GASTRONOMIE, Nice, RESTAURANT

Le Goupil Nice

La rencontre

Ce nouveau restaurant est le résultat d’une rencontre entre un Chef Cuisinier et un Chef Pâtissier.

Le Cuisinier : Alexandre BUCHET, il aurait pu être rugbyman comme de nombreux membres de sa famille, mais le destin en a décidé autrement, il se tourne vers les fourneaux et effectue son apprentissage au Lycée Paul AUGIER de Nice. Il commence sa carrière au Bistrot d’Antoine, puis fait ses armes au Métropole à Monaco pendant sept ans aux côtés de Christophe CUSSAC .

Le Pâtissier : François-Xavier LEMOINE, après le Lycée professionnel Paul VALERY à Menton, un CAP dans une école à Bordeaux, il entame sa carrière en boutique puis au Métropole avec le chef pâtissier Patrick MESIANO. Après un séjour aux États unis, il est chef pâtissier au Château Éza et au Royal Riviera, il revient au Métropole comme chef pâtissier adjoint pendant 2 ans. Bien que diplômé de cuisine, il préfère faire les gâteaux à la cuisine.

Le DÉCLIC : En mars-avril 2018, les deux compères émettent l’idée de s’associer pour créer un restaurant. Ils définissent leur objectif : un établissement de charme avec peu de couverts, dans le quartier du port. Le 15 octobre 2018, le rêve devient réalité rue Barla à Nice.

François-Xavier Lemoine et Alexandre Buchet.

Le Goupil, tel est son nom.

Alexandre souhaitait un logo avec un renard, François-Xavier proposa le mot désignant cet animal au Moyen âge : « le GOUPIl » était né. D’ailleurs, un vrai renard de Saint-Martin-Vésubie trône en bonne place dans la salle. Le nom n’est pas le symbole d’une quelconque allusion au trait caractéristique du renard, bien qu’Alexandre se plaît à dire qu’il emploie la ruse pour trouver des matières premières que les autres n’ont pas et qualifie volontiers le restaurant de « Bistrot rusé« .

Esprit es-tu là?

Deux portraits de Joël Robuchon sont dans la salle pour témoigner du respect et de la reconnaissance de nos deux patrons à leur Maître.
Alexandre Buchet nous avoue que « Monsieur Joël Robuchon était un père pour nous, bienveillant toujours à l’écoute, de par sa présence il nous reboostait et nous rappelait sans cesse : le plus dur c’est de faire simple. Nous faisions de nombreux sacrifices, mais travailler pour le chef le plus étoilé au monde valorisait notre action. Nous sommes obligés de rester dans le même esprit, car nous sommes marqués au fer rouge. »
Il est vrai que nous retrouvons dans la cuisine du GOUPIL, ce désir de faire simple et bon. La purée qui accompagne les plats c’est une authentique, conforme à la recette originale.

Une devise : Only classic-No shit!

Avec cette devise, les deux créateurs ont voulu faire un pied de nez à la malbouffe. Si l’on traduit littéralement cela donne « que des classiques par de la merde« . Ce slogan intrigue de nombreux clients étrangers qui apprécient avec un petit sourire cette promesse.

L’ardoise change tous les 15 jours.

L’ardoise comporte 5 entrées de 9 à 17 €

L’ardoise comporte 5 plats de 22 à 31 €

Pour terminer 4 desserts

Une formule attractive pour le midi

Les chefs aiment

Alexandre est plutôt viande, il aime la simplicité pour lui, un bon poulet rôti et purée constituent un plat favori. François-Xavier serait plus ris de veau, tarte aux pommes.

Quand ils ne sont pas dans leur restaurant, Alexandre aime bien :

L’auberge de l’aire Saint Michel : Quartier Gairaut, Chemin de Châteaurenard, 06100 Nice
Les agitateurs : 24 Rue Bonaparte, 06300 Nice pour lire l’article de notre blog cliquez ICI
Lou pantail : 107 Avenue Saint-Lambert, 06100 Nice

Pour François-Xavier, ce serait plus les restaurants gastronomiques pour éduquer sa fille à goûter à tout, mais il fréquente en voisin Les Agitateurs.

En conclusion

Voici une très belle adresse où l’on retrouve une cuisine familiale simple avec la finesse de Joël Robuchon, où les patrons sont plus enclins à une publicité de bouche à oreille plutôt qu’une utilisation outrancière des réseaux sociaux. On ressent le plaisir de bien faire pour la satisfaction du client. Une remarque importante, les jours de fermetures sont le samedi et le dimanche, nos patrons nous confient :  » c’est un choix de vie pour avoir une vie de famille et sociale ».

Heures d’Ouvertures et de fermetures
17 Rue Gioffredo 06000 NICE
+33 4 93 85 50 74 – +33 6 67 54 30 10
Parkings des Arts et Marshall
Site internet
Cathédrale – Vieille Ville
Facebook
Instagram

PRO Paul et Raydo Obadia décembre 2019
Photos PRO

Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement à titre gracieux: https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

BAR, GASTRONOMIE, RESTAURANT

COYA MONTE-CARLO

L’un de nos objectifs consiste à vous faire partager nos coups de cœur dans quatre domaines les voyages, les restaurants, les portraits et les découvertes. Il se trouve qu’en cette période estivale nous fréquentons toutes sortes de restaurants et nous tenons à vous faire partager nos découvertes.

À Monaco, Nicole RUBI de la PETITE MAISON de Nice nous a fait découvrir un restaurant fabuleux à plus d’un titre : COYA.

Une situation exceptionnelle.

Tout proche du Sporting et du Jimmy’z, la situation est idyllique. Nous avons l’impression de pénétrer dans un décor de rêve avec une vue magnifique sur la méditerranée.

La décoration est à l’image du lieu, des plantes exotiques choisies avec goût, un mobilier traditionnel qui s’insère dans des éléments d’inspiration péruvienne. L’ambiance vive et colorée est assurée.

Un salon privé pour 10 à 14 personnes permet de profiter du cadre en toute intimité

L’alchimie de la cuisine.

À toute histoire il faut un début. Dans ce cas elle commence avec le chef Sanjay DWIVEDI, un Anglais d’origine indienne qui a travaillé dans des restaurants italiens, français et indiens. Il passe une année au Pérou pour en découvrir les subtilités culinaires en recherchant les ingrédients uniques et en travaillant dans les cuisines de restaurants réputés et de restaurants locaux. Le résultat, c’est une cuisine fusion d’inspiration péruvienne qui est mélangée aux saveurs des cuisines japonaise, chinoise, espagnole et africaine. Le résultat est excellent. COYA était né.

Les propositions :

C’est le moment de réviser la langue espagnole, mais rassurez-vous, tout est traduit.

Si vous êtes hésitant devant tant de sollicitations, optez pour le Tasting Menu à 95 € pour 14 plats, ou bien choisissez à la carte. C’est ce que nous avons fait et voici ce que nous avons dégusté et adoré :

Pour commencer :

 • Guacamole Avocat, tortillas, chips aux crevettes.
• Croquettes de bar du Chili, piment rouge.
• Petits calamars frits, marigold Péruvienne, quinoa.

Ceviches :

• Thon albacore, soja, sésame, galette de riz.
• Loup de mer, oignon rouge, patate douce, maïs blanc.

TIRADITOS

 Tataki de bœuf, poireaux grillés, noix de cajou.

TACOS

 Aubergine, yaourt, sésame.

ENSALADAS

 Maïs rôti, maïs croustillant, oignon doux, piment rouge.

AVES Y CARNES

• Entrecôte grillée, sauce chimichurri.
• Côtes d’agneau, caviar d’aubergine, chips d’ail.

ACOMPAÑANTES

Pommes de terre croustillantes, tomate épicée, sauce huancaina.

Le chef, Fabrizio FOSSATI

Un italien au passé prestigieux dont la vocation est née en regardant ses grands-parents cuisiner ensemble. À 18 ans, il commence sa carrière dans un restaurant en Italie et ensuite, il met son talent à La Petite Maison de Londres puis de Dubaï. Toujours à Londres, dans la tour Angel Court, il participe à l’ouverture du site COYA aux côtés du chef Sanjay DWIVEDI. Aujourd’hui, il est le Chef de COYA MONTE-CARLO avec toute une équipe.

Le coin des curieux

COYA : c’est le titre de noblesse réservé chez les anciens Incas pour désigner la première dame, c’est la seule épouse légitime de l’empereur qui dirige le gouvernement en son absence.

Le Pisco Bar tire son nom d’une boisson d’exception du Pérou. Le Pisco est élaboré à partir de raisins (il faut environ 12 kilos de raisins pour préparer une bouteille de pisco), il est produit uniquement à partir d’alambics en cuivre. Aucun additif d’aucune sorte ne peut être ajouté au pisco du commerce pour modifier son goût. Il peut être Pure, Aromatic, Moût Vert ou multivariétal.

“Soy mas Peruano que la papa” je suis plus Péruvien que la pomme de terre est un dicton populaire au Pérou, car la pomme de terre est originaire de ce pays, il existe plus de 3000 variétés différentes. Quant au maïs, on compte plus de 55 variétés.

Pratique

Mesdames, ne cherchez plus où poser votre sac, il suffit de tirer l’allonge latérale de votre fauteuil.

Si vous souhaitez vous faire une idée sur des vins d’exception, parcourez les vitrines.

En conclusion, une très belle soirée.

COYA 26 Avenue Princesse Grace,
Monte-Carlo 98000, Monaco
Tel: +377 98 06 20 20
Reservations: coyamontecarlo@sbm.mchttps://www.montecarlosbm.com/fr/restaurant/coya
Réservation impérative.
Pour connaître les offres de la SBM : https://www.montecarlosbm.com/fr

PRO Paul et Raydo Obadia juillet 2019

Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement à titre gracieux: https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu