Art, États Unis, BIO, BRETAGNE, CANADA, CANCER, COURS SALEYA, DECOUVERTE, GASTRONOMIE, HÔTEL, JAPON, MEDECINE, Nice, PORTUGAL, RESTAURANT, SANTE

acomme.blog fête ses 3 ans

Comme le temps passe, déjà trois ans que nous avons commencé à écrire notre premier article. En guise de gâteau d’anniversaire, nous avons pensé réaliser un « spécial trois ans » avec les articles qui sont toujours consultés. Notre plus grande surprise réside dans le fait que les lecteurs sont issus d’une centaine de pays. Pas un jour sans consultations. En tant que concepteur d’un site gratuit, c’est notre plus belle récompense. Merci beaucoup pour votre fidélité.

Pour vous donner un aperçu de nos articles, nous avons repris la classification en quatre secteurs et présenté les contenus pas ordre alphabétique, avec une image, un commentaire et un lien pour accéder au contenu, si le cœur vous en dit.

L’article le plus lu

Chaque semaine cet article est consulté :
Le CYCLOTRON : un appareil méconnu pour guérir le cancer de l’œil. Pour lire L’article, cliquez ICI.

Les voyages

Le Canada

À La découverte de la belle province : Montréal. Pour lire l’article, cliquez ICI.

De Québec à Tadoussac pour voir les baleines. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Canada tel qu’on l’aime avec la capitale, Ottawa, la gigantesque Toronto et les chutes du Niagara. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les États-Unis

Chicago, l’une des plus belles villes des États-Unis. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Washington, la capitale aux multiples facettes. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Japon

Merveilleux voyage au Japon pour découvrir Tokyo et Kyoto. Pour commencer à lire l’article, cliquez ICI.

Toujours à Tokyo pour les temples en centre-ville
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Tokyo, telle qu’on l’aime avec une croisière dans la baie. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Destination Kyoto pour le Japon tel qu’on l’imagine.
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Direction Kamakura à Daibutsu, le grand Bouddha
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Retour à Tokyo, une dernière visite dans cette ville trépidante avant le départ. Pour lire l’article, cliquez ICI

Le Portugal

À la découverte de Lisbonne.
Pour commencer à lire l’article, cliquez ICI.

Vers l’ouest les circuits Adraga et Sintra
Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’estuaire du Tage avec le Cristo Rei
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les transports à Lisbonne
Pour lire l’article, Cliquez ICI.

Au sud du Portugal Faro et ses environs dans la région de L’Algarve et son immensité.
Pour Lire l’article, cliquez ICI.

La France

Région authentique, Brest et sa région
Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le domaine de Courchevel en raquettes. Pour lire l’article, cliquez ICI

De Provence à la Camargue, une région qui a de l’accent. Pour lire l’article, cliquez ICI

Les restaurants

ANTICA TRATTORIA GARIBALDI, une trattoria dans un décor de Federico Fellini à BORDIGHERA. Pour lire l’article, cliquez ICI.

CAFÉ PAULETTE à Nice, un restaurant pas comme les autres. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Chabrol Nice, à découvrir pour la « Pitance » d’un nouveau genre. Pour lire l’article, cliquez ICI.

DAME NATURE, le restaurant Bio-gourmand à Saint-Laurent-du-Var. Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’ATELIER D’ÉMILE, sur le port de BEAULIEU SUR MER, une création de l’ « AFRICAN QUEEN ». Pour lire l’article, cliquez ICI.

LE LASCAR le bar à cocktails, bar à tapas avec cuisine bistronomique. Pour lire l’article, cliquez ICI.

LE PLONGEOIR, le restaurant à Nice, les pieds dans l’eau. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Séjour Café Nice, quand la bonne cuisine, fait alliance avec une excellente cuisine. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les Agitateurs Nice, quand 3 anciens de l’Institut Paul BOCUSE se rencontrent, l’innovation est au rendez-vous. Pour lire l’article, cliquez ICI.

La Belle Étoile dans les ruelles de Villefranche-sur-mer, de très bonnes compositions sans gluten. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Oh ce Cours, sur le cours Saleya à Nice, Marie-Thé, étale son savoir-faire de spécialités niçoises. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Ostéria Magiargé Vini e Cucina à Bordighera, c’est la vraie cuisine italienne dans un décor de cinéma. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Receta de Jou : Marco Seassau, un ancien cheminot au piano pour partager sa cuisine niçoise. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Les Portraits et les découvertes

Antoine Graff, un artiste spécialisé dans la mise en plis. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Bernard Flipo, médecin malgré lui. Un engagement quotidien. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Denis FERAULT, Proviseur à Paul Augier Nice, est différent, il est MOF. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Gilbert Melkonian, aux manettes de la salle Nikaïa. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Joël Robuchon a présidé le salon Agecotel aux côtés de Paul Obadia pendant 4 éditions. Un homme simple et brillant. Pour lire l’article, cliquez ICI.

La fin des pépins. Henri BESTAGNO, dit Gino, a consacré sa vie aux parapluies et ombrelles. Pour lire l’article, cliquez ICI.

L’empereur de la Socca, Roland DE ZORDO est un personnage incontournable à écouter. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le Ponant, merveilleux navire à taille humaine pour des croisières idéales. Pour lire l’article, cliquer ICI.

Le yoga des yeux. Conférence pendant le salon Bionazur. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Le nom des MALACARNE est indissociable de l’histoire du RUHL PLAGE, depuis sa création en 1920. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Pierre BORD, a dirigé de nombreux établissements prestigieux, le Négresco, l’Hôtel de Paris, le Richemond, le Royal Évian, Pour lire l’article, cliquez ICI.

Marc Bailliart, ancien directeur régional d’Air-France. Une vie en mouvement. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Découvertes

Mathieu Houlbert artisan créateur de vélo en bois sur mesure, pièce unique et numérotée. Pour lire l’article, cliquez ICI.

MANGEZ MIEUX : UN BIENFAIT POUR VOTRE CERVEAU. Pour lire l’article, cliquez ICI.

Paul Raymonde Obadia juillet 2019
Photos PRO et amis

PRO Paul et Raydo Obadia juin 2019
Photos PRO
Si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre abonnement gratuit : https://app.mailjet.com/widget/iframe/3pMU/bQu

Non classé

MANGEZ MIEUX : UN BIENFAIT POUR VOTRE CERVEAU.

 

Dans la cadre de « NEUROPLANETE », organisé par le magazine Le Point à Nice les 10 et 11 novembre 2017, nous avons eu l’occasion d’assister à des conférences très intéressantes sur le mécanisme complexe du cerveau.

Nous avons souhaité vous faire partager la conférence qui traitait du sujet « Mangez mieux, pensez mieux ». Voici un vaste programme qui nous entraîne dans les méandres de la bonne nutrition et de celle à éviter.

De gauche à droite, JEROME CORDELIER, Rédacteur en chef du magazine Le Point, (1) et trois éminents spécialistes, MICHEL LEJOYEUX(2), Professeur de psychiatrie et d’addictologie, DANIELA COTA (3), Responsable de l’équipe « Balance énergétique et obésité », STEPHANE SCHNEIDER (4), Professeur de nutrition à l’université Côte d’Azur et CHU de Nice.

Le principe de recherche est fondé avant tout sur l’observation, sur des études de corrélation qui mettent en exergue certaines tendances afin de fournir parfois des explications scientifiques.

MANGEZ MOINS : CHOISISSEZ UNE ASSIETTE DE COULEUR ROUGE.

Voici le résultat d’une expérience sur l’utilisation d’assiettes de deux couleurs, les unes rouges, les autres blanches. Les chercheurs constatent une corrélation directe entre la couleur de l’assiette et l’absorption de nourriture. Le groupe qui utilisait les assiettes rouges ingurgitait 18 % de moins que ceux qui avaient des assiettes blanches ! En fait, ce n’est pas uniquement la couleur foncée, mais plutôt le contraste de la couleur entre l’assiette et l’aliment qui conditionnerait la consommation. Un conseil, ne jetez pas tout de suite vos assiettes blanches !

MANGEZ DES CORNICHONS !

Notre cerveau a besoin de psychobiotiques. Les probiotiques sont des bactéries vivantes qui sont importantes dans le maintien d’un système digestif sain et contribuent à stimuler le système immunitaire. Certains probiotiques peuvent également améliorer la santé mentale, et les chercheurs les ont appelés des « psychobiotiques », les molécules de la bonne humeur.

C’est ainsi que l’on recense des menus de bonne humeur et des menus de mauvaise humeur. Les résultats des études font apparaître que les personnes qui mangeaient régulièrement certains aliments comme la choucroute, les cornichons, les pickles, les yaourts, vont faire travailler l’intestin et permettre d’envoyer au cerveau, les molécules de la bonne humeur. Ils sont ce que l’on appelle des psychobiotiques. C’est donc l’association intestin-cerveau qui va entraîner le cerveau à créer des molécules de la bonne humeur, qu’il ne peut pas fabriquer sans l’aide de l’intestin.

À l’inverse, la consommation de hamburgers, de sodas de frites génère plus de risques de dépression, pour les raisons inverses.

Les attentes du cerveau :

Tout d’abord le besoin de se nourrir, car c’est la condition de la survie de l’espèce. Cependant nous sommes surexposés à une multitude d’aliments qui, une fois digérés deviennent des nutriments bases de la fabrication d’hormones qui nous rendraient plus au moins heureux. Cependant une surexposition d’aliments, peut conduire à l’obésité. Un français sur deux est obèse ou en surpoids.

Alors, mettez en application les deux mots clefs d’une bonne alimentation :

NOUVEAUTÉ ET LENTEUR.

Le professeur Lejoyeux rappelle le principe de l’effet Coolidge. L’histoire se passe lors d’une visite de l’un des Présidents des États-Unis, Calvin Coolidge et de sa femme, Mme Coolidge dans un élevage de poules et de coqs, Mme Coolidge demande à l’éleveur de volailles comment il obtient autant d’œufs fécondés avec si peu de coqs. L’agriculteur explique que chaque coq féconde chaque jour une dizaine de poules : expliquez comment faire à Monsieur Coolidge ! s’exclama la femme du président.

Le président des États-Unis demande combien de poules sont présentées à chaque coq et veut savoir si chaque coq féconde toujours la même poule.

– Non, dit l’éleveur. Chaque coq a tous les jours plusieurs poules à sa portée. Et on essaie de lui présenter le plus possible de poules différentes pour le garder motivé.

 Expliquez-le à Madame Coolidge, rétorqua le Président des États-Unis.

Donc, variez les plaisirs en variant votre alimentation. Pas d’auto mortification, pas de régimes qui vous rendent triste. Pas le même plat tous les jours. Manger des aliments qui contiennent des omégas 3. Adoptez le principe de deux portions de poisson par semaine et beaucoup moins de viande rouge. Et surtout pas de jeûne pour un malade, c’est une démarche criminelle.

Réduisez la consommation de sel, aujourd’hui la moyenne est de 9 grammes par jour, si on baissait la consommation de sel à 6 grammes on éviterait 35 000 morts par an. L’objectif à atteindre est de 3 grammes par jour. Petit conseil personnel que nous avons adopté, quand vous avez envie de rajouter du sel, pensez au citron, vous le constaterez cela agira comme un exhausteur de goût.

Privilégiez l’alimentation de type méditerranéenne.

Pour être heureux, ne négligez pas la sérotonine, c’est le neuromédiateur de l’apaisement, du bien-être et de la préparation au sommeil : en clair grâce à elle, c’est la « Zénitude ». Elle est fabriquée à partir d’un acide aminé, le Tryptophane. Ce Tryptophane est abondant dans le soja, les légumineuses et les œufs, noix, noisettes ou amandes et surtout le chocolat noir bio. Le tryptophane est un acide aminé essentiel précurseur de la sérotonine.

THÉ OU CAFÉ.

Pour satisfaire le deuxième aspect de la bonne alimentation, la lenteur, choisissez le thé.

En effet, l’absorption du café est trop rapide alors que le thé vous invite à ralentir, à méditer et vous oblige à vous fixer sur l’instant présent.

Cette lenteur est un élément essentiel de l’appréciation des aliments et leur digestion.  Donnez du temps au cerveau pour qu’il analyse ce que vous mangez. Pas de repas sur le pouce, ou en 4e vitesse, la lenteur fait partie intégrante de notre système de nutrition, et surtout, ne dites pas « je n’ai pas le temps », prenez-le, votre cerveau et votre système digestif vous diront MERCI.

PRO Paul Raymonde Obadia novembre 2017.

Photos PRO/PIXABAY

  1. Jérôme Cordelier Rédacteur en chef, Le Point. Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris et du mastère Médias de l’ESCP Europe, titulaire d’une maîtrise en droit privé (Paris II), il a travaillé au Nouvel Observateur et au Nouvel Économiste avant d’intégrer Le Point. Auteur de cinq livres, après avoir été grand reporter au service société, il est rédacteur en chef depuis quatre ans, en charge des éditions locales ainsi que du contenu éditorial des forums..
  2. Michel LEJOYEUX Professeur de psychiatrie et d’addictologie est professeur de psychiatrie et d’addictologie à l’université Paris 7. Il préside la Société Française d’Alcoologie et il dirige les services de psychiatrie et d’addictologie des hôpitaux Bichat et Maison Blanche. Auteur de nombreux ouvrages à succès, il publie en 2016 « Tout déprimé est un bien portant qui s’ignore » (JC Lattès, 2016) dans lequel il livre les clés d’un mode de vie anti-déprime, sans médicaments, sans chimie, ni molécules du bonheurL’ouvrage devient rapidement un best-seller et l’éminent psychiatre écrit la même année « Les quatre saisons de la bonne humeur » (JC Lattès), un programme précis et pratique de l’hiver à l’automne pour faire le plein d’optimisme et d’énergie. Entre nourriture, exercices, loisirs et conseils psychologiques, Michel Lejoyeux nous propose des techniques stimulantes qui révolutionnent en douceur la chimie de notre cerveau et l’état physiologique de notre corps, éloignent la déprime et augmentent notre résistance ainsi que notre santé.
  3.  Daniela COTA Responsable de l’équipe « Balance énergétique et obésité » dirige depuis 2008 l’équipe de recherche « Balance énergétique et obésité », au Neurocentre Magendie à Bordeaux (INSERM U1215). Elle y étudie le cerveau pour comprendre les clefs de l’obésité et du diabète. Cette spécialiste du surpoids s’intéresse plus particulièrement à l’étude des mécanismes impliqués au niveau cérébral dans la détection et l’intégration des nutriments et des hormones, qui régulent le comportement alimentaire, le poids corporel et le métabolisme. Alors que l’obésité est aujourd’hui un problème de santé publique majeur et qu’aucune option thérapeutique efficace n’est encore disponible, Daniela Cota et son équipe tentent d’identifier de nouvelles cibles pour le traitement pharmacologique de cette pathologie.
  4. Stéphane Schneider Professeur de nutrition à l’université Côte d’Azur et CHU de Nice. Ancien président du Collège des Enseignants de Nutrition des Facultés de Médecine de France, il s’intéresse à la prévention des maladies notamment neurodégénératives par l’alimentation. Il travaille également sur la dénutrition des patients atteints de maladies chroniques comme celles de l’intestin et le cancer. Dans le même temps, il préside le Conseil Scientifique de la Nutrition de la Ville de Nice (CSN) qui a pour objectif de prévenir les troubles de l’état nutritionnel comme l’obésité infantile et d’améliorer la santé des écoliers.