DECOUVERTE, GASTRONOMIE, HÔTEL, Nice, RESTAURANT

L’arrière pays de Nice

L’avantage des Alpes Maritimes c’est de pouvoir se dépayser rapidement et de passer en moins de 100 kilomètres de la mer à la montagne. En été, il est parfois agréable d’opter pour respirer un bon bol d’air frais des montagnes environnantes. Dans cet article nous présentons nos deux escapades dans les vallées.

Le Boréon

Direction SAINT-MARTIN-VESUBIE qu’on appelle communément la suisse niçoise, pour son environnement exceptionnel et sa douceur de vivre. À 8 km, Le BORÉON autour de son lac, s’ouvre sur la zone au cœur du Parc national du Mercantour.
Pour atteindre le BORÉON , comptez en moyenne 1 h 30 depuis l’aéroport de Nice. En arrivant, vous ne pouvez pas éviter le Parc Alpha, parc animalier pour faire « connaissance » avec les loups. Nous n’avons pas l’habitude de commenter de façon négative nos découvertes, cependant, nous avons été déçus par ce parc Le prix n’était pas à la hauteur de nos espérances. Rien de palpitant. À part cette mésaventure, le parc naturel est beau et pédagogique.

L’Alpage

Nous avions réservé au restaurant l’Alpage. Un endroit typiquement montagnard qui propose charcuterie artisanale locale et tome de montagne, camembert au four, plats du terroir maison, desserts maison. Nous avons bien apprécié le camembert au four et la truite façon aïoli.
L’ALPAGE Le Boréon, 06450 Saint-Martin-Vésubie, France +33 4 93 02 72 33

Après une bonne restauration, les ballades sont fort nombreuses et permettent de découvrir le paysage montagneux des alpes.

La Gordolasque

Même direction que pour l’autre vallée, mais à Belvedere, il faut bifurquer vers la vallée de la GORDOLASQUE. Depuis l’aéroport, il faut compter environ 1 h 30, attention la route est très étroite. La Gordolasque est une rivière qui prend sa source à 2 675 m d’altitude pour se jeter ensuite dans la Vésubie. Elle alimente aussi le lac de la Fous afin d’approvisionner la turbine de l’EDF. Cette vallée est le paradis des amoureux de la nature, mais aussi en saison celui des pécheurs qui crapahutent le long de la rivière. (voir la vidéo en fin d’article sur notre ami Jean-Claude Filippi un pêcheur talentueux et passionné de pêche à la mouche).

Le Relais des Merveilles

Voici le gîte étape pour dormir et se restaurer. La partie hôtelière compte 4 chambres et un dortoir, le restaurant peut accueillir 60 personnes. Comme nous étions pour la journée, nous avons testé le restaurant. C’est le restaurant de montagne par excellence, avec sa spécificité : les raviolis aux épinards sauvages. Les truites sont toutes fraîches et proviennent du vivier de l’établissement.
Le relais des Merveilles route de la Gordolasque 06450 Belvédère Tél. : 04 93 03 43 55

Les balades de la Gordolaque

Après le gîte, il faut de diriger vers le pont du Countet (3 minutes en voiture) qui est le point de départ de nombreuses randonnées. Pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans de grandes marches, un beau sentier mène à la Cabane sous la roche qui a été un des lieux du tournage du feuilleton des années 60 : BELLE ET SÉBASTIEN.

la vallée des Merveilles

Mais la véritable randonnée c’est la vallée des merveilles dont le point de départ est le « Pont du Countet ». Il faut compter 7h30 aller-retour avec un dénivelle de 1221 mètres en passant par le pas de l’Arpette. Novices, adressez-vous à RANDOXYGENE le site du département 06 qui vous permettra de choisir un guide ou une randonnée collective. Si vous faites cette démarche vous aurez la récompense de découvrir un panorama merveilleux de voir la fameuse gravure rupestre : le sorcier. Attention vous êtes dans le Parc du Mercantour avec certaines réserves à respecter.

la vallée des merveilles et son fameux sorcier

Notre périple est terminé. Cela fait du bien de quitter NIce pour respirer le bon air des montagnes et admirer autre chose que la Méditerranée.

PRO Paul et Raydo Obadia Août 2019
Photos PRO, Randoxygène et Intagramm

Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

CANCER, DECOUVERTE, MEDECINE, Nice

Le CYCLOTRON : un appareil méconnu pour guérir le cancer

Connaissez-vous l’utilité du Cyclotron ?

CYCLOTRON - JEAN PIERRE GERARDComme tout le monde, nous savions que nous avions un cyclotron à Nice, mais nous n’avons jamais approfondi le sujet. Pour en savoir un peu plus, rendez-vous est pris avec le professeur Jean Pierre GÉRARD, directeur honoraire du centre Antoine Lacassagne, consultant en radiothérapie.

Nous avons tenu à vous faire partager cette découverte très intéressante sur le plan de la guérison du cancer, mais aussi connaître son évolution moderne. Cet article a pour but de décrire en termes simples des phénomènes très compliqués.

C’est quoi un cyclotron ?

Le cyclotron est un accélérateur de particules qui utilise l’action combinée d’un champ électrique et d’un champ magnétique, afin d’accélérer et de confiner les particules dans un espace restreint avant de les extraire. CYCLOTRON - Pierre Mandrillon LE CREATEUR
Pierre Mandrillon, le créateur du Cyclotron.

À quoi ça sert ?

En médecine, le cyclotron sert à envoyer des protons (partie du noyau d’un atome), pour CYCLOTRON LE PATIENT PORTE UN MASQUE DE PROTECTIONêtre précisément dirigé vers sa cible grâce à des lentilles magnétiques. Ils déposent ainsi la totalité de leur énergie à une profondeur déterminée, en l’occurrence au niveau de la tumeur. Technique utilisée particulièrement pour des cancers localisés dans l’œil où la chirurgie est difficile et mutilante. Le patient après de nombreux repérages porte un masque de protection et est installé sur le fauteuil de traitement.

Cela consiste à concentrer les effets du faisceau de radiation sur la tumeur à traiter en épargnant autant que possible les tissus sains environnants. La précision est extraordinaire puisqu’elle permet de traiter les patients avec une marge de sécurité de un millimètre bien supérieur aux autres appareils. 

Qu’est-ce que la Radiothérapie ?

C’est une façon de traiter le cancer, l’autre façon étant la chirurgie ou la chimiothérapie.

La radiothérapie fait son apparition en 1895. Pour être explicite, la radiothérapie consiste à envoyer des radiations pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier. L’irradiation a pour but de détruire toutes les cellules tumorales tout en épargnant les tissus sains périphériques. Il s’agit d’envoyer des rayons sur la tumeur cancéreuse. (On utilise des rayons X, ou de Röntgen, du nom de son inventeur).

Initialement, la radiothérapie utilise donc une technique d’envoi des photons qui sont des rayonnements électromagnétiques de haute énergie. Ils se propagent dans le vide à la vitesse de la lumière. Ils ont la capacité de traverser aisément les tissus humains et de déposer leur énergie en profondeur. Mais le problème c’est que la localisation tout en étant précise poursuit son action au-delà de la tumeur.

Le cyclotron apporte donc un plus à la radiothérapie, avec sa précision.

Le Cyclotron de Nice du Centre Antoine Lacassagne (CAL) a été conçu et réalisé en 1991. Une seule cure de 4 séances est suffisante pour le traitement des mélanomes de l’œil. Mais ce qui est le plus important c’est le taux de succès qui avoisine les 95% !

Et après le cyclotron de 1991 ?

 Le 30 juin 2016, l’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie est inauguré avec l’acquisition du Proteus® One une technologie innovante de protonthérapie haute énergie dans le traitement des cancers, en particulier en pédiatries. Le Professeur GÉRARD nous explique : « Ce gain de tolérance de la protonthérapie est particulièrement important chez les enfants. En effet, leurs tissus sont en pleine croissance et, contrairement à la radiothérapie conventionnelle, les protons influent peu sur la croissance. Avec les protons, on sera donc aussi efficace et moins délétère sur la croissance ».

Les différences entre les deux cyclotrons ?

Le premier Cyclotron de 1991 avait une puissance de 65 MeV (Méga Électron volt). Sa valeur est définie comme étant l’énergie cinétique acquise par un électron accéléré depuis le repos. Son implantation nécessitait une surface équivalente à un terrain de foot. En 25 ans, 6103 patients ont été traités avec un taux de 95% d’œil préservé et de 60% de vision utile. Le nouveau cyclo, Proteus® One a une puissance de 230 MeV et nécessite une surface équivalente à un terrain de tennis.

En 2017, 128 patients ont été traités dont 42 enfants, avec un traitement très particulier avec salle d’attente spécifique pour les enfants.

Le premier cyclotron est utilisé pour les tumeurs superficielles de 3 cm de profondeur, avec le nouveau cyclotron, de 230 MeV, on l’utilise pour toutes les tumeurs, quelle que soit leur profondeur.

.Sur ces deux photos, le travail de préparation et de surveillance. L’informatique joue un rôle primordial.

Avec le CENTRE ANTOINE LACASSAGNE, la ville de Nice possède l’une des machines les plus sophistiquées au monde dans le traitement du cancer.

Centre Antoine Lacassagne – 33 Avenue de Valombrose – 06100 Nice
Tél. : 04 92 03 16 26 – Plus d’info :centreantoinelacassagne.org

L’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie est une entité interne du Centre Antoine Lacassagne et est situé au 227 avenue de la Lanterne, 06200 Nice.

Quelques chiffres qui montrent l’évolution des cancers et leurs guérisons.

En 1985, on dénombrait 170 000 cancers pour 125 000 décès, soit un taux de mortalité : 73,53%
En 2017, on dénombrait 360 000 cancers pour 148 000 décès, soit un taux de mortalité : 41,11%

Certes, le nombre de cancers a augmenté, mais la population globale a augmenté de 30%. Toutefois, le risque de mortalité a fortement diminué puisqu’on arrive à beaucoup mieux guérir les cancers, car le taux de guérison est de 60 %. Cette évolution est due principalement à la recherche qui a permis de réaliser de nombreux progrès dans la lutte contre le cancer.

Il faut toujours avoir présent à l’esprit :

PRO (Paul Raydo Obadia) février 2018

Photos PRO/CAL

 

 

DECOUVERTE, GASTRONOMIE, HÔTEL, Nice, RESTAURANT, SPORT

LE RUHL-PLAGE A NICE OU L’ÉPOPÉE DES MALACARNE

Le nom des MALACARNE est indissociable de l’histoire du RUHL PLAGE, car depuis sa création en 1920, un membre de cette famille a toujours géré cet établissement.

LA RENCONTRE

Henry RUHL, un Suisse, naturalisé britannique, arrive à Nice en 1900 à l’âge de 18 ans. C’est la belle époque où l’on peut investir facilement par le recours à l’emprunt. En 1913, il inaugure le fameux hôtel de 200 chambres, l’un des plus luxueux du moment et lui donne son nom.

En Italie à PIACENZA, le tout jeune Alfred MALACARNE, fait partie du voyage vers la France, car son père maçon, est obligé de quitter le pays après avoir séduit une fille d’une noble lignée. En ce temps-là, on ne badinait pas avec la mixité sociale. Le voilà donc expatrié à Nice Au moment d »entrer dans la vie active, il devient, ce qu’on nomme en niçois, un « BOCHA », c’est-à-dire un apprenti maçon. Pendant ses loisirs, Il pratiquait la lutte gréco-romaine à un haut niveau. En tant que sportif,  il avait créé en 1904, avec son frère Charles et une bande de copains, l’OGCN, plus communément appelé le GYM, Robert nous montre un porte-clefs en or, cadeau du club pour la commémoration des cinquante ans.

 Mais très vite,  d’autres aspirations professionnelles le motivent et change de métier pour devenir portier au palace de l’hôtel RUHL. Une véritable révolution promotionnelle. Le «patron» de l’hôtel, Monsieur Martinez, propose à Alfred MALACARNE d’ouvrir la première plage d’hôtel « le RUHL-PLAGE ».

L’INVESTISSEUR.

Monsieur Martinez, estimant cet établissement peu rentable décide de céder la plage. En 1923, Alfred se porte acquéreur, mais le prix à payer est de 20 000 francs de l’époque. Sa femme, Carmen vend son bistrot « La Cave Niçoise », 5 rue Masséna, pour devenir propriétaire. C’est la période de la transformation de la promenade et de la structure de la plage. Mais la guerre met fin à cette belle aventure, les allemands réquisitionnent, son fils, Alphonse, négocie 48 heures pour tout débarrasser. Celle-ci devient un dépôt de munitions que les occupants font sauter lors de leur départ.

Alphonse, le fils : LE MAITRE D’ŒUVRE.

Après la guerre, la relève est assurée par le fils Alphonse qui achète les Bains de la Plage pour le franc symbolique, puis l’aquarium. Pendant la construction de la Promenade des Anglais, Monsieur Malacarne exerce son métier au Beau Rivage. Mais à la fin des travaux, il opte pour le Ruhl. C’est l’époque où la famille MALACARNE gère en permanence au moins 2 plages. Dans les années 50-55, Alphonse qui exerce le métier de constructeur se porte acquéreur de l’Hôtel RUHL, avec son associée, Mademoiselle Émery, pour un million de francs,  mais l’état exerce son droit de préemption et la transaction n’aboutit pas. Alphonse abandonne le métier de constructeur pour prendre la suite de son père et développe le RUHL-PLAGE en le modernisant et en créant le restaurant. C’est l’époque de l’attribution des plages de gré à gré.

Claudine et Robert, les petits-enfants : LA CONTINUITÉ.

Robert, à son retour du service militaire, dans les années 75, rejoint son père et Claudine, sa sœur qui n’a jamais quitté la plage. Avec le père, ils forment un trio exigeant pour la satisfaction de la clientèle. Alphonse, arrive toujours le premier sur la plage, il a l’œil et rien ne lui échappe du haut de son fauteuil. Mais comment s’affirmer, alors que le père est omniprésent. Un matin, Robert décide d’arriver avant son père et continuera ainsi, jusqu’au moment où son père accepte l’idée que la relève est assurée. Aujourd’hui, Robert et Claudine sont bien conscients, qu’ils ne sont pas propriétaires, puisque, depuis la loi sapin, ils doivent satisfaire les exigences de la DSP tous les 15 ans. La prochaine aura lieu en 2019 et Les MALACARNE, avec leur relève, espèrent fêter les 100 ans du RUHL-PLAGE en 2020.

 La Relève : LES ARRIÈRES PETIT FILS.

Même si Claudine et Robert sont toujours les gardiens du temple, l’épouse de Robert, Marie-JO et leurs 3 enfants Fabien (27 ans), Thibault (21 ans) et Romain (14 ans) assurent la relève. Notamment Fabien qui travaille dans la finance à paris, se préoccupe du développement de la plage en s’orientant dans la direction des congrès.

 

LES ANECDOTES.

Robert et Claudine ont des ressources inépuisables sur les personnalités qui ont fréquenté l »établissement et ils en ont sélectionné trois.

Madame Cohen:

Pendant la guerre, la plage était ouverte au public jusqu’en novembre 1943 et un jour la milice est arrivée de façon inopinée pour réaliser un contrôle. Madame Cohen avait pour habitude de vendre des lunettes et pour les exposer, les mettait sur ses bras tout en déambulant sur les galets. Pour elle, la milice, c’était le désastre. Elle ne savait que faire et était terrifiée et   transpirait à grosses gouttes. Alphonse, le père de Robert, n’écoutant que sa fibre patriote, il lui enleva toutes les lunettes, la prit par le bras et sortirent tous les deux devant le regard inquisiteur des miliciens. C’est alors qu’Alphonse eut cette réplique salvatrice : hé bien messieurs, vous avez fait peur à ma femme, vous voyez dans quel état vous l’avez mise! . Longtemps après, Madame Cohen a souvent raconté cette histoire à Robert et Claudine avec une compassion qui se lisait dans ses yeux.

Le tigre peureux !

Comme le casino RUHL est à proximité de la plage, l’un des responsables avait eu la bonne idée promotionnelle de faire un tour sur la plage avec un tigre et les danseuses tout emplumées. Arrivée majestueuse sur la plage avec le tigre tenu en laisse pas son dompteur. C’était sans compter sur la présence d’un chat qui avait élu domicile dans l’établissement et qui entendait bien défendre son territoire. À la vue de ce chat, le tigre prit peur, échappa à la vigilance de son maître et s’esquiva le long de la plage. Panique à bord ! Tout le monde à l’eau. L’animal est allé jusqu’au Lido, puis est revenu. C’est ainsi que Robert et son père figés, virent passer le tigre devant eux qui finit son escapade en haut de l’escalier où le dompteur l’attendait.    

La première plage de la Côte d’Azur aux seins nus.

Dans les années 70, Saint-Tropez avait lancé la mode du Top less. Mais ce qui était toléré dans la ville fétiche de Brigitte Bardot n’avait pas encore franchi les limites du var. Un jour de l’année 1972, trois jeunes filles se posent sur les transats de plage et enlèvent le haut de leur maillot. Alphonse MALACARNE, regarde avec intérêt la scène et téléphone au Maire de l’époque pour lui narrer la situation. Jacques Médecin lui répondit si c’est beau, laissez-les ! C’est ainsi que le RUHL devint la première plage de la Côte d’Azur à accepter les seins nus. Claudine MALACARNE ajoute que Jean Pierre Marielle et Michel Constantin, qui tournaient un film à la Victorine, sont arrivés sur la plage et leur première question fut : où sont-ils ?

Les MALACARNE sont intarissables. Ils ont toujours, comme principe, le respect du client avec un service irréprochable, le tout teinté d’une attention toute particulière pour ceux qui choisissent leur plage. C’est leur recette, depuis presque un SIÈCLE !

1 promenade Anglais, 06000 Nice, France

Téléphone: +33493870970

https://ruhl-plage.com/

https://www.facebook.com/RuhlPlage

https://www.instagram.com/ruhlplage/

PRO novembre 2017

Photos RUHL-PLAGE/PRO

 

.

 

 

 

BIO, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, MEDECINE, MODE, Nice

BIONAZUR en quelques photos

BIONAZUR  le premier jour a déjà attiré de nombreux visiteurs qui ont énormément apprécié cette nouvelle édition. Voici quelques photos et commentaires sur la première journée.

le Bio n’est pas une mode, c’est un mode de vie

Voici le slogan de ce nouvel exposant qui nous vient du Canada « Druide », il nous présente des soins corporels biologiques et écologiques pour toute la famille avec comme principe : Sans alcool, sans aluminium, sans PEG, sans Sodium Laurel Sulfate, sans colorant, sans parfum de synthèse, sans phtalate, sans conservateur chimique ni paraben, ni phenoxyethanol, sans siloxane, sans fluor ni triclosan dans les dentifrices.

Access Bars®, un processus dynamique pour changer

l

Franck et Christel VALOT présentent : Le petit niçois

En direct du Larzac : « Le fromage de Brebis »

Enfin un bol d’air qui fait un bien énorme

Un petit tour par le snack s’impose pour déguster des spécialités Bio et tester le jus préparé par la toque du midi pour le restaurant de Novak Djokovic à Monaco. Après vous grimperez au filet.

Bionazur : des conférences très intéressantes

Enfin en partant, un geste pour la planète, merci

Merci et rendez-vous à BIONAZUR

PRO Paul Raydo Obadia

DECOUVERTE, GASTRONOMIE, Nice

Bienvenue à bord du Ponant

LE PONANT BAT PAVILLON FRANCAIS

Enfin  la langue française est mise à l’honneur, c’est en français que l’on vous accueille sur le ponant, magnifique voilier de croisière. À l’invitation d’Air France, nous avons visité ce navire afin de nous  donner l’avant-goût de l’évasion.

En effet la première impression c’est que ce bâtiment est à taille humaine. Quelques chiffres il s’agit d’un voilier trois-mâts d’une longueur de 88 mètres portant 1 500 m2 de voilure, mais qui dispose cependant d’un moteur de 1 600 kW. Il fut construit en 1990 et donc dans un esprit différent des bateaux de croisières modernes.

Il peut accueillir 64 passagers servis

par un équipage de 32 personnes, mais comme souvent quelques passagers souhaitent une cabine single, le nombre de passagers tourne aux environs de 55.

Vous avez le choix entre deux restaurants.

Le gastronomique qui se trouve à  intérieur avec 64 couverts, mais pas de premier ou deuxième service, vous venez au restaurant quand vous le souhaitez et choisissez votre table. Et si cet aspect traditionnel ne vous convient pas, vous pouvez opter pour le restaurant panoramique extérieur avec buffet et même barbecue. Depuis janvier 2016, PONANT est en relation avec Ducasse Conseil, pour hisser au plus haut les standards culinaires et répondre à la très haute exigence des passagers français et étrangers.

Nous avons appris un mot : le maître-bau qui correspond à la plus grande largeur d’un navire. Il dérive du mot bau qui signifiait barrot, soit une pièce de structure transversale servant à raidir le bordé aligné sur chaque membrure et soutenant le pont, en s’étendant de part et d’autre du navire pour le ponant le maître-bau est de 11.9 m.

Le ponant dispose d’un pont soleil de 400 m2, cette croisière est différente de tout ce que l’on peut voir dans les arguments publicitaires classiques, pas de grandes soirées, mais un piano-bar, tout est inclus pas de surprise.

LE PONANT LA MARINA

À l’arrière du navire depuis la Marina d’où il est possible de faire de la natation comme dans une piscine d’eau de mer. Il existe d’autres possibilités :  planches à voile, ski nautique, paddle,  plongée avec bouteille, bien sûr avec un moniteur.

Bref, une croisière d’un autre type. Et surtout un accueil et un service sans commune mesure et en français s’il vous plaît en premier lieu et en anglais également.

Le plus dur reste à faire : choisir une destination et une date.

Merci à Nicolas Bilek Directeur commercial Europe Moyen Orient et Afrique pour son chaleureux accueil. Merci également à tout l’équipage d’Air France qui nous a accompagné pendant cette visite.

Pour en savoir plus

PRO Paul Raydo Obadia juin 2017

Photos PRO