour lire La suite : WASHINGTON DC
Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

DECOUVERTE, Nice

Informez-vous sur l’avancée du Tram à Nice

Des informations sur l’avancée du tram à Nice,
On peut constater sur tous les lieux du futur Tram de Nice un chantier en continu avec une activité très importante.
En effet, lors d’une visite de chantier à l’aéroport, organisée par la Métropole Nice Côte d’Azur, nous avons pu nous rendre compte de la réalité de cet avancement.

©OPS2, Drone06, Xtrem Productions

 

Les premiers travaux de plateforme ont commencé et la pose de voie ferrée a démarré début octobre 2017 au terminal 1
Le Centre de maintenance Nikaïa, bâtiment clé de la ligne Ouest-Est, et le parc relais de 630 places
Les travaux de gros œuvre sont réalisés à 90%.
Le centre de maintenance sera prêt à accueillir la 1re rame de tramway dès février 2018.

©OPS2, Drone06, Xtrem Productions

 

Axe Cassin/Californie, a voie ferrée est posée à 70%, avec un traitement prioritaire des carrefours et des stations.
Les équipements et mobiliers urbains commencent à être posés, notamment pour délimiter les terrasses commerciales.

©PRO

Pendant ce temps-là, c’est en France, dans l’usine d’Alstom Transport à La Rochelle, que sont assemblées les rames sur une nouvelle ligne de fabrication.

La Technologie choisie en première mondiale pour la Métropole Nice Côte d’Azur et ses lignes 2 et 3, nommée SRS : un système innovant de recharge statique par le sol.
Technologie révolutionnaire associée à un puissant dispositif de stockage d’énergie embarqué : le tramway fonctionne en totale autonomie entre 2 stations. En seulement 20 secondes, la rame se recharge directement en station : automatiquement, rapidement, juste le temps de l’échange de voyageurs… Pas une seule seconde de perdue !

En même temps, sur le port, on démonte l’usine qui a permis le traitement des boues qui ont été évacuées par voie maritime.

©PRO

 

Toujours informé en temps réel de l’avancement des travaux :

Aujourd’hui, le dispositif d’information et de communication autour de la ligne Ouest-Est du tramway s’enrichit d’un nouvel outil : « l’alerte SMS ». C’est simple il suffit de s’inscrire sur http://tramway.nice.fr/alertes-sms/

Rendez-vous début février prochain à Nice pour la livraison de la première rame de la ligne Ouest-Est de notre tramway !
PRO DÉCEMBRE 2017